Ignacy Sachs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ignacy Sachs à Brasilia (décembre 2004).

Ignacy Sachs, né à Varsovie (Pologne) en 1927, ayant grandi au Brésil, installé en France, et ayant vécu aussi en Inde, est un professeur français de socioéconomie considéré comme l'un des plus réputés, connu dans le monde entier en tant que pionnier dans le champ de l'écodéveloppement et du développement durable. Il propose un développement conciliant la protection des ressources naturelles et de l'environnement, la lutte contre le changement climatique et le progrès socioéconomique, avec une économie au service des Hommes.
Il est notamment directeur d'études honoraire à l'EHESS. Il a écrit une quarantaine d'ouvrages traduits dans de nombreuses langues.

Ignacy Sachs et le développement durable[modifier | modifier le code]

Il a, dès 1972, à la conférence de Stockholm, alors qu'il était conseiller spécial du secrétaire Général de l'ONU, prévu dans son rapport d'étude, que le développement économique effréné conduirait inéluctablement à une catastrophe écologique planétaire. Vingt ans plus tard, en 1992, il était activement présent à la conférence de Rio

Se définissant comme « écosocioéconomiste », il a développé une approche combinant politique sociale, préservation de l’environnement et développement économique. En 1973, il crée à Paris le Centre international de recherche sur l'environnement et le développement, un laboratoire d'économie mettant en œuvre cette approche et qu'il a dirigé pendant 14 ans. Ignacy Sachs est considéré comme l'économiste précurseur du développement durable.

Par ailleurs, Ignacy Sachs a deux autres domaines d'expertise reconnus mondialement :

  • l’économie du Brésil, pays qui l’a accueilli avant son arrivée en France ;
  • celle de l’Inde où il a soutenu sa thèse de doctorat.

Il a enseigné à l’École des hautes études en sciences sociales, à Paris.

Ouvrages publiés sur Ignacy Sachs[modifier | modifier le code]

  • Desenvolvimento e Meio Ambiente no Brasil - A contribuição de Ignacy Sachs. Organizacão de Paulo Freire Vieira. Mauricio Andres Ribeiro. Roberto Messias Franco, Renato Caporali Cordeiro. Editora Palotti/APED. Florianópolis. 1998.
  • Pour aborder le XXIème siècle avec le développement durable, textes édités par Solange Passaris et Krystyna Vinaver. Économies et Sociétés - Cahiers de l'ISMEA, tome xxxn. n° 1/1998. Série "Développement, croissance et progrès", Presses Universitaires de Grenoble, Grenoble.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications d’Ignacy Sachs[modifier | modifier le code]

  • Ignacy Sachs, Initiation à l'écodéveloppement, Privat, Toulouse – 1981.
  • Ignacy Sachs, L'écodéveloppement, Syros - janvier 1998.

Œuvres publiées par Ignacy Sachs sur le Brésil[modifier | modifier le code]

  • Capitalismo de Estado e Subdesenvolvimento: Padrões de setor público em economias subdesenvolvidas. Petrópolis : Vozes. 1969.
  • Ecodesenvolvimento : crescer sem destruir. Trans. E. Araujo. - São Paulo: Vértice, 1981.
  • Espaços, tempos e estratégias do desenvolvimento. São Paulo: Vértice. 1986.
  • Histoire. culture et styles de développement : Brésil et Inde -esquisse de comparaison under the assessment of C. Comeliau and I. Sachs. L'Harmattan, UNESCO/CETRAL, Paris.
  • Extractivismo na Amazônia brasileira: perspectivas sobre o desenvolvimento regional. Ed. M. Cllisener-Godt and Ignacy Sachs. -Paris: UNESCO, 1994; -96 p. (Compêndio MAB ; 18)
  • Estratégias de transição para o século XXI: desenvolvimento e meio ambiente. Prologue: M. F. Strong ; trans. Magda Lopes. São Paulo: Studio Nobel : Fundação do desenvolvimento administrativo (FUNDAP), 1993.
  • Brazilian Perspectives on Sustainable Development of the Amazon Region. Ed. M. Clüsener-Godt and I. Sachs. UNESCO/The Parthenon Publishing Group, Paris-New York, 1995.
  • Rumo à Ecossocioeconomia - teoria e prática do desenvolvimento. São Paulo: Cortez Editora, 2007.

Autobiographie[modifier | modifier le code]

Ignacy Sachs a publié un essai autobiographique relatant sa carrière et son départ de Pologne vers le Brésil, accompagné de son épouse Viola Sachs, aux heures les plus sombres du nazisme en Europe.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]