Il ritorno d'Ulisse in patria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ulysse et Pénélope (Musée du Louvre) - Relief en terre cuite, vers 450 av. J.C.

Il ritorno d'Ulisse in patria (SV 325, Le Retour d'Ulysse dans sa patrie en français) est un opéra (dramma per musica) en un prologue et trois actes de Claudio Monteverdi, sur un livret en italien de Giacomo Badoaro, basé sur la fin de l'Odyssée d'Homère. Il fut créé au Teatro SS Giovannie Paolo à Venise en février 1640[1].

Personnages[modifier | modifier le code]

Dieux
  • Jupiter - ténor
  • Neptune - basse
  • Minerve - soprano
  • Junon - soprano
  • Esprits célestes - chœur de femmes
Mortels
  • Ulysse - ténor
  • Pénélope, son épouse - alto
  • Télémaque, son fils- ténor
  • Mélantho, suivante de Pénélope - soprano
  • Eumée, un berger - ténor
  • Eurymaque, amant de Mélantho - ténor
  • Euryclée, nourrice d'Ulysse - soprano
  • Les prétendants de Pénélope
    • Pisandre - contre-ténor
    • Amphinome - ténor
    • Antinoüs - basse
    • Irus, serviteur des prétendants - ténor
  • Marins, Phéniciens - chœur d'hommes
Dans le prologue
  • La Fragilité humaine - soprano
  • Le Temps - basse
  • La Fortune - soprano
  • L'Amour - soprano

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce fut le premier opéra de Claudio Monteverdi pour Venise. L'opéra fut créé avec beaucoup de succès à Venise, où il fut joué dix fois, il fut ensuite repris au Theatro Castrovillani de Bologne, et en 1641 il fut rejoué à Venise. A Bologne, et probablement à Venise, les chanteurs furent Giulia Paolelli en Pénélope, Maddalena Manelli en Minerve, et Francesco Manelli en Ulysse. L'attribution de cette œuvre a été sérieusement mise en doute, bien que l'attribution à Monteverdi tienne encore. Les livrets diffèrent de manière significative de la partition, bien que Monteverdi soit connu pour être un éditeur très actif des textes sur lesquels il travaillait. La première résurrection moderne a été faite par Vincent d'Indy à Paris en 1925[1]. De nombreux compositeurs de XXe siècle ont édité ou "traduit" l'œuvre pour la jouer, parmi eux Luigi Dallapiccola et Hans Werner Henze, et finalement l'opéra entra dans le répertoire en 1971 avec des représentations à Vienne et Glyndebourne, et une édition par Nikolaus Harnoncourt, suivie d'un enregistrement.

Résumé[modifier | modifier le code]

La guerre de Troie est terminée. Pénélope attend toujours le retour d'Ulysse. Elle lui reste fidèle et repousse les avances des prétendants. Aidé par Minerve, Ulysse revient déguisé en mendiant. Un concours de tir à l'arc est organisé, Ulysse retrouve son arc et tue les prétendants. Il se fait reconnaître et tout finit bien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François-René Tranchefort, L'Opéra, Éditions du Seuil,‎ 1983, 634 p. (ISBN 2-02-006574-6), p. 31

Articles connexes[modifier | modifier le code]