Igorrr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Igorrr

Description de cette image, également commentée ci-après

Igorrr en novembre 2010 à Lezoux (France).

Informations générales
Nom de naissance Gautier Serre
Naissance 5 juin 1984
Genre musical Musique expérimentale
breakcore
Musique baroque
Death metal
Trip hop
Instruments Ordinateur
Guitare
Machines
Batterie
Samples
Années actives 2005-présent
Labels Ad Noiseam

Igorrr, de son vrai nom Gautier Serre, est un compositeur multi-instrumentiste français né en 1984. Il est reconnu pour mélanger de nombreux styles musicaux dans ses albums tels que la musique électronique, le breakcore, la musique baroque, le death metal, le trip hop, etc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Actif depuis 2005, il commence en sortant ses premières démos en auto-production, comme Poisson Soluble en 2006, ou Moisissure en 2008, une réédition de ces deux démos verra ensuite le jour chez le label Ad Noiseam en 2011 dans un double CD.

Après ces deux premières sorties, et malgré un style de musique peu conventionnel, Igorrr fait parler de lui avec l'album Nostril, sorti en 2010, il est très apprécié par les critiques, et sa musique sort de l'ombre pour arriver sur des médias plus populaires. Le magazine Les Inrockuptibles classe Nostril parmi les quatre plus importants albums Metal / Electro[1] aux côtés de groupes comme Nine Inch Nails, Marilyn Manson et Ministry.

Le magazine Trax parle de « maturité déroutante » et de « travail d'orfèvre ».

La musique d'Igorrr se fait entendre également à cette période sur des radios comme France Culture, Le Mouv', ou France Musique, ce qui est assez rare pour un style de musique aussi avant-garde et non commercial[réf. nécessaire].

Par la suite, Gautier Serre fera de nombreux concerts en France comme à l'étranger, surtout en Europe de l'est, mais aussi en Russie, au Liban et en Amérique du nord. Il fait aussi diverses collaborations musicales, avec des groupes comme Morbid Angel, sur l'album Illud Divinum Insanus - The Remixes[2] sorti en 2012 sur le label Season of Mist, mais aussi avec le groupe Vladimir Bozar "n" ze Shéraf Orchestär, avec lequel il partage un titre sur l'album Universal Sprache[3] : Thermostat 7.

Igorrr a produit un quatrième album, sorti le 21 décembre 2012, qu'il aura mis deux ans à faire aboutir, et qu'il a appelé Hallelujah. La date de sortie n'a pas été choisie au hasard, elle correspond à ce que beaucoup de gens croyait être comme la fin du monde. Il jouera un concert au célèbre club le Berghain à Berlin ce soir-là pour fêter la sortie du disque. Hallelujah contient beaucoup plus de vrais instruments joués que sur les autres opus plus anciens. De très nombreux genres musicaux sont représentés sur cet album, et les musiciens que Gautier a invité pour jouer dessus le sont aussi. On y retrouve :

  • la chanteuse baroque Laure Le Prunenec.
  • le guitariste Teloch plus connu dans son appartenance au groupe de black metal : Mayhem.
  • Adam Stacey, l'accordéoniste du groupe Estradasphere.
  • Benjamin Violet, le violoniste du groupe Français : Tryo.
  • le chanteur Laurent Lunoir, du groupe Öxxö Xööx, collaborateur de longue date car on observe son apparition dès Moisissure en 2008, sur son projet parallèle Whourkr, et sur beaucoup de titres.
  • le chanteur Pedral Lacasa, la chanteuse Jasmina Barra et le guitariste Cyro Torres, du groupe Vladimir Bozar "n" ze Shéraf Orchestär
  • le producteur français de Bass Music Niveau Zéro
  • le guitariste Nicolas Sénac et le claviériste Benjamin Bardiaux, du groupe Pryapisme.
  • le chanteur Simon Fleury, du groupe City Weezle.
  • le chanteur Thibault Majorel, sur le morceau Corpus Tristis.

On retrouve des titres, comme Tout Petit Moineau où l'on passe de la musique baroque au metal avec les mêmes musiciens, comme il le dit lui-même : « Mon idée était d'avoir des morceaux où plusieurs genres musicaux seraient représentés par une seule et même personne »[4].

Sur Hallelujah, Igorrr samplera aussi sa propre poule, Patrick, sur le morceau Vegetable Soup où elle fait un solo au milieu d'autres instrumentistes.

Trax a résumé à sa façon cet album en disant : « Igorrr ne réinvente pas son style. Ici, il le sublime. Merci monsieur. »

Autres projets[modifier | modifier le code]

Igorrr est le fondateur de Whourkr un groupe de death metal / électronica / Breakcore. Le groupe sortira trois albums, avec trois chanteurs différents :

  • 2007 : Naät avec Laurent Lunoir, du groupe Öxxö Xööx.
  • 2009 : Concrete avec Yann Coppier, du groupe -i snor.
  • 2012 : 4247 Snare Drums avec Vincent Goubeau, du groupe Mulk.

Le nom de ce dernier album correspond au nombre exact de caisses claires qui se trouvent sur le disque. Ce projet, plus brutal que Igorrr, cessera toute activité en 2013.

Gautier Serre travaille depuis 2012 sur un nouveau projet, Corpo-Mente, avec la chanteuse Laure Le Prunenec.

Il tient actuellement un studio de mixage et de mastering : Improve Tone Studios

Discographie[modifier | modifier le code]

Igorrr[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Démo
  • 2006 : Poisson Soluble (Démo Autoproduite)
  • 2008 : Moisissure (Autoproduit)
  • 2009 : Moisissure (Acroplane recordings)
  • 2010 : Poisson Soluble / Moisissure (Impulsive Art) édition en double vinyl.
  • 2010 : BaroqueCore EP (Aentitainment Records) Version Vinyl de l'album Nostril.
  • 2010 : Nostril (Ad Noiseam)
  • 2011 : Poisson Soluble / Moisissure édition en double CD (Ad Noiseam)
  • 2012 : Hallelujah (Ad Noiseam)

Whourkr[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Démo
  • 2007 : Naät (Suprachaotic Records)
  • 2008 : Concrete (Crucial Blast Records)
  • 2010 : Concrete (Trendkill Recordings)
  • 2012 : 4247 Snare Drums (Ad Noiseam)
  • 2013 : Naät + Concrete édition vinyl (Blood Music)

Apparitions dans divers albums[modifier | modifier le code]

  • 2008 : City Weezle - The Leprechaun Démo (Autoproduit)
  • 2008 : UHT° - Ghost Forest Remix (No Fridge Records)
  • 2008 : Indian Sonic - Pondichery (Autoproduit)
  • 2009 : Compilation Whiteline Vol.III double A-side 12 vinyl (Aentitainment Records)
  • 2010 : Vladimir Bozar 'n' ze Sheraf Orkestär - Universal Sprache (Le Chant du Monde & Harmonia Mundi)
  • 2011 : Öxxö Xööx - Rëvëürt (Apathia Records)
  • 2012 : Innerty - Tabula Rasa (Autoproduit)
  • 2012 : Morbid Angel - Illud Divinum Insanus - The Remixes (Season of Mist)

Style musical[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Pour désigner son style musical, on trouve régulièrement le terme "baroquecore" (sous-entendu, mélange de musique baroque (préfixe "baroque-") et de hardcore (suffixe "-core")).[réf. souhaitée]

Son style musical est basé sur une rythmique très influencée par le breakcore. On peut aussi noter une influence de musique classique, plus spécifiquement de musique baroque (présence de clavecin et de chant lyrique), ainsi qu'une forte influence de death metal (guitare saturée, chant guttural), et une influence de Trip hop et plus généralement de musique électronique.[réf. nécessaire]

Igorrr utilise beaucoup de samples dans ses musiques, d'origine très diverses, comme des bruits d'animaux, des musiques jouées au clavecin, ou encore des morceaux de brutal death metal.[réf. souhaitée]

On peut noter que Igorrr est particulièrement influencé par les compositeurs baroque Domenico Scarlatti, Jean-Sébastien Bach et Jean-Philippe Rameau que l'on retrouve régulièrement dans ses musiques comme Scarlatti 2.0, Pizza Aux Narines, ou Unpleasant Sonata[5][réf. nécessaire].

Certaines musiques sont clairement à but humoristique, mais la plupart sont plus émotionnelles et sont très travaillées pour susciter une émotion forte chez son auditeur[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les Inrocks
  2. Discogs
  3. Discogs
  4. Ad Noiseam
  5. Écouter Scarlatti 2.0 puis K.426 de Scarlatti, Pizza Aux Narines puis Toccata en ré mineur de Bach, et Unpleasant Sonata puis Les Cyclopes de Rameau
  6. http://modernzeuhl.blogspot.fr/2011/02/interview-igorrr.html