Ida’an

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ida’an
Pays Malaisie
Région Sabah
Nombre de locuteurs 5 000 (en 2000)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 dbj
IETF dbj

L’ida’an est une langue austronésienne parlée en Malaisie, dans la péninsule de Dent, située sur la côte orientale l'État de Sabah. La langue appartient à la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes.

Classification[modifier | modifier le code]

L’ida’an est apparenté aux langues dusuniques. Celles-ci, avec les langues murut-tidong, paitaniques et bisaya sont souvent classées dans un sous-groupe des langues malayo-polynésiennes occidentales, le bornéo du nord-est[2].

Pour Blust, l'ida’an n'est pas une langue dusunique, mais un sous-groupe à part entière des langues sabahanes. Celles-ci sont un des membres du groupe des langues bornéo du Nord[3].

Dialectes[modifier | modifier le code]

L’ida’an possède trois dialectes différenciés, l’ida’an proprement dit, le begak, aussi appelé begahak, et le subpan.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent la phonologie du dialecte begak, les voyelles[4] et les consonnes[5].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] u [u]
Moyenne e [e] ə [ə] o [o]
Ouverte a [a]

Les voyelles [ə] et [e] se distinguent d'après leur place dans le mot. [e] se rencontre dans les syllabes pénultièmes. Ailleurs on trouve le schwa, [ə], sauf en syllabe finale.

Consonnes[modifier | modifier le code]

Bilabiales Alvéolaires Dorsales Glottales
Palatales Vélaires
Occlusives Sourde p [p] t [t] k [k] ’ [ʔ]
Sonore b [b] d [d] g [g]
Fricative s [s]
Affriquée Sourde c [t͡ʃ]
Sonore j [d͡ʒ]
Nasale m [m] n [n] ŋ [ŋ]
roulée r [r]
liquide l [l]
Semi-voyelle w [w] y [j]

Remarques sur les consonnes[modifier | modifier le code]

Une séquence de deux voyelles permet l'insertion d'une semi-voyelle[6].

  • pait, poisson, est [pajit]
  • liun, femme, est [lijun]

La langue se caractérise par l'existence de groupes consonantiques rares dans les langues malayo-polynésiennes[7].

consonnes   exemples en ida'an   traduction
bp  babpa’
 ləbput
 bouche
 boueux
dt  sidtom  fourmi
gk  səgkow
 igkang
 appeler
 champ de maïs
kp  pakpak
 lekpud
 tomber
 cassé (bâton, os)
gb  sigbu
 təgbuk
 jaune
 tomber

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Kroeger, 2005, p. 397.
  3. Adelaar, 2005, p. 21.
  4. Goudswaard, 2005, p. 22.
  5. Goudswaard, p. 19.
  6. Goudswaard, 2005, p. 21.
  7. Goudswaard, 2005, p. 27.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Adelaar, Alexander, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar: A Historical Perspective, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar, pp. 1-42, Routledge Language Family Series, Londres, Routledge, 2005 (ISBN 0-7007-1286-0)
  • (en) Goudswaard, Nelleke Elisabeth, The Begak (Ida'an) Language of Sabah, Utrecht, LOT Publications, 2005 (ISBN 90-76864-73-X)
  • (en) Kroeger, Paul, Kimaragang, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar, pp. 397-428, Routledge Language Family Series, Londres, Routledge, 2005 (ISBN 0-7007-1286-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]