Ilse Weber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ilse Weber née Herlinger, née le 11 janvier 1903 à Witkowitz près de Mährisch-Ostrau en Moravie et morte le 6 octobre 1944 (à 41 ans) au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau en Pologne était une écrivaine juive et une compositrice[1]

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Ilse Weber a commencé à écrire dès l'âge de quatorze ans des contes juifs ou des petites pièces de théâtre pour enfants, publiés dans différents journaux ou revues allemands, tchèques, autrichiens et suisses. En 1930 elle a épousé Willi Weber.

Le 6 février 1942, elle est déportée de Prague au camp de concentration de Theresienstadt. Elle a travaillé là-bas comme infirmière pour les enfants. Elle a composé des chants et des mélodies pour les enfants du camp à qui elle essayait d'apprendre la guitare ou la mandoline.

Ilse Weber et son fils Tommy ont été assassinés le 6 octobre 1944 à Auschwitz[2].

Sélection d’œuvres[modifier | modifier le code]

  • Contes juifs
  • Mendel Rosenbusch
  • Das Trittrollerwettrennen et autres récits (parus entre 1927 et 1930)
  • In deinen Mauern wohnt das Leid - Poèmes de Theresienstadt (publiés en 1991)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gila Flam, Holocaust: « Music and the Holocaust ». YIVO Encyclopedia of Jews in Eastern Europe, 2010. Consulté le 6 mai 2013.
  2. Les traverses du temps de Marcel Quilleveré, France Musiques, 4 octobre 2013, avec Helios Azoulay qui organise chaque année à Rouen le 8 mai la Journée de la musique des camps . Dans cette émission furent diffusés Wiegala, une berceuse, et une autre mélodie J’erre dans Theresienstadt, composées par Ilse Weber.

Liens externes[modifier | modifier le code]