Il était une fois... notre Terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Il était une fois.

Il était une fois...
notre Terre

Titre original Il était une fois...
notre Terre
Genre Série d'animation,
de science-fiction
Création Albert Barillé
Production Procidis
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Gulli
France 3
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 26 (52 segments)
Durée 25 minutes
Diff. originale 15 décembre 2008 – inconnu

Il était une fois... notre Terre est une série télévisée d'animation française en 26 épisodes de 25 minutes (52 segments de 12 minutes), créée par Albert Barillé pour les studios Procidis et diffusée à partir du 15 décembre 2008 sur Gulli puis sur France 3 à partir du 22 décembre 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle et peut-être ultime série "Il était une fois" (le créateur Albert Barillé étant décédé en 2009) explique aux enfants la notion de développement durable, présentée comme un enjeu majeur pour l'avenir de la planète et de l'Humanité.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

La société de production Procidis a également été aidé par des chaînes de télévisions :

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Maestro.
  • Pierrot.
  • Psi.
  • Petit Gros, rebaptisé Jumbo.
  • Pierrette.
  • Teigneux.
  • Nabot, qui semble avoir été rebaptisé ici "Grumeau".
  • Les héritiers de la planète.

Les Méchants[modifier | modifier le code]

  • Pollueur (dont certains s'inspirant de Teigneux et Grumeau).
  • Trafiquants.

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Les Héritiers de la planète / Le Transport miracle
  2. Climat : Le Grand Nord / Au Grand Nord
  3. L'eau précieuse en Inde / Vers Calcutta
  4. L'eau précieuse du Sahel / Lutter contre le désert
  5. La Forêt Amazonienne / Dans la Canopée
  6. Nos énergies s'épuisent / L'énergie nucléaire
  7. Le Commerce Équitable / Le micro-crédit
  8. La mer poubelle / Vers les abysses
  9. Les Écosystèmes / (pas de titre)
  10. L'eau précieuse dans le monde / L'eau ne tombe pas du ciel
  11. La pauvreté dans le monde / La pauvreté en Afrique
  12. Forêts du monde / Au Congo
  13. La Pêche abusive / Les brigands des mers
  14. Climat : origines / Le climat : son histoire
  15. L’Agriculture / La grande ferme et la petite ferme
  16. La Biodiversité / Dans la jungle
  17. Climat, les solutions / Informer et convaincre
  18. Le recyclage / Horizon "zéro déchet"
  19. Les Femmes dans le monde / (pas de titre)
  20. Enfants au travail Enfants soldats / Enfants perdus et retrouvés
  21. Énergies : des solutions / Vive le soleil
  22. La maison et la ville / Villes propres
  23. Climat, les effets / Le passage par le nord
  24. Santé, éducation / L'éducation
  25. Technologies / Au service de notre planète
  26. Et demain ? / Vers les grands cieux

Commentaires[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Esthétique visuelle et musicale[modifier | modifier le code]

Si l'esthétique générale était restée pratiquement inchangée depuis les origines de la série Il était une fois (on se souvient notamment que les personnages avaient toujours les mêmes visages), on assiste ici à une tentative de "relookage" qui s'approche davantage des critères esthétiques télévisuels actuels. Seul Maestro conserve son allure caractéristique, tous les autres arborent désormais des coiffures à pointes et des pantalons baggy.

L'animation traditionnellement peu sophistiquée semble par contre toujours aussi rigide. L'accueil de la critique s'est montré plutôt mitigé quant à cette modernisation esthétique perçue comme maladroite.[réf. nécessaire]

Si un thème original fut composé pour le générique de la série, la plupart des thèmes musicaux de fond sont à peu près toujours les mêmes que ceux utilisés dans les séries précédentes.

Principes moraux et narratifs de la série[modifier | modifier le code]

La série prend parti et devient politique et militante. Féminisme, écologisme politique, etc. sont trop présents pour le CSA.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]