Ibn Khallikân

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ibn Khallikan)
Aller à : navigation, rechercher

Shams ad-Dîn Abû l-‘Abbâs Aḥmad ibn Muḥammad ibn Ibrâhîm ibn Khallikân, né le 22 septembre 1211 (11 du mois rabia ath-thani de l'an 608 de l'Hégire) à Erbil, mort le 30 octobre 1282 (20 du mois rajab de l'an 681 de l'Hégire) à Damas, est un juriste, théologien et érudit musulman, affilié à l'école théologique ash'arite et à l'école juridique shâfi'ite.

Issu d'une grande famille, il gagna Damas encore adolescent pour ses études, et séjourna aussi alors à Alep. Vers 1235, il se rendit au Caire. Il y fut nommé en 1249 adjoint du grand qadi (qâḍî 'l-quḍât) d'Égypte. En 1261 le sultan mamelouk Baybars le nomma grand qadi de Syrie à Damas, poste qu'il occupa jusqu'en 1266. Ensuite, il retourna au Caire où il reprit son activité d'enseignement. Il fut renommé grand qadi de Damas après la mort de Baybars en 1277. Il fut à nouveau destitué en 1281 par le sultan Qala'ûn.

Il fut considéré comme l'un des hommes les plus érudits de son temps. L'ouvrage qui a fait sa célébrité (le seul qu'on ait conservé de lui) est intitulé Wafayât al-a‘yân wa-anbâ' abnâ' az-zamân (Nécrologies des personnes éminentes et informations sur les contemporains) : il s'agit d'un dictionnaire biographique comprenant 855 articles souvent très circonstanciés, plus 393 plus brefs sur des parents des personnages principaux, dont les indications très précises ont été soigneusement vérifiées par l'auteur (qui n'a retenu que des personnages dont il connaissait la date de la mort). Il couvre six siècles d'histoire, et l'ensemble du dâr al-islâm, sans privilégier aucune région, et les articles sont rangés par ordre alphabétique strict des ism. Il ne traite, ni des compagnons du prophète, ni des califes. Cet ouvrage très long (plus de 2 700 pages pour la traduction anglaise en quatre volumes du baron de Slane) a été composé en dix-huit ans, de 1256 à 1274. C'est devenu un grand classique de l'érudition dans le monde arabo-musulman. Des auteurs de siècles postérieurs en ont fait plusieurs résumés, suppléments, ou suites (notamment le Fawât al-Wafayât, « Omissions du Wafayât », d'Ibn Shâkir al-Kutubî).

Éditions et traductions[modifier | modifier le code]

  • Ibn Khallikan, Kitab wafayat al-aïyan. [Biographical dictionary], éd. et trad. anglaise par William Mac Guckin de Slane, Paris, 1842-1871 (1 vol. d'éd. et 4 vol. de trad. ; partiellement en ligne google, archive.org).
  • Iḥsân ‘Abbâs, ‘Izz al-Dîn Aḥmad Mûsâ et Wadad al-Qâḍî (éds.), Beyrouth, Dâr al-Thaqâfah, 1966-68, 8 vol.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacqueline Sublet et Muriel Rouabah, « Une famille de textes autour d'Ibn Ḫallikān entre VIIe/XIIIe et XIe/XVIIe siècle », Bulletin d'études orientales, t. LVIII, septembre 2009, p. 69-86.

Liens externes[modifier | modifier le code]