Tokugawa Iemitsu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Iemitsu Tokugawa)
Aller à : navigation, rechercher
Tokugawa Iemitsu est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Tokugawa, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste) Iemitsu.
Tokugawa Iemitsu
徳川家光
Représentation de Tokugawa Iemitsu
Représentation de Tokugawa Iemitsu

Autres noms Takechiyo, Taiyūin
Biographie
Naissance
Château d'Edo, Musashi
Décès (à 47 ans)
Château d'Edo, Musashi
Père Tokugawa Hidetada
Mère Sūgen-in
Conjoint Takatsukasa Takako
Liaisons Jijō-in
Hōju-in
Junshō-in
Eikō-in
Keishō-in
Jōkō-in
Omasa no Kata
Enfants Reisen-in
Tokugawa Ietsuna
Tokugawa Tsunashige
Tokugawa Tsunayoshi

Mitsubaaoi.svg

Tokugawa Iemitsu (徳川家光, Tokugawa Iemitsu?, 1604 - 1651) est le troisième shogun du shogunat Tokugawa au Japon. Il régna de 1623 à 1651 au début de l'Ère Edo.

Deuxième enfant du shogun Hidetada Tokugawa, il devint le nouveau shogun en 1623 quand son père se retira et établit le principe de chef non exécutif Ōgosho dont il tint le rôle jusqu'à sa mort en 1632.

Pour assurer le pouvoir du shogunat, Iemitsu élimina un grand nombre de daïmio et établit une administration centrale, qui dura deux siècles jusqu'à la restauration Meiji. Il instaura les principales politiques intérieures et internationales caractérisant le shogunat Tokugawa :

  • L'obligation de résidence alternative et le principe des otages (Sankin kōtai) en 1635, politique visant à affaiblir les daïmios en les forçant à de nombreux déplacements aux dépens de leurs finances.
  • La politique d'isolation, ou Sakoku, qui coupa le Japon du reste du monde entre 1633 et 1639.
  • La lutte contre les catholiques, qu'il voyait comme une menace à son régime. Il fit exécuter ou expulser tous les missionnaires et demanda à tous les Japonais de s'enregistrer dans les temples bouddhistes. Quand une rébellion contre cette politique éclata à Shimabara, il la réprima sans pitié (voir Seize martyrs de Nagasaki).

Son fils aîné, Tokugawa Ietsuna, lui succéda après sa mort en 1651.