Ikariam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ikariam
image

Développeur Gameforge AG

Date de sortie Janvier 2008
Version v 0.6.1 (septembre 2014)
Genre MMOG stratégique
Plate-forme Navigateur web (PHP)mobile tablette
Langue 40 différentes
Contrôle Souris

Ikariam est un jeu en ligne massivement multijoueur ayant pour cadre l'antiquité grecque. Ikariam est un jeu par navigateur, mobile et tablette produit par Gameforge AG. Il est gratuit à l'inscription, mais dispose d'options payantes.

Description du jeu[modifier | modifier le code]

À l'inscription, le joueur se voit attribuer un village qui sera la base de la fondation de son empire insulaire. Mais vous pourrez changer de capitale quand bon vous semble. L'univers de jeu est entièrement composé d'îles, regroupées en archipels. Sur chaque île se trouvent 17 emplacements de villes, dont un emplacement spécial payant qui n'apporte aucun avantage. Une statue représentant une divinité grecque, et deux centres de production de ressources. L'un de ces centres est la scierie, produisant des matériaux de construction. L'autre centre produit l'une des ressources dites "de luxe". Il y en a 4 : le marbre, le verre de cristal, le vin et le soufre. Ces ressources sont nécessaires pour construire et améliorer les bâtiments et unités militaires tout au long du jeu. Les centres de production sont communs à toutes les villes de l'île, et leur productivité peut être améliorée par des dons de matériaux de construction.

La construction et l'agrandissement de bâtiments demandent, en plus de ressources, un certain temps : de quelques minutes au début à plusieurs jours pour les niveaux très élevés. Comme on ne peut effectuer qu'une seule construction à la fois dans chaque ville,(sauf si l'on dispose d'un compte premium payant où, à ce moment-là, on a une liste de construction ' maximum) le rythme du jeu en est limité, ce qui permet au joueur de ne pas rester systématiquement devant son écran à attendre la fin des évolutions.

La population initiale d'une ville est de 40 citoyens et augmente ou diminue en fonction de la satisfaction générale, de l'évolution des capacités d'hébergement de l'Hôtel de Ville, et d'autres facteurs tels que la rupture d'un traité avec un autre joueur. Les citoyens peuvent être utilisés pour récolter des matières premières, pour faire avancer la recherche de l'empire, pour la création de soldats et bateaux de guerre, ou simplement pour donner un revenu en or.

Pour se développer, un joueur peut créer d'autres villes en colonisant un emplacement libre sur n'importe quelle île. Il peut également commercer avec les autres joueurs en affichant des offres d'achat ou de vente de ressources, et en visionnant les offres des villes de sa région. Il lui est aussi possible d'attaquer d'autres joueurs, une attaque réussie permettant le pillage des ressources de la ville ciblée. Un système d'alliances permet de gérer des communautés de joueurs pour faciliter la progression dans le jeu, mener la guerre, organiser des offensives en groupe, faire régner la paix par voie diplomatique ou militaire, etc.

Il est enfin possible aux joueurs de créer une alliance avec d'autres joueurs, en fonction de son importances, celle-ci est classée dans une échelle allant de 1 à 350.

Douze classements différents des joueurs sont tenus dans le jeu, ainsi que le classement des alliances. Ikariam n'ayant pas de fin en soi, le but du jeu est à la discrétion du joueur. Par exemple :

  • Avoir le maximum de points dans un classement donné.
  • Créer ou faire partie de l'alliance la plus forte.
  • Étendre son empire sur la totalité du monde.
  • Faire (et gagner) de grands combats.
  • Se développer pacifiquement en axant son jeu sur le commerce et sur les traités de bien culturel.

Récemment, une fonctionnalité inédite a été rajoutée au jeu : les régimes politiques. Cela offre au joueur la possibilité de faire naitre une révolution au sein de son empire. La révolution est suivie par une période d'anarchie (plus ou moins longue en fonction de la taille de l'empire), qui aboutira à la mise en place du nouveau régime. Les différents régimes politiques du jeu :

  • Ikacratie : régime politique standard sur Ikariam, n'offre aucun avantage ou désavantage
  • Aristocratie : lorsque régit un groupe, l'élite
  • Démocratie : lorsque le peuple régit
  • Dictature : lorsqu'une seule personne autoritaire donne les ordres
  • Nomocratie : lorsque des lois inchangeables dirigent la vie du peuple
  • Oligarchie : lorsqu'un groupe minoritaire régit (des familles de marchands dans le jeu)
  • Technocratie : lorsque la science, la recherche et le progrès mènent la vie politique
  • Théocratie : lorsque le clergé régit

Dans la version 0.5.9, le marché noir est aussi entré dans le jeu. Celui-ci permet de vendre des troupes militaires (terrestres ou navales) contre toutes sortes de monnaie (matériau de construction, vin, marbre, verre de cristal, soufre ou de l'or).

Le jeu est géré par une équipe de bénévoles : les opérateurs, qui s'occupent du jeu, et les modérateurs qui s'occupent du forum. L'équipe[1] et la communauté sont gérées par :

  • Martiaelus : Administrateur Jeu
  • Totote et Guronzan : Administrateurs Forum

Référence à d'autres jeux[modifier | modifier le code]

Ikariam possède certains points communs avec The Settlers : il est possible de passer le plus clair de son temps à développer sa ville et ses ressources, sans nécessairement participer à des combats. Il ressemble également au jeu Travian, centré plutôt sur l'univers gallo-romain, et OGame, se déroulant dans l'espace. On notera cependant que ces deux jeux sont surtout axés sur la guerre alors qu'Ikariam développe plus le côté économique de l'empire du joueur. Ce fait est encore plus accentué depuis la version 0.4 du jeu.

Particularités du jeu[modifier | modifier le code]

Pour obtenir certains avantages additionnels tels que la production accrue de matières premières, une meilleure gestion de votre empire ou certaines autres fonctions, il est nécessaire d'acquérir de l'ambroisie, payable par carte bleue, service PayPal, SMS, téléphone, virement bancaire ou un autre système de payement.

On peut interagir avec les différents joueurs, à l'intérieur du monde où l'on se développe comme dans le forum du jeu. Les attaques vers d'autres colonies, le commerce et les alliances permettent de rendre ce jeu plus vivant et sont coordonnées avec différentes options.

Ikariam comporte cependant de nombreux bugs, et est par conséquent en développement constant. De nouvelles versions du jeu sont régulièrement mises en ligne. La sortie de la version 0.4.0 d'Ikariam a été annoncée sur le forum officiel en juillet 2010[2]. Cette version a commencé à être mise en fonction le 19 janvier sur les serveurs allemands et le 21 janvier sur les serveurs français[3]. Par contre, un serveur dit Speed est déjà en place avec la 0.3.0. Il est international avec pour langue l'anglais, la vitesse de jeu est 4 fois supérieure à la normale, le nombre de comptes de joueurs est limité et le serveur ne durera que pendant 6 mois.

Depuis la version 0.3.4, de nouvelles troupes, comme le lancier, et l'arrivée des villages barbares attaquable 15 fois font leur apparition. Ce village est défendu par des guerriers barbares; plus le village est attaqué, plus le village évolue en niveau et gagne des soldats et augmente le mur. Dernièrement, si on suit un tutoriel, on peut gagner 10 unités d'ambroisie, normalement payantes.

Depuis la version 2012 les graphismes ont été entièrement repensés: une application pour téléphone et tablette android et IOS est également sortie.

Ikariam dans le monde[modifier | modifier le code]

Ikariam a été traduit dans 40 langues[4] et d'autres langues s'ajoutent régulièrement pour offrir ce jeu à un plus grand nombre. Mais avant chaque version un serveur test est ouvert en anglais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]