Il arrive que ça saute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Il arrive que ça saute est une nouvelle de Robert Heinlein publiée pour la première fois dans Astounding Science Fiction en 1940.

Thème[modifier | modifier le code]

La nouvelle aborde la sécurité des centrales nucléaires, un thème qui émerge à la fin des années 1940.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le monde de l'histoire du futur qui emploie massivement des panneaux solaires (voir lumière froide) a quand même besoin d'autres sources d'énergies pour ses industries lourdes. Les centrales qu'il décrit s'apparentent aux centrales de type Superphénix qui produisent plus de combustible fissible qu'elles n'en consomment afin d'approvisionner les autres centrales en carburants. La solution que l'auteur préconise est de transférer les réacteurs en orbite.

De plus, les personnages envisagent que les habitants de la Lune auraient développé plusieurs centrales nucléaires et qu'une série d'accidents auraient détruit l'atmosphère et noirci de grandes portions de sol que nous nommons les mers de la Lune. L'expédition du réacteur en orbite fut considérée comme la première étape de la conquête de l'espace et annonçait la conquête prochaine de la Lune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]