Ibn Qayyim al-Jawziyya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ibn Qayyim al-Jawziyya (1292- 1350) est un célèbre arabe, chercheur, théologien et juriste musulman, apparenté au madhhab hanbalite, qui a vécu à Damas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ibn Qayyim al-Jawziyya naquit à Damas en 1292 durant la période mamelouke. Son père dirigeait une école enseignant la doctrine religieuse de Damas nommée Al Jawzyah (car son père était directeur de l'école théologique Al Jawziya dont il prendra lui-même la direction plus tard) d'où la signification en arabe de son nom (ibn Qayyim Al Jawzyah = fils du directeur de la Jawzyah).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a été très influencé par son maître Ibn Taymiyyah qu'il a accompagné jusqu'à sa mort en 1328 à tel point que certains le considèrent comme le vulgarisateur d'Ibn Taymiyyah[1].
Il a écrit de nombreux ouvrages religieux (près d'une centaine) dont :

  • Zâd ul-Ma'âd fî hadyi khayr il-'ibâd,
  • Al-Kâfiyat ush-shâfiyah fi-l-intisâri lil-firqat in-nâjiyah (poème en plusieurs milliers de vers),
  • Ighâthatu-llahfân min mmasâyid ish-shaytân
  • Al-Fawâyid. (Les méditations)
  • Shifâ' al-'âlîl.
  • al-tib al nâbawî

Il a également écrit plusieurs ouvrages critiquant les sectes dites « égarées » de l'islam.

Il est devenu aujourd'hui une référence pour les étudiants en sciences religieuses et il est communément dénommé « le savant du cœur », en raison de ses travaux précurseurs relatifs au comportement humain et à l'éthique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Introduction à la pensée économique de l'Islam du VIIIe au XVe siècle, Ramón Verrier, page 150

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]