Im Nin'alu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

Im Ninʿalu

Chanson de Ofra Haza
extrait de l'album Yemenite songs
Sortie 1984
Durée 3:28
Genre Pop, World music
Auteur Shalom Shabazi
Compositeur Bezalel Aloni
Izhar Ashdot

Im Ninʿalu ((he)אם ננעלו) est un poème en hébreu écrit par Shalom Shabazi (hébreu : שלום שבזי, arabe : سالم الشبزي), rabbin et poète yéménite du XVIIe siècle.

Mis en musique, il a été chanté par la chanteuse israélienne d’origine yéménite, Ofra Haza en 1984. Dans sa version, les couplets sont chantés en anglais et en hébreu tandis que le refrain n’est interprété qu’en hébreu.

Le poème commence par ces mots :

Hébreu Translittération Traduction
אם ננעלו דלתי נדיבים Im ninʿalu daltei n'divim Même si les portes du riche restent closes
דלתי מרום לא ננעלו Daltei marom lo ninʿalu Les portes du ciel ne seront jamais fermées

Histoire[modifier | modifier le code]

Ofra Haza est devenue célèbre en 1988 en Europe, grâce à cette chanson, lorsqu’une version remixée, produite par Izhar Ashdot, atteint le top dix des hit-parades de différents pays et se classe même numéro un dans certains d’entre eux, notamment en Allemagne de l’Ouest, où elle demeure à cette place pendant 9 semaines. Au Royaume-Uni, Im Ninʿalu est classée numéro 15 au top 20, aux États-Unis elle atteint le no 5 au classement du Billboard’s Hot Dance Club Play et le numéro 18 dans le classement du Hot Modern Rock Tracks. Le single de la version remixée est vendu à près de trois millions d’exemplaires à travers le monde, faisant de la chanson le premier grand succès international de la world music. Quoiqu’Ofra Haza offre d’Im Ninʿalu une interprétation personnelle et résolument moderne, cette interprétation demeure empreinte de la tradition yéménite dont la chanteuse est issue.

La première version de la chanson figure sur l’album Yemenite Songs (Chants yéménites), intitulé également Fifty Gates of Wisdom (Les Cinquante Portes de la Sagesse) sorti en 1984. La version remixée apparait sur l’album Shaday en 1988. Ce sera d’ailleurs, par la suite, cette version la plus connue dans le monde entier. Une autre version remixée apparait en 2000, la chanson étant alors nommée « Im Ninʿalu 2000 ».

Im Ninʿalu a par ailleurs été intégrée à la bande son du jeu vidéo Grand Theft Auto: Liberty City Stories en 2005.

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Date Ventes certifiées
France Argent 1988 200 000
Allemagne Or 1988 150 000
Suède Or 1988 10 000

Lien externe[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]