Igor Moïsseïev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moïsseïev.

Igor Moïsseïev

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Igor Moïsseïev en 1961

Nom de naissance Моисеев, Игорь Александрович
Naissance 21 janvier 1906
Kiev, Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès 2 novembre 2007 (à 101 ans)
Moscou, Drapeau de la Russie Russie
Activité principale Danseur, chorégraphe
Style Danse traditionnelle, danse de caractère
Activités annexes Directeur de l'Ensemble de danse folklorique Igor Moïsseïev
Lieux d'activité Moscou
Années d'activité 1924-2007
Formation Académie chorégraphique d'État de Moscou
Enseignement Ensemble de danse folklorique de l'URSS
Récompenses Prix Lénine
Prix d'État de l'URSS
Distinctions honorifiques Artiste du peuple de l'URSS
Héros du travail socialiste
Ordre du Mérite pour la Patrie
Igor Moïsseïev interprète Mâtho dans le ballet Salammbô, au Théâtre Bolchoï en 1932.

Igor Aleksandrovitch Moïsseïev (en russe : Игорь Александрович Моисеев ; ISO 9 : Igor' Aleksandrovič Moiseev), né à Kiev le 8 janvier du calendrier julien/21 janvier 1906 et mort à Moscou le 2 novembre 2007, est considéré comme le plus grand chorégraphe de danse traditionnelle du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Moïsseïev fut diplômé de l'école de ballet du Théâtre Bolchoï en 1924, et dansa pour le théâtre jusqu'en 1939. Sa première chorégraphie au Bolchoï fut Footballer, en 1930, et sa dernière fut Spartacus, en 1954.

Dès le début des années 1930, il présenta des parades acrobatiques sur la Place Rouge, et eut l'idée de fonder le théâtre des arts traditionnels. En 1936, Viatcheslav Molotov lui confia la direction d'une nouvelle compagnie de danse, appelée depuis le Ballet Moïsseïev.

Parmi les 200 ballets qu'il créa pour sa compagnie, certains représentent humoristiquement le football et la guérilla, avec Les Partisans créé en 1950, et ses fameux cavaliers glissant dans leurs immenses capes noires. Il a aussi composé un ballet sur le travail des marins, Un jour sur un navire (1952).

Après avoir visité la Biélorussie, il chorégraphia la danse « traditionnelle » bélarusse Bulba (pomme de terre), qui fut dès lors considérée comme danse traditionnelle bélarusse. Selon la Britannica, l'œuvre de Moïsseïev a été principalement admirée pour « l'équilibre maintenu entre la danse traditionnelle authentique et l'efficacité théâtrale ».

Il avait également profité de ses nombreuses tournées à l'étranger pour s'ouvrir à des traditions plus éloignées de son univers, soucieux de renouveler son répertoire et de se moderniser. Il a ainsi fait danser ses danseurs sur des airs de sirtaki (Suite grecque, 1990), de polka finlandaise (1992), ou encore de folklore argentin (Malamba, 1989).

Il a formé dans son école de Moscou des générations de jeunes danseurs, qui y apprennent toujours aujourd'hui acrobatie, danse classique, mime et théâtre, en quête de la vitalité et de la précision des gestes et des figures qui font le succès des Ballets Moïsseïev.

Moïsseïev fut nommé Artiste du peuple de l'URSS en 1953, Héros du travail socialiste en 1976, et reçut le Prix Lénine en 1967 pour le spectacle Un chemin vers la danse, quatre prix d'État de l'URSS en 1942, 1947, 1952 et 1985, un prix d'État de la Fédération de Russie en 1996, et reçut de nombreuses autres médailles et ordres de l'Union soviétique, d'Espagne, et de nombreux autres pays. Le jour de son centenaire, Moïsseïev reçoit l'Ordre du Mérite pour la Patrie, première classe, la plus haute distinction civile de la Fédération de Russie.

Répertoire du Théâtre Bolchoï[modifier | modifier le code]

Premiers rôles[modifier | modifier le code]

Spectacles du Théâtre Bolchoï[modifier | modifier le code]

Ballets

  • 1930 — « Le footballer » de Viktor Oranski (en collaboration avec Lev Lachtchiline)
  • 1932 — « Salammbô » d'Andreï Arends (musiques additionnelles d'Alexandre Glazounov, Vassili Nebolsine, Aleksandr Tsfasmane)
  • 1935 — « Trois Gros » de Viktor Oranski
  • 1958 — « Spartacus » d'Aram Khatchatourian

Danses pour l'opéra

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :