ImageJ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ImageJ
Image illustrative de l'article ImageJ
Logo

ImageJ
ImageJ

Développeur Wayne Rasband (NIH)
Environnement Java
Langue Anglais
Type Traitement d'image
Licence Domaine Public
Site web http://rsb.info.nih.gov/ij/

ImageJ est un logiciel multi-plateforme et open source de traitement et d'analyse d'images développé par les National Institutes of Health. Il est écrit en Java et permet l'ajout de nouvelles fonctionnalités via des plugins et macros.

ImageJ est exécuté comme un applet téléchargeable sur n'importe quel ordinateur disposant d'une machine virtuelle Java 5 ou ultérieure. Des distributions pour Microsoft Windows, Mac OS, Mac OS X, Linux, et Zaurus sont disponibles en téléchargement[1].

Le développeur du projet, Wayne Rasband, fait partie du Research Services Branch du National Institute of Mental Health.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

ImageJ se présente sous la forme d'une fenêtre principale flottante qui ouvre des fenêtres de données, elles aussi flottantes. La fenêtre principale contient les menus et les boutons des outils disponibles (sélection rectangulaire, ovale, main libre, etc.).

Fenêtre principale d'ImageJ

La plupart des opérations courantes de traitement d'images sont réalisables avec ImageJ : visualisation et ajustement de l'histogramme des niveaux de gris, débruitage, correction d'éclairage, détection de contours, transformation de Fourier directe et inverse, seuillage, opérations logiques et arithmétiques entre images, et d'une manière générale, tout type de transformation linéaire par définition personnalisée de masques.

Des traitements issus de la morphologie mathématique sont aussi disponibles : érosion/dilatation, ligne de partage des eaux, squelettisation...

En analyse d'image, ImageJ permet de dénombrer des particules, d'évaluer leurs ratios d'aspect, de mesurer diverses grandeurs (distances, surfaces), d'extraire des coordonnées de contours...

Sur les autres projets Wikimedia :

Applications[modifier | modifier le code]

ImageJ a été initialement développé pour des applications biomédicales. Il permet par exemple de faire des analyses de gels d'électrophorèse, ou de la détection et analyse de tumeurs. Son usage s'est depuis étendu à d'autres domaines, comme la science des matériaux (détermination de tailles de grains, traitement d'images obtenues par microtomographie X par exemple).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

ImageJ peut visualiser, éditer, traiter, et analyser les images ou des piles d'images (stack) en 8-bits, 16-bits, 32-bits et les images couleur. ImageJ est capable ouvrir et sauver des images dans de nombreux formats, notamment en TIFF, PNG, GIF, JPEG, BMP, DICOM, FITS, mais aussi des images en format brut (raw).

ImageJ est un logiciel libre : le code source est en accès libre et peut être modifié. C'est un logiciel multiplateformes, en raison de son fonctionnement sur une machine virtuelle Java. Ses fonctions sont extensibles ; de nombreux plug-ins existent, qui abordent des domaines jusque là réservés aux logiciels commerciaux comme Aphelion : manipulation et visualisation d'images tridimensionelles, filtrages médians et morphologiques 3D, contours actifs (snakes), filtres diffusifs... Par ailleurs, il est possible de combiner les fonctions natives ou ajoutées en créant des macros - la maîtrise de Java n'est pas alors nécessaire. La diversité des plug-ins disponibles - plus d'une centaine - en fait son avantage principal, mais peut dérouter les néophytes : il est parfois difficile de trouver rapidement une fonction correspondant à un besoin précis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Page de téléchargement officielle : http://rsbweb.nih.gov/ij/download.html

Liens externes[modifier | modifier le code]