Iliouchine Il-28

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Iliouchine Il-28 Beagle Su-27 silhouette.svg
Il-28 RB1.jpg
Un Il-28 exposé dans un musée

Constructeur Drapeau : URSS Iliouchine
Rôle Bombardier
Statut Retiré du service
Premier vol
Mise en service 1950
Date de retrait Années 1980
Nombre construits 6 731
Équipage
3
Motorisation
Moteur Klimov VK-1
Nombre 2
Type Turboréacteurs
Poussée unitaire 25 kN
Dimensions
Iljusin Il-28.svg
Envergure 21,45 m
Longueur 17,65 m
Hauteur 6,70 m
Surface alaire 60,80 m2
Masses
À vide 11 890 kg
Avec armement 17 700 kg
Maximale 21 000 kg
Performances
Vitesse maximale 900 km/h (Mach 0,73)
Plafond 12 300 m
Vitesse ascensionnelle 900 m/min
Rayon d'action 2 270 km
Armement
Interne 4 canons de 23 mm
Externe 3 000 kg de bombes

L'Iliouchine Il-28 (code OTAN Beagle) est le premier bombardier à réaction construit en grande série par l'URSS. Il a fait son premier vol en 1948 et a été construit à plusieurs milliers d'exemplaires (entre 2 000 et 6 000 suivant les sources), utilisés par une vingtaine de pays différents.

Conception[modifier | modifier le code]

Immédiatement à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'URSS lança le développement d'une première génération de bombardiers à réaction. Iliouchine proposa un avion quadriréacteur désigné Il-22 et dont le prototype vola pour la première fois le .

À cause de ses réacteurs peu performants, le Il-22 était nettement sous-motorisé et avait un rayon d'action insuffisant. Cependant, comme l'URSS venait d'obtenir une licence de fabrication du réacteur anglais Rolls-Royce Nene, Iliouchine put lancer la construction d'un nouvel avion équipé de deux copies du Nene dès début 1948, en reprenant les travaux menés pour le Il-22.

Le premier prototype du Il-28 fit son vol inaugural le 8 juin 1948, suivi par un second avion le 30 décembre de la même année. Mis en compétition avec le Tupolev Tu-14, le Il-28 fut désigné vainqueur en mai 1949. Après l'évaluation des exemplaires de présérie, la production fut lancée pour de bon en septembre 1949, les premières avions sortant d'usine en mars 1950.

La version initiale destinée au bombardement fut rapidement suivi de variantes :

  • Il-28U d'entraînement avec un second poste de pilotage à l'avant et tout l'armement retiré (premier vol le 18 mars 1950)
  • Il-28R de reconnaissance, avec des caméras installées dans la soute à bombe et une capacité en carburant augmentée (premier vol le 19 avril 1950)
  • Il-28T avec une soute à bombes modifiée pour l'emport de torpilles (premier vol le 8 janvier 1951)

Le développement de la première bombe atomique soviétique entraina la mise au point d'une version du Il-28 à capacité nucléaire (Il-28N) qui réalisa un largage réel lors d'un essai le 23 août 1953. D'autre versions furent réalisés à quelques exemplaires, notamment pour tracter des cibles ou pour des missions de guerre électronique. Quelques Il-28 furent même désarmés et cédés à la compagnie aérienne Aeroflot pour le transport du courrier.

Le Il-28 fut le bombardier principal de l'armée de l'air soviétique pendant toutes les années 1950, avant d'être remplacé par des avions plus modernes. Le Il-28 fut exporté vers une vingtaine de pays au total, dont la Tchécoslovaquie qui construisit l'avion sous licence. Le principal utilisateur fut la Chine : les livraisons commencèrent en 1952 et concernèrent plusieurs centaines d'exemplaires. Ce pays a également construit lui-même le Il-28, sans licence et avec des modifications locales, sous la désignation de H-5. Le premier exemplaire produit en Chine vola en septembre 1964 et certains de ces avions furent exportés.

Engagements[modifier | modifier le code]

Des Il-28R soviétiques ont effectué des missions de reconnaissance lors de l'invasion de la Hongrie en 1956.

Des Il-28 chinois ont effectué des missions de combat contre Taïwan en 1956, et plusieurs avions furent perdus à cette occasion. Ils ont également joué un rôle au Tibet en 1959.

Des Il-28N soviétiques avaient été envoyés à Cuba en 1962 mais furent retirés suite à la Crise des missiles de Cuba.

Les Il-28 égyptiens ont été engagés lors de la lutte d'indépendance ayant conduit à la création du Yémen du Sud, au milieu des années 1960. En 1967, ces avions auraient utilisé à plusieurs reprises des armes chimiques.

De nombreux Il-28 égyptiens et syriens furent détruits au sol par les raids israéliens au début de la guerre des Six Jours (1967). Les avions égyptiens participèrent par la suite à la guerre du Kippour (1973).

Le Nigeria a engagé ses Il-28 lors de la guerre du Biafra (1967-1970).

Les Il-28 afghans ont effectué des missions d'attaque lors de la guerre d'Afghanistan (1979).

Variantes[modifier | modifier le code]

Un Avia CB-228 (Il-28U d'entraînement construit en Tchécoslovaquie)
  • Avions produits en URSS
    • Il-28 Beagle : version de base destinée au bombardement
    • Il-28N : version modifiée pour emporter une bombe atomique
    • Il-28R : version de reconnaissance
    • Il-28T : version adaptée pour l'emport de torpilles
    • Il-28U Mascot : version d'entraînement non armée
  • Avions produits en Chine (sans licence)
    • H-5 : bombardier
    • HJ-5 : version d'entraînement
    • HZ-5 : version de reconnaissance
    • B-5/BJ-5/BZ-5 : version d'export des H-5/HJ-5/HZ-5
  • Avions produits en Tchécoslovaquie
    • Avia B-228 : bombardier
    • Avia CB-228 : version d'entraînement

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Un Il-28 polonais
Des Il-28 irakiens

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernád, Dénes. "Rumanian 'Beagles': The Ilyushin Il-28 in Rumanian Service". Air Enthusiast, No. 78, November/December 1998, p. 68–72. ISSN 0143-5450.
  • (en) Yefim Gordon et Dmitry Komissarov, Chinese aircraft : China's aviation industry since 1951, Manchester, England, Hikoki Publications,‎ 2008 (ISBN 978-1-902-10904-6).
  • Gordon, Yefim and Dmitry Komissarov. "Soviet Canberra: Ilyushin's incredible Il-28". Air Enthusiast, No. 71, September/October 1997, p. 8–24. ISSN 0143-5450.
  • (en) Yefim Gordon, Dmitry Komissarov et Sergei Komissarov, OKB Ilyushin : a history of the design bureau and its aircraft, Hinkley, Midland,‎ 2004 (ISBN 1-857-80187-3).
  • Green, William and Gordon Swanborough. "Il-28... A Quadragenarian Ilyushin". Air Enthusiast, Thirty-six, May–August 1988, p. 39–51. ISSN 0143-5450.
  • (en) Bill Gunston (en), The Osprey encyclopedia of Russian aircraft, 1875-1995, London, Osprey Aerospace,‎ 1995 (ISBN 1-855-32405-9).
  • (en) Václav Němeček, The history of Soviet aircraft from 1918, London, Willow Books,‎ 1986 (ISBN 978-0-002-18033-7).
  • (en) John Stroud, Soviet transport aircraft since 1945, London, Putnam,‎ 1968 (ISBN 0-370-00126-5).
  • Bill Sweetman et Bill Gunston, Soviet air power : An Illustrated Encyclopedia of the Warsaw Pact Air Forces Today, New York, Crescent Books,‎ 1978 (ISBN 0-517-24948-0).
  • (en) John W. R. Taylor, Jane's All the World's Aircraft, S.l, Jane's Pub. Co (ISBN 0-710-60748-2).
  • Jim Winchester, Military aircraft of the Cold War, Hoo, Grange Books,‎ 2006 (ISBN 1-840-13929-3), « Ilyushin Il-28 'Beagle ».