Ibrahim ibn al-Aghlab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ibrahim ibn al-Aghlab (arabe : إبراهيم بن الأغلب), né en 756 et décédé en 812, est le premier émir de la dynastie des Aghlabides régnant sur l'Ifriqiya du à sa mort.

Il est le fils d'Al-Aghlab Ibn Salim, gouverneur de l'Ifriqiya entre 765 et 768[1]. Habile administrateur de la région du Zab, il obtient du calife abbasside Hâroun ar-Rachîd la souverainté sur l'Ifriqiya pour lui et sa descendance contre le versement d'un tribut annuel[2],[1].

Vers 801, il élève, à trois kilomètres au sud de Kairouan, la cité princière d'Al-Abbassiya dans laquelle il transfère le siège du gouvernement quand sa construction est achevée en 810[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jamil M. Abun-Nasr, A history of the Maghrib in the Islamic period, éd. Cambridge University Press, Cambridge, 1987, p. 54
  2. Ibn Abi Dhiaf, Présent des hommes de notre temps. Chroniques des rois de Tunis et du pacte fondamental, vol. I, éd. Maison tunisienne de l'édition, Tunis, 1990, p. 129
  3. (en) J. Desmond Clark, J.D. Fage et Roland Oliver, The Cambridge history of Africa, vol. II, éd. Cambridge University Press, Cambridge, 1975, p. 528