Ik (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IK.
Ik
Icetot
Pays Ouganda
Région Karamoja
Nombre de locuteurs 10 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 ikx
IETF ikx

L'ik (appelée aussi icetot, teuso, teuth, ngulak) est une langue nilo-saharienne parlée par environ 10 000 Iks, dans le nord de l'Ouganda.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ik est une langue parlée par des chasseurs-cueilleurs semi-nomades. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, ils se déplaçaient dans la vallée du Kidepo. Ils furent déplacés lors de la création du parc national d'Ouganda.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

L'ik est parlé dans les montagnes de l'extrême nord de la région Karamoja, au nord-est de l'Ouganda.

Classification[modifier | modifier le code]

L'ik est une des trois langues kuliak qui font partie de la famille nilo-saharienne. La position exacte de ces langues dans cette famille est controversée.

Exemples[modifier | modifier le code]

Voir Ik language Report assessment[2]

Mot Traduction Prononciation standard
terre
ciel ḡidók
eau
feu ts'aɗ ̚
homme èàkw
femme cçēk
manger
boire
grand
petit
nuit (temporel) mūkú
jour (temporel) ódò

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  2. Sabine Wiedemann et Prossy Nannyombi, Ik language Report assessment, SIL International, 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Fritz Serzisko, Sprechhandlungen und Pausen : Diskursorientierte Sprachbeschreibung am Beispiel des Ik, M. Niemeyer, Tübingen, 1992, 297 p. (ISBN 3-484-30282-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]