Ibrahim Nagi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ibrahim Nagi (إبراهيم ناجى) né en 1898 et mort en 1953[1], est un poète égyptien de langue arabe.

Ses plus célèbres poèmes, El Atlal (Les Ruines) furent chantés par Oum Kalsoum et L'Automne par Mohammed Abdel Wahab[1]. El Atlal est considéré par les critiques comme faisant partie des 20 plus beaux poème de langue arabe.

Il a été cofondateur la Société cairote pour la poésie romantique.

Il publie en 1934 son premier recueil de poèmes, Derrière la brume suivi en 1951 par Nuits cairotes[1]. Un recueil posthume sera publié en 1957, L'oiseau blessé.

Il a fait partie de l'Apollo Society, un cercle d'écrivain mené par Ahmed Chawqi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Anniversary of Ibrahim Nagi (1898-1953); author of al-Atlal