Il était une fois... la Vie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Il était une fois.

Il était une fois...
la Vie

Titre original Il était une fois...
la Vie
生命の科学ミクロパトロール
Genre Série d'animation
Création Albert Barillé
Production Procidis
Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau du Japon Japon
Chaîne d'origine Canal+ et FR3
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 26
Durée 25 minutes
Diff. originale janvier 1987 – inconnu

Il était une fois... la Vie est une série télévisée d'animation française-japonaise en 26 épisodes de 25 minutes, créée par Albert Barillé en 1986 et diffusée à partir de janvier 1987 sur Canal+, puis à partir du 13 septembre 1987 sur FR3 et est maintenant rediffusée sur Gulli.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série est destinée aux enfants et aux adultes curieux du fonctionnement de leur corps.

Elle raconte de façon vulgarisée l'architecture et la composition des différents types cellulaires, des tissus biologiques et des organes ainsi que leurs fonctions respectives. De plus, ces descriptions microscopiques des composants du corps s'intègrent dans des scénarios pédagogiques traitant plus globalement du développement du corps humain, de ses fonctions physiologiques principales, du cycle de la vie et de l'éducation à la santé.

Personnages[modifier | modifier le code]

Comme dans chacun des dessins animés de la série Il était une fois..., les personnages se composent essentiellement de Maestro, Pierre/Pierrot, Petit-Gros, Psi, le Teigneux, le Nabot, etc., mais qui cette fois personnifient les éléments ou les parasites du corps humain.

On retrouve, déclinés sous plusieurs formes, à chaque épisode ou presque:

  • Le chef de cellule (quelle qu'elle soit): Maestro, le petit personnage barbu et enrobé, portant la même combinaison que dans Il était une fois... l'Espace. Il est souvent assoupi dans son fauteuil et est entouré en général de deux assistants qui hésitent à le réveiller quand il y a un problème. Le chef de certaines cellules est parfois représenté par un autre personnage, barbu également, mais plus grand et svelte.
  • Les enzymes, ouvriers du corps humain, représentés en petits personnages humanoïdes tous identiques (ou presque), habillés d'une salopette et une casquette bleue.
  • Les messagers du système nerveux, dont les interférons, petits personnages bleus ou violets avec une crête, habillés avec un pantalon blanc qui courent à travers le corps humain pour transmettre les messages et ceux de la douleur ont une moto.
  • Les hormones, représentées par des robots sur propulsés par une hélice. Ils sont peints en rapport avec leur fonction.
  • Les globules rouges: représentés par des petits personnages humanoïdes, parmi lesquels on retrouve à chaque épisode le professeur Globus (Maestro) qui explique et décrit les organes qu'il traverse à ses deux compagnons Hemo et Globine. Ils sont rouge pâle/orangé quand ils transportent de l'oxygène et rouge foncé lorsqu'ils transportent du gaz carbonique.
  • Les globules blancs, défenses du corps humain:
    • Les «polynucléaires» (granulocytes neutrophiles): petits personnages tous identiques, à l'exception de leur chef. Un peu enveloppés, entièrement blancs (sauf leur chef, Petit Gros, à la peau rose et aux cheveux roux), habillés entièrement en blanc, avec un dessin d'étoile de shérif jaune sur leur maillot, sont coiffés d'une casquette blanche et armés d'une matraque blanche. Ils patrouillent dans le corps humain tels des policiers, demandant leur «carte H.L.A.» aux individus suspects, et aspirent les microbes et autres virus qui traînent. En cas d'infection grave, ils se multiplient et constituent la première ligne de défense du corps.
    • Les granulocytes basophiles: sont représentés par des femmes en blanc, un peu enveloppées, qui portent des paniers en osier, contenant des «grenades histamine» qu'elle lancent sur leurs agresseurs.
    • Lymphocytes
      • Les lymphocytes B sont représentés par des petits personnages humains (jeunes hommes ou femmes), en combinaison de type spatiale, bleu clair (ou orange) et blanche avec épaulettes (ils reprennent en fait les costumes des soldats de la Confédération d'Oméga d'Il était une fois... l'Espace). Ils se déplacent dans des petits vaisseaux en forme de bulle, propulsés par deux turbines, qui peuvent se déformer pour traverser une paroi cellulaire. Ils sont en général deux, Pierrot (garçon) et Psi (fille) (avec les grades de capitaine et lieutenant). D'autres apparaissent en cas d'infection majeure, mais contrairement aux granulocytes, ils sont tous différents. Leur rôle en cas d'infection consistent, outre à avertir les autres lymphocytes, à bombarder les intrus d'anticorps.
      • Les lymphocytes T: représentés de la même façon que les lymphocytes B. Ils sont par contre équipés de lasers pour lutter contre les cellules cancéreuses, ou d'une sorte de gaz de combat contre les microbes.
    • Les «bennes macrophages»: représentés par des sortes de véhicules jaunes, en forme de tête de crapaud. Leur rôle consiste à nettoyer (manger) les déchets, et à gober les bactéries ou virus.
    • D'autres globules blancs (cellule dendritiques, monocytes ?) sont représentés par des sortes de boules surmontées d'un cockpit, pourvues de tentacules, qui aspirent les intrus ou les aspergent de liquide corrosif.
  • Les anticorps sont représentés par des petits personnages en forme d'insectes volants (qui émettent un bruit d'essaim d'abeilles. Parfois entièrement blancs, parfois avec un V doré sur l'avant (souvent uniquement leur chef, Métro — personnage repris d'Il était une fois... l'Espace ou il est la version robotisée de Maestro), ils patrouillent librement dans le corps mais sont plus souvent libérés par les lymphocytes B. Spécifiques à l'intrus, ils changent parfois de forme (notamment contre les bacilles du tétanos, ils portent un long faux nez, et parodient Cyrano de Bergerac).
  • Les plaquettes sont représentées par des petits personnages ronds et rouges, avec quatre bras et deux jambes, qui se promènent dans la circulation sanguine avec les globules rouges. Ils vont recouvrir les plaies et coupures de vaisseaux sanguins, et se transforment alors en dalles hexagonales.
  • Les nutriments: sucre (bonbons roses et rouges), glucide (en forme de cône jaune pâle), graisses (sorte de petits dinosaures jaunes), les protéines (petits personnages humanoïdes jaune-orangé, musclés à longues oreilles, habillés d'une salopette marron), sel (salières), eau (gouttes), vitamines (lettres se déplaçant par bonds, parfois pour la vitamine D petits personnages humanoïdes se déplaçant en patin à roulette et transportant du calcium ou du phosphore), les fibres (en forme de haricot vert).
  • Les bactéries amies (Escherichia coli): représentées sous la forme de sorte de chenilles placides, marron avec une moustache.
  • Les intrus:
    • Les bactéries, sous la forme de grands personnages bleus au nez rouge, hargneux. Leur chef est le Teigneux (mais il n'est pas nommé dans la série).
    • Les virus, sous la forme de petits vers jaunes avec un nez et des cornes rouges ou verts. Selon le type de virus (grippe, hépatite,...) ils ont une forme légèrement différente. Leur chef est le Nabot (avec nez rouge et la coupe de cheveux rouge du Nabot, et il n'est pas nommé dans la série).
    • Les poussières, petites boules marrons avec des poils.

L'histoire se passe généralement dans le corps de Pierrot (corps «normal» et généralement sain), parfois Psi, plus rarement celui de Petit-Gros (corps un peu enrobé, et parfois non vacciné), et en contre-exemple celui du Teigneux ou du Nabot (fumeur, qui boit de l'alcool et mange trop gras) puis dans le dernier épisode on découvre le corps d'un homme âgé (corps affaibli par le temps) enfin Maestro est présenté en tant que médecin, docteur, dentiste, etc... pour finir scientifique dans le dernier épisode.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Bien que la société de production Procidis soit française, de nombreux pays ont participé à la réalisation de cette série. Dans l'ordre des crédits :

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. La Planète cellule
  2. La Naissance
  3. Les Sentinelles du corps
  4. La Mœlle osseuse
  5. Le Sang
  6. Les Petites Plaquettes
  7. Le Cœur
  8. La Respiration
  9. Le Cerveau
  10. Les Neurones
  11. L'Œil
  12. L'Oreille
  13. La Peau
  14. La Bouche et les Dents
  15. La Digestion
  16. L'Usine du foie
  17. Les Reins
  18. Le Système lymphatique
  19. Les Os et le Squelette
  20. Les Muscles et la Graisse
  21. Guerre aux toxines
  22. La Vaccination
  23. Les Hormones
  24. Les Chaînes de la vie
  25. Réparations et Transformations
  26. Et la vie va…

Commentaires[modifier | modifier le code]

C'est Michel Legrand qui a composé le générique Hymne à la vie, chanté par Sandra Kim en version française. La bande originale du dessin animé est sortie en 2002 en CD. Comme dans les opus précédents, le design des personnages est réalisé par Jean Barbaud. On peut remarquer, au-delà de la similitudes des personnages principaux, de grandes ressemblances avec la précédente série, Il était une fois... l'Espace, par les costumes (Confédération de l'Oméga / lymphocytes), l'aspect futuriste des vaisseaux et bâtiments symbolisant certains éléments du corps humain, ainsi que les thèmes musicaux.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 7 d'or, meilleure émission pour la jeunesse 1988
  • Pater, meilleure émission pour la jeunesse - Australie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]