Immunomodulateur des Lymphocytes T

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Immunomodulateur des Lymphocytes T est un polypeptide de régulation immunitaire fabriqué et distribué par la société T-Cyte Therapeutics [3] . Immunomodulateur des Lymphocytes T est un puissant régulateur de la production et de l'activité des cellules CD-4. Il a été démontré qu'il augmente le nombre de lymphocytes ainsi que la production de l'interleukine-2 (IL-2) chez les animaux.

Découverte et caractérisation[modifier | modifier le code]

Avant 1960, le thymus, qui se trouve dans la cage thoracique, n'était pas considéré comme important. Chez les animaux adultes le thymus est quasi inexistant car il s'atrophie avec l'âge. Toufefois, il a été observé que lorsque les animaux préadolescents sont thymectomisés ils éprouvent une variété de maladies, y compris l'augmentation de l'incidence de l'infection, un retard de croissance, des troubles neuromusculaires, cancer, etc., collectivement connues sous le nom de "wasting disease". Il a été démontré que chez les animaux dont le thymus a été enlevé, la grande susceptibilité à l'infection est directement attribuée à une baisse dramatique au niveau des lymphocytes du sang périphérique.

En 1964, il a été démontré que les facteurs de régulation extraits du thymus empêchaient la plupart des manifestations de la maladie du dépérissement (wasting desease)[1],[2]. Ceci a mené à penser que le thymus produit des substances importantes dans le développement de l'immunité. Ce n'était qu'en 1971 qu'il a été découvert que les lymphocytes dérivés du thymus (lymphocytes T) sont des régulateurs importants des lymphocytes issues de la moelle osseuse qui produisent des anticorps (cellules B). Après la découverte que le thymus est responsable de la production des facteurs de régulation importants, plusieurs groupes de chercheurs ont commencé à essayer d'extraire et de purifier ces éléments à partir du thymus, de la même manière que l'insuline l'était à partir du pancréas pour une utilisation thérapeutique dans le diabète. Le problème est que le thymus est une très petite glande et produit de très petites quantités de ces éléments. Ainsi, les techniques de purification ne permettaient pas d'obtenir de portion pures en quantités suffisantes.

Thymus est un tissu préféré pour la réplication virale du virus de l'immunodéficience féline, qui se traduit par des lésions et des dysfonctionnements[3].

En 1983, les scientifiques ont réussi à cloner des lignées de cellules épithéliales du thymus de diverses espèces et ont commencé à décrire biochimiquement et biologiquement ces facteurs de régulation issus du thymus[4]. Ainsi, une protéine d'un poids moléculaire d'environ 50.000 daltons a été analysée et démontrée d'être capable à augmenter les réponses immunitaires des cellules T immatures et matures[5]. Cette protéine est ainsi connue sous le nom de l'immunomodulateur des Lymphocytes T.

Propriétés biologiques[modifier | modifier le code]

Normalement une partie des lymphocytes immatures dérivés du thymus se transforment en lymphocytes T CD4 + matures qui produisent un certain nombre de cytokines, y compris l'interleukine-2 (IL-2) et l'interféron gamma. Les cellules CD-4 coordonnent les réactions globales du système immunitaire et aident à activer les lymphocytes T CD8, qui attaquent les virus et les cellules tumorales. Les lymphocytes T CD-8 + sont souvent appelés "effecteurs" ou cellules T cytotoxiques "", parce qu'ils réagissent à des agents pathogènes intracellulaires et les cellules cancéreuses. Lors d'une attaque virale, les cellules T-CD-4 + ne parviennent pas à maturité, ne parviennent pas à produire de l'IL-2 et l'interféron gamma, et par conséquent ne parviennent pas à coordonner des réactions de CD-8 aux virus. Etant donné que l'immunomodulateur des Lymphocytes T augmente la production de lymphocytes T CD-4 +, cette immunodéficience peut être surmontée par le traitement.

Propriétés biochimiques[modifier | modifier le code]

Immunomodulateur des Lymphocytes T est un polypeptide à chaîne unique. Il s'agit d'une glycoprotéine fortement cationique, purifiée avec une résine échangeuse de cations. La purification de la protéine à partir de surnageants de cellules stromales dérivées de bovins produit un élément sensiblement homogène, exempte de matières étrangères. La protéine bovine est homologue avec d'autres espèces de mammifères. C'est une glycoprotéine homogène de 50 kDa avec un point isoélectrique de 6,5. La protéine est préparée sous la forme d'une dose lyophilisée de 1 microgramme. Mélangée avec un diluant stérile, l'ensemble produit une solution pour injection sous-cutanée[6].

Utilisation en médecine vétérinaire[modifier | modifier le code]

Immunomodulateur des Lymphocytes T est fabriqué et distribué exclusivement par T-Cyte Therapeutics, Inc. Il a été approuvé conditionnellement par le Département américain de l'Agriculture (USDA) comme une aide dans le traitement des chats infectés par le virus de la leucémie féline (FeLV) et / ou le virus de l'immunodéficience féline (FIV), ainsi que dans les symptômes associés à la lymphopénie, les infections opportunistes, l'anémie, granulocytopénie, ou une thrombopénie.

Liens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Asanuma Y, Goldstein AL, Blanc A. Réduction de l'incidence de la maladie débilitante chez la souris CBA-W neonatally thymectomisées par l'injection de thymosin. Endocrinologie. 1970 Mar; 86 (3) :600-10.
  2. Stutman O, Yunis EJ, Martinez C, Bonne RA. Reprise de post-thymectomie maladie débilitante chez la souris par de multiples greffes de thymus. J Immunol. 1967 Jan; 98 (1) :79-87.
  3. Woo JC, Dean GA, Pedersen NC, Moore PF. Modifications immunopathologiques dans le thymus au cours de la phase aiguë de l'infection induite expérimentalement félin virus de l'immunodéficience chez les chats mineurs. J Virol. 1997 novembre; 71 (11) :8632-41.
  4. Beardsley, et al. "L'induction de cellules T maturation par une ligne clonée de thymus épithélium (TEPI) Immunologie 80: pp 6005-6009, (oct. 1983).
  5. Beardsley, Terry R. brevet # 7,196,060; méthode pour améliorer l'hématopoïèse. [1]
  6. Beardsley, Terry R. brevet # 7,196,060; méthode pour améliorer l'hématopoïèse. [2]