Ibn Saïd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Extrait du chapitre sur Villena dans Al-Mugrib fī ḥulā al-Magrib, dans lequel le poète Abū l-Hasan Rāshid ibn Sulaymān est cité.

Ibn Saïd appelé aussi Ibn Saïd al-Maghribi le maghrébin (arabe : بن سعيد المغربي) (1213-1274)[1] , est un géographe, historien et poète arabe andalou du XIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Grenade (Espagne) en 1214 . Son père Moussa, gouverneur de Séville, se sentant près de mourir, lui recommanda d'achever et de publier les deux ouvrages historiques qu'il avait élaborés[2]. Il mourut en 1274 à Tunis ou Alep.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La géographie d'Ibn Saïd.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom complet est `Ali ibn Moussa ibn Mouhammad ibn `Abd al-Malik ibn Said al-Andalousi al-`Amari al-Gharnaty Nour ad-Din Abou al-Hassan al-Mouarrikh al-Maliki (arabe : علي بن موسى بن محمد بن عبد الملك ابن سعيد الاندلسي العماري الغرناطي نور الدين أبو الحسن المؤرخ المالكي)
  2. Géographie du Moyen Âge, Volumes 1-2,Géographie du Moyen Âge, Joachim Lelewel, Ve et J. Pilleit, 1852


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]