Il malato immaginario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Il malato immaginario

Titre original Il malato immaginario
Réalisation Tonino Cervi
Scénario Alberto Sordi
Rodolfo Sonego
Tonino Cervi
Cesare Frugoni
Acteurs principaux

Alberto Sordi (Argante)
Laura Antonelli (Tonina )
Bernard Blier (Dr Purgone)

Pays d’origine Italie
Genre comédie
Sortie 1979
Durée 107 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Il malato immaginario est une comédie italienne de Tonino Cervi sortie en 1979, avec comme interprètes principaux Alberto Sordi, Laura Antonelli, Bernard Blier, Christian de Sica et Marina Vlady.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Argante est un riche propriétaire terrien convaincu qu’il est malade. En fait, c’est un hypocondriaque. Sa phobie l’amène à s'entourer de compétences médicales discutables. La pièce est tirée de l'œuvre originale de Molière, en trois actes, écrite en 1673. Molière aimait décrire à travers ses personnages, le retard de la médecine de son temps. L’action se déroule à Rome en proie à la pauvreté et à la violence des révoltes paysannes causées par la faim. Les paysans en colère envahissent la maison d’Argante car il a entièrement converti ses terres en pâturages, laissant aux pauvres paysans sans terre …..le soin de cultiver des céréales. La moitié seulement des terres devait être convertie. Argante est entouré de faux-jetons, qui passent leur temps à comploter derrière son dos: administrateur des terres qui ne respecte pas les compromis, médecins qui spéculent sur sa maladie imaginaire, avec d'étranges théories médicales infondées, sa propre femme, qui souhaite sa mort dans le but d'empocher l'héritage. Les seules personnes qui l’aiment vraiment sont sa fille Angelica et sa servante Tonina. Argante ne découvre cet amour vrai de sa fille que lorsque, sentant sa fin venir, il découvre la vérité avec l’aide de sa servante. Argante finit par se réconcilier avec Angelica avec qui il s'était querellé parce qu’elle refusait d'épouser de force un médecin nommé Claudio.

Analyse[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une libre adaptation cinématographique de la pièce de théâtre de Molière, Le Malade imaginaire, que le film, non content d'en modifier les dialogues, en transpose l'action dans l'Italie du XVIIe siècle.

Par la suite, Tonino Cervi renouvèle l'expérience en 1990 avec une autre œuvre du dramaturge français, L'Avare, (L'avaro), dont les vedettes sont également Alberto Sordi et Laura Antonelli, et dont la musique est à nouveau signée Piero Piccioni.


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]