Iconi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iconi
Administration
Pays Drapeau des Comores Comores
Province Drapeau de Grande Comore Grande Comore
Indicatif téléphonique +269
Démographie
Population 8 817 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 11° 44′ 43″ S 43° 13′ 58″ E / -11.74528, 43.2327811° 44′ 43″ Sud 43° 13′ 58″ Est / -11.74528, 43.23278  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Comores (administrative)

Voir sur la carte Comores administrative
City locator 14.svg
Iconi

Iconi est une ville de l'Union des Comores, située au pied du mont mont-Djabal, au sud-ouest de l'île de Grande Comore. En 2012, elle est la deuxième ville la plus peuplée de l'île avec 8 817 habitants[1]. Elle était la capitale du sultanat de Bambao et le palais de Kapviridjewe le siège du Sultanat. Ce palais a été restauré et abrite le tombeau du Prince Said Ibrahim, fils de Said Ali bin Said Omar, premier et dernier sultan de Grande Comore.

« Iconi, ancienne capitale » (début du XXe siècle)

Légendes[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, Iconi, autrefois Zikikoni, aurait été fondée après une migration de la population de la cité de Mauzini détruite par une coulée de lave. Cette population était issue de trois familles mythiques, les Inya Djiva, les Inya Mawahico, les Inya Djombé[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ngazidja: largest cities and towns and statistics of their population », sur www.world-gazetteer.com (consulté le 2 mars 2010)
  2. Ainouddine Sidi, Anjouan l'histoire d'une crise foncière, L'harmattan

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sophie Blanchy, Ben Ali Damir et Saïd Moussa, Comores : sur les traces de l'histoire : visite guidée de Moroni, Ikoni, Itsandra et Ntsudjini, Centre national de documentation et de recherche, Moroni, 1989 ?, 55 p.
Iconi se trouve au sud-ouest de l'île