Ibn Abi Usaybi'a

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ibn Abi Usaybi'a (en arabe ابن أبي أصيبعة موفق الدين أبو العباس أحمد بن القاسم بن خليفة الشعري الخزرجي[1], né à Damas entre 1194 et 1203, mort en 1269 ou en 1270) est un médecin et historien de la médecine du Moyen-Orient.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Après des études de médecine à Damas, Ibn Abi Usaybi'aémigre au Caire où il travaille dans un hôpital avant d'entrer au service de l'émir Azeddin à Sarkar[réf. nécessaire]. Il prend ensuite la direction d'hopîtaux tant au Caire qu'à Damas. Parmi ses correspondants, l'on compte Abd al Latif ou Ibn al-Baytar de Malaga, près de qui il étudia et classa les plantes connues à cette époque pour leurs propriétés médicinales.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Uyūn al-anbāʼ fī ṭabaqāt al-aṭibbā[modifier | modifier le code]

Son ouvrage le plus important est un recueil de plus de 400 biographies de scientifiques aussi bien arabes que grecs ou indiens, Uyūn al-anbāʼ fī ṭabaqāt al-aṭibbā (en arabe عيون الأنباء في طبقات الأطباء, littéralement Vies de médecins) [2].

Si la plupart de ces bibliographies sont consacrées à des médecins, certains le sont à des mathématiciens, physiciens, astronomes ou encore des philosophes. Il écrivit cette compilation à Damas en 1242, avant qu'elle ne soit publiée en 1245 ou 1246.

Plan du livre[modifier | modifier le code]

Ce livre est divisé en quinze chapitres :

  1. Les origines de la médecine
  2. Les premiers médecins
  3. Les médecins grecs
  4. Hippocrate et ses contemporains
  5. Galien et son époque
  6. Les médecins d'Alexandrie
  7. Les médecins au temps du Prophète
  8. Les médecins de Syrie aux premiers temps des Abbassides
  9. Les traducteurs et leurs mécènes
  10. Les médecins d'Irak
  11. Les médecins de Perse
  12. Les médecins d'Inde
  13. Les médecins du Maghreb et d'Espagne
  14. Les médecins d'Égypte
  15. Les médecins de Syrie

Médecine[modifier | modifier le code]

Polyglotte, Ibn Abi Usaybia traduisit en arabe le Sushruta Samhita, manuscrit de chirurgie rédigé en sanskrit et attribué à Sushruta, chirurgien indien du sixième siècle avant notre ère[3].

Il serait également l'auteur d'une compilation d'observations médicales, aujourd'hui perdue.

Un témoignage important : l'explosion de la supernova ayant donné naissance à la nébuleuse du crabe[modifier | modifier le code]

Nous devons à Ibn Abi Usaybi'a la publication de la biographie d'Ibn Butlan, un médecin contemporain et dont il était l'ami, qui s'intéressait à l'influence des astres sur les maladies. Ibn Butlan constate une corrélation entre l'apparition d'une nouvelle étoile — l'explosion de la supernova SN 1054, qui deviendra la nébuleuse du crabe — et les grandes épidémies[4] :

« L'une des épidémies les mieux connues de notre temps est celle survenant lors de l'apparition dans [la constellation des] Gémeaux de l'étoile fabuleuse en l'an 446H. En l'automne de cette année, 1400 personnes furent enterrées dans l'Église de Luc, après que les cimetières de Constantinople aient été remplis (...) Tandis que cette étoile fabuleuse apparaissait dans [la constellation des] Gémeaux, cela est la cause des épidémies survenues à Fostat lors de la décrue du Nil, au moment de son apparition en l'an 445H. »

Éditions contemporaines[modifier | modifier le code]

  • (fr) Ibn Aby Ossaïbiʼah et B.R. Sanguinetti, Cinquième extrait de l'ouvrage arabe d'Ibn Aby Ossaïbi'ah sur l'histoire des médecins, Paris, Imprimerie Impériale,‎ 1856 (OCLC 66122120)
  • (ar) (ar) Ibn-Abī-Uṣaibiʻa et Aḥmad Ibn-al-Qāsim, Kitāb ʻUyūn al-anbāʼ fī ṭabaqāt al-aṭibbāʼ 1, [Kairo] : al-Maṭbaʻa al-Wahbīya,‎ 1883 (OCLC 314270739)
  • (de) Le même, dans sa traduction allemande par August Müller

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom complet se traduit en Ibn Abī Uṣaibiʿa Muaffaq-addin Abu Al-Abbas Ahmed Ibn Al-Qasem Ibn Khalifa Al-Khazraji.
  2. (en) Stephen Lock, John M. Last et George Dunea, The Oxford illustrated companion to medicine, page 61
  3. (en) RE Rana et BS Aurora, « History of plastic surgery in India. », J Postgrad Med, vol. 48, no 1,‎ 2002, p. 76-8 (ISSN 0022-3859, lire en ligne)
  4. (en) Jayant Vishnu Narlikar, Seven wonders of the Cosmos,‎ 1999 (réimpr. Cambridge University Press), 324 p. (ISBN 0-521-63898-4), page 92