Immortal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Immortal (homonymie).

Immortal

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Abbath, chanteur et guitariste du groupe.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Norvège Norvège
Genre musical Black metal
Années actives 1990 à 2003
Depuis 2006
Labels Nuclear Blast Records
Osmose Productions
Site officiel Immortalofficial.com
Composition du groupe
Membres Abbath Doom Occulta
Demonaz Doom Occulta
Horgh
Apollyon
Anciens membres Hellhammer
Armagedda
Erik Brødreskift
Saroth
Iscariah
Kolgrim
Jørn Inge Tunsberg
Ronny Hovland
Stian Smorholm
Yngve Liljebäck
Logo

Immortal est un groupe de black metal norvégien, originaire de Bergen. Fondé en 1990 par Abbath et Demonaz Doom Occulta, Immortal recense plusieurs albums devenus des références dans la scène musicale black metal.

Après avoir sorti trois albums, Immortal a finalement trouvé un batteur permanent, Horgh, et c'est avec lui qu'est produit le quatrième album, Blizzard Beasts. Peu après, Demonaz doit quitter le groupe à cause d'une tendinite au bras et est remplacé par Abbath à la guitare. Le groupe composé seulement d'Abbath et de Horgh sort son cinquième album, At the Heart of Winter, qui marque un changement significatif dans le style du groupe avec l'introduction d'éléments thrash metal. Dans les mois qui suivent, le bassiste Iscariah rejoint le groupe pour permettre à Abbath de se concentrer seulement sur la guitare.

Après avoir publié Damned In Black en 2000, le dernier album produit avec Osmose Productions, le groupe signe avec Nuclear Blast et produit son septième album, Sons of Northern Darkness, qui grimpe dans le palmarès de plusieurs pays en Europe. Après s'être dissous en 2003, le groupe se réunit en 2007 pour la tournée 7 Dates of Blashyrkh Tour. En 2009, Immortal produit son huitième album, All Shall Fall, avec pour membres Abbath, Horgh et Apollyon d'Aura Noir.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et premiers succès (1990–1995)[modifier | modifier le code]

Les débuts d'Immortal se retrouvent dans le groupe de black metal de la fin des années 1980 Satanel dans lequel se trouvent Abbath, Demonaz et Varg Vikernes[1]. Ces trois derniers font aussi partis du groupe de death metal Old Funeral[1],[2]. Les deux groupes ont existé en parallèle jusqu'à ce que Demonaz décide de se séparer pour fonder Amputation avec le batteur Padden et le guitariste Jørn Inge Tunsberg[1]. Amputation produit deux démos : Achieve the Mutilation en 1989 et Slaughtered in the Arms of God en 1990[1]. À l'automne 1990, Tunsberg décide de quitter Amputation pour créer Hades Almighty ; ce qui a pour effet de dissoudre le groupe[1]. C'est alors que Demonaz et Abbath décident de fonder Immortal en recrutant le guitariste Tunsberg et le batteur Armagedda[1],[2],[3]. Immortal composé de ces quatre derniers produit sa première démo sans titre en 1991[4],[5]. Suffocate est le nom qui est souvent donné à cette démo parce que le titre du premier morceau est Suffocate the Masses[5]. Il est souvent cru qu'Immortal a produit une seconde démo intitulée The Northern Upins Death, mais il s'agit de la même démo[5]. En effet, « The Northern Upir's Death » est le nom du dessin, artwork, qui a été utilisé pour la démo[5]. Après l'enregistrement de la démo, le guitariste Tunsberg est renvoyé du groupe[2].

Immortal attire l'attention du label français Listenable Records qui propose au groupe l'enregistrement d'un 7"[2]. Immortal se met au travail et écrit The Cold Winds of Funeral Frost et Unholy Forces of Evil[2]. La première production officielle d'Immortal est l'EP éponyme Immortal édité en octobre 1991 par Listenable Records avec seulement 1 000 exemplaires mis en circulation[1],[3]. Cet EP attire l'attention d'Osmose Productions avec qui le groupe signe en 1992[3]. Au mois d'avril, Immortal entre au studio Grieghallen à Bergen avec le producteur Eirik Hundvin. En juillet, le premier album d'Immortal, Diabolical Fullmoon Mysticism, initialement intitulé Battles in the North, est publié chez Osmose Productions[1],[2],[6]. Du point de vue des textes, Immortal s'écarte des thèmes principaux abordés dans le black metal à l'époque surtout concentrés autour du satanisme, mais aborde plutôt les thèmes de l'hiver et des légendes nordiques comme celle du Blashyrkh, un royaume imaginaire créé par Abbath et Demonaz où règne le « Mighty Ravendark », un corbeau géant[7]. Immortal diverge aussi des autres groupes de black metal de l'époque par l'utilisation de guitares acoustiques[2].

Peu après la sortie de Diabolical Fullmoon Mysticism Armagedda est écarté du groupe et Immortal engage temporairement Kolgrim pour un concert unique à Bergen en décembre 1992[1]. La performance sur scène est enregistrée par une station de télévision locale, mais le groupe est montré d'une manière peu flatteuse[1]. Peu après, Kolgrim est renvoyé pour son manque d'implication[1],[8]. Deux mois plus tard, alors que le black metal atteint une certaine notoriété en Norvège grâce à des reportages, une chaîne de télévision de Bergen propose au groupe d'enregistrer une entrevue et un vidéo-clip[2]. Le groupe accepte et le vidéo-clip Call of the Wintermoon est enregistré en seulement deux heures dans les forêts de Bergen et est diffusé la même soirée avec l'entrevue[2]. L'année suivante, en 1993, le groupe enregistre son deuxième album, Pure Holocaust, au studio Grieghallen toujours avec Eirik Hundvin avec seulement Abbath et Demonaz en tant que membres du groupe malgré qu'il est souvent rapporté qu'Erik Brødreskift aurait joué de la batterie sur l'album[1]. Pure Holocaust est composé de huit titres. Battles in the North sort en 1995. Immortal sort l'album Blizzard Beasts en 1997, qui marque l'arrivée d'un nouveau batteur, Horgh, puis sort At the Heart of Winter en 1999.

Dissolution (2000–2003)[modifier | modifier le code]

Damned in Black, sorti en 2000, est le dernier album en collaboration avec Osmose Productions, signant plus tard un contrat avec Nuclear Blast. C'est avec ce nouveau label qu'Immortal sort son septième album, Sons of Northern Darkness, en 2002. Le groupe se sépare en 2003 pour motifs personnels, mais réapparaît en 2006. Le groupe fera la tournée des festivals durant l'année 2007 (passant par la 18e édition du Wacken Open Air en août 2007, ainsi que par le Hellfest de Clisson (France) en juin 2007) mais aussi l'année suivante (au Graspop Metal Meeting 2008, où leur prestation est intégralement enregistrée et diffusée sur la toile).

Derniers événements (depuis 2005)[modifier | modifier le code]

All Shall Fall, le huitième album studio du groupe, est sorti le 25 septembre 2009 en Europe, et le 6 octobre 2009 en Amérique du Nord. Il est enregistré à l'issue de la tournée qui prit fin en octobre 2007. C'est à nouveau Peter Tagtgren (Hypocrisy, Pain, Bloodbath) qui est aux manettes de sa production. Le 6 août 2010 sort en Europe un live d'Immortal (le 14 sept pour les ||États-Unis]]) intitulé The 7th Date of Blashyrkh qui comprend douze morceaux enregistrés lors de la tournée européenne qui précéda la sortie de All Shall Fall. Il est édité en version DVD et CD, et les titres sont issus de l'ensemble de la discographie du groupe, de Pure Holocaust à Sons of The Northern Darkness et sont représentatifs de l'histoire d'Immortal.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP, démos et splits[modifier | modifier le code]

  • 1991 : The Northern Upins Death (démo))
  • 1991 : Suffocate (démo)
  • 1991 : Immortal

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Call of the Wintermoon
  • 1995 : Masters of Nebulah Frost (VHS ; comprend Blashyrk (Migthy Ravendark) et Grim And Frostbitten Kingdoms)
  • 2010 : All Shall Fall (premier vidéoclip réalisé professionnellement)
  • 2010 : The 7th Date of Blashyrkh (DVD + CD ; premier DVD + CD live du groupe, réalisé au festival du Wacken Open Air en Allemagne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (en) Immortal sur MusicMight, page consultée le 23 janvier 2011
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) I'MMORTAL (IMMORTAL) BIOGRAPHY sur sing365.com, page consultée le 23 janvier 2011
  3. a, b et c (en) Immortal sur AllMusic, page consultée le 23 janvier 2011
  4. (en) Immortal sur le site officiel du groupe, page consultée le 23 janvier 2011
  5. a, b, c et d (en) Immortal (Nor) - Demo sur l'Encyclopaedia Metallum, page consultée le 23 janvier 2011
  6. (en) Immortal (Nor) - Diabolical Fullmoon Mysticism sur l'Encyclopaedia Metallum, page consultée le 23 janvier 2011
  7. (it) Gianni Della Cioppa, 2010, page 54
  8. (en) Immortal Biography sur Metal Storm, page consultée le 23 janvier 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (it) Gianni Della Cioppa, Heavy Metal. I contemporanei, Giunti Editore,‎ 2010 (ISBN 978-0-922915-48-4) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Liens externes[modifier | modifier le code]