Illumination de Köhler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'illumination de Köhler est un système d'illumination des échantillons en microscopie optique (transmission et réflexion) introduit en 1893 par August Köhler[1],[2].

Problématique[modifier | modifier le code]

Les précédentes techniques d'illumination (illumination critique) produisaient une image de la source sur le spécimen, rendant l'illumination hétérogène et réduisant ainsi la qualité de l'image. Différentes méthodes, comme l'utilisation d'un diffuseur optique, peuvent être utilisées pour rendre plus diffuse l'image de la source mais ont l'inconvénient de réduire la luminosité de la source.

Principe[modifier | modifier le code]

Dans le cas de l'illumination de Köhler, l'image de la source est produite dans le plan du diaphragme d'ouverture du condenseur. L'image de la source n'est donc pas superposée à celle de l'échantillon. Ainsi défocalisée, chaque point de la source illumine tout l'objet, rendant l'illumination uniforme.

Le réglage consiste à assurer  :

  • la conjugaison des différents plans images de l'objet (diaphragme de champ, échantillon, caméra, etc.)
  • la conjugaison des différents plans images de la source (source, diaphragme d'ouverture du condenseur, etc.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. August Köhler, « New Method of Illumination for Photomicrographical Purposes », Journal of the Royal Microscopical Society, vol. 14, pp. 261-262, 1894.
  2. August Köhler, « Ein neues Beleuchtungsverfahren für mikrophotographische Zwecke », Zeitschrift für wissenschaftliche Mikroskopie und für Mikroskopische Technik, vol. 10, pp. 433-440, 1893. [1]