Ibn Ammar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ammar.

Ibn Ammar (1031 - 1086) était un poète arabo-musulman né au Portugal dans la ville de Silves. Il a été premier ministre de la taïfa de Séville.

Bien qu'étant pauvre et n'ayant aucune réputation, il avait un grand talent dans la poésie. C'est grâce à la poésie qu'il se lie d'amitié avec le jeune Abbad III qui deviendra sultan. Après la mort de son père Abbad II, Abbad III devient sultan, et nomme Ammar premier ministre. Ibn Ammar était réputé pour être imbattable aux échecs, selon Abd al-Wahid al-Marrakushi, sa victoire aux échecs contre Alphonse VI de Castille a convaincu le roi de se tenir éloigné de Séville.

Ammar est à l'origine de l'annexion de Murcie au royaume de Séville et a convaincu le sultan Abbad III de le nommer gouverneur. C'est ainsi qu'il se proclame roi, et qu'il coupe toute relation avec le sultan. Mais il perd rapidement le pouvoir, et il se fait attirer dans un guet-apens et il se fait capturer. Emprisonné à Séville, il se réconcilie finalement avec le sultan, mais pour un certain temps seulement. Les deux hommes rentrent quelque temps après en conflit, et le sultan tue Ammar de ses propres mains.