Immigration choisie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'immigration choisie désigne une politique nationale où les autorisations d'immigrer sont déterminées par des critères ayant fait l'objet d'un consensus entre décideurs au sein d'une nation.

Description[modifier | modifier le code]

Ces critères sont généralement économiques, qu'il s'agisse de pourvoir à des emplois très qualifiés ou au contraire très peu qualifiés pour lesquels le pays accueillant manque de ressources. Ces intérêts économiques peuvent aussi résulter d'une analyse plus globale sur la rentabilité des immigrants, avec des critères mêlant l'âge, la qualification professionnelle, le niveau de santé, les capitaux apportés. D'autres critères tels que la facultés à s'intégrer dans le pays existent, ou co-existent aussi. Sont principalement concernés dans ce cas les capacités à comprendre la langue, la culture ou les valeurs du pays accueillant. Cette politique s'oppose à des critères d'immigration totalement aléatoires, tel celui de la loterie pour la carte verte aux États-Unis, ou à une acceptation basée sur les droits de l'homme, ou basée sur des critères démographiques dans un simple objectif de repeuplement, ou enfin à une totale liberté d'immigrer, la volonté politique étant dans ce cas remplacée par la conjonction des souhaits individuels[1].

Selon un discours plus politique, l'immigration choisie peut aussi s'opposer à une immigration subie, comme l'avait affirmé en France un projet de loi de Nicolas Sarkozy, distinguant des immigrants retenus pour leur valeur économique et leurs facultés à s'adapter, par opposition à ceux bénéficiant de regroupements familiaux ou du droit d'asile[1].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b Danièle Lochak Le tri des étrangers : un discours récurrent, Éditeur GISTI, Revue Plein droit 2006/2 (n° 69) DOI:10.3917/pld.069.0004

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Benoît Bréville Immigration choisie à l’américaine, le Monde Diplomatique, juin 2013 (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Xavier Chojnicki, Frédéric Docquier et Lionel Ragot, L’immigration « choisie » face aux défis économiques du vieillissement démographique, Éditeur Presses de Sciences Po, Revue économique 2005/6 (Vol. 56) DOI:10.3917/reco.566.1359 (Résumé)
  • Cécily Defoort et Frédéric Docquier Impact d’une immigration « choisie » sur la fuite des cerveaux des pays d’origine, Presses de Sciences Po, Revue économique 2007/3 (Vol. 58), (ISBN 9782724630732), DOI:10.3917/reco.583.0713 (texte complet)
  • par Frank N. Pieke et Xiang Biao Les Chinois au Royaume-Uni, ou l’illusion de l’immigration choisie Presses de Sciences Po , Critique internationale 2009/4 (n° 45) (ISBN 9782724631593) DOI:10.3917/crii.045.0097 (texte complet)

Articles connexes[modifier | modifier le code]