Iban (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Iban

Description de cette image, également commentée ci-après

Iban, près de leur longue maison en 1932

Populations significatives par région
Population totale environ 700 000 ({{{datetot}}})
Autres
Langues

Iban

Religions

Christianisme

Ethnies liées

Langues austronésiennes

Les Ibans sont une ethnie de l'île de Bornéo et appartiennent au groupe des Dayak. Appelés par les anglais Sea Dayaks lors de la période coloniale, on les trouve surtout aujourd'hui dans l'État du Sarawak en Malaisie, où leur population est estimée à 680 000 personnes (en 2006).

Histoire des Iban[modifier | modifier le code]

Connus pour leur pratique de la chasse au tête et de la piraterie, ils étaient jusqu'au XIXe siècle, une grande tribu guerrière de Bornéo. Aujourd'hui, ils s'urbanisent rapidement autour de Kuching et des grandes villes du Sarawak comme Miri et Sibu, tout en veillant à conserver leur culture et leur héritage traditionnel dans une Malaisie en pleine transformation.

Origines des Iban[modifier | modifier le code]

Colonisation de Bornéo[modifier | modifier le code]

Royaume de Sarawak[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Royaume de Sarawak.
Sir James Brooke, Rajah du Sarawak (1841–1868)

Le sultan du Brunei Omar Ali Saifuddin II, cède le contrôle du Sarawak avec le titre de rajah à James Brooke, en 1841. Celui-ci lutte contre la piraterie qui est pendémique dans la région et crée une administration autour du Sarawak Service qui embauche des européens pour administrer les différents districts du territoire. Il développe le commerce pour accompagner les Iban et le développement du pays avec la Borneo Company Limited. La ville de Kuching devient la capitale, avec la résidence d'Astana et le Fort Margharita.

  • Les Sarawak Rangers
Article détaillé : Sarawak Rangers.

L'administration du Royaume de Sarawak (1841-1946), fonctionnait avec les guerriers Iban, qui non seulement défendait Kuching, dès 1846 mais devinrent une force militaire organisée à partir de 1862, par le second Rajah, Charles Brooke (1829-1917). L'ancien aspirant britannique William Henry Rodway (1836-1924), les commanda brièvement en 1862 puis de 1872 jusqu'à sa retraite avec le grade de Major en 1881. Ces Rangers Iban étaient extrêmement expérimentés dans la guerre de guérilla dans la jungle, ils étaient équipés de différents types de fusils, de canons et d'armes autochtones.

  • La guerre du pacifique

L'invasion de Bornéo par l'armée japonaise le matin du 15 décembre 1941, et occupation de l'île jusqu'à sa libération militaire en août 1945 transforme la vie des Iban qui participent pour certains aux combats.

La fédération de Malaisie[modifier | modifier le code]

Le Sarawak et les Iban gagnent leur indépendance le 22 juillet 1963, et rejoignent la fédération de Malaisie le 16 septembre, en partie grâce aux efforts du grand chef Iban Tun Jugah (1903–1981)[1] qui devint avec l'unification le premier représentant du nouvel État du Sarawak au parlement fédéral de Malaisie à Kuala Lumpur[2].

  • La Konfrontasi
Article détaillé : Konfrontasi.

L'Indonésie s'oppose à la création de la Malaisie, et Bornéo devient le terrain d'une guérilla entre Indonésiens, Britanniques, Australiens et Malais, ou les Iban se retrouvent tiraillés entre les différents belligérants. Les Sarawak Rangers sont incorporés dans la nouvelle armée malaise en 1963, sous le nom de Renjer Malaysia et se battent contre l'Indonésie. Les combats se mènent en forêt, dans la jungle et les montagnes du Sarawak, de Sabah et de Kalimantan entre 1962 et 1966.

Ethnographie des Iban[modifier | modifier le code]

Iban de la région du fleuve Baram, 1912
  • Cosmologie
  • Chasse aux têtes
  • Longue-maisons
  • Développements

Les Études Iban[modifier | modifier le code]

Langue Iban[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Iban.

Leur langue est l'Iban, de la famille des langues austronésiennes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert J. Barrett, Rodney H. Lucas, The Skulls Are Cold, the House Is Hot: Interpreting Depths of Meaning in Iban Therapy, Man, New Series, Vol. 28, No. 3,‎ 1993, 573-596 p.
  • (en) Derek Freeman, Report on the Iban of Sarawak(LSE Monographs on Social Anthropology), Berg Publishers,‎ 2004 (1955b), 292 p. (ISBN 1845203011)
  • (en) Derek Freeman, ‘Iban Augury’, BKI 117,‎ 1961a, 141–67 p.
  • (en) Derek Freeman, Some reflections on the nature of Iban society, Dept. of Anthropology, Research School of Pacific Studies, Australian National University,‎ 1981, 69 p. (ISBN 0909596603)
  • (en) Erik Jensen, The Iban and Their Religion, Oxford, Clarendon Press,‎ 1974, 254 p. (ISBN 0198231792)
  • (en) Benedict Sandin, Gawai Burong: The chants and celebrations of the Iban Bird Festival,‎ 1977
  • (en) Clifford Sather, ‘Posts, Hearths and Thresholds: The Iban Longhouse as a Ritual Structure’, in Inside Austronean Houses: Perspectives on Domestic Designs for Living, James J. Fox, ed., Canberra, Australian National University,‎ 1993b
  • (en) Vinson H.Sutlive Jr., The Iban of Sarawak: Chronicle of a Vanishing World, Waveland Press Incorporated,‎ 1988, 198 p. (ISBN 0881333573)
  • (en) Motomitsu Uchibori, The Leaving of This Transient World: A Study of Iban Eschatology and Mortuary Practices, Canberra, Australian National University (Thèse de doctorat),‎ 1978
  • (en) Robert L. Winzeler (ed), The Seen and the Unseen: Shamanism, Mediumship and Possession in Borneo (Monograph Series), Williamsburg, Borneo Research Council,‎ 1994, 324 p. (ISBN 0962956813)
Ouvrages historiques
  • Nigel Barley, Un rajah blanc à Bornéo : La vie de sir James Brooke, Payot,‎ 2009, 312 p. (ISBN 2228904333)
  • (en) Henry Keppel, The Expedition to Borneo of H.M.S. Dido: the Royal Navy, Rajah Brooke and the Malay Pirates & Dyak Head-Hunters 1843-Two Volumes in 1 Special Edition, Leonaur Ltd,‎ 2010, 444 p. (ISBN 0857062794)
  • (en) Anthony Richards, The Sea Dayaks and Other Races of Sarawak, contributions to the Sarawak Gazette between 1888 and 1930, Borneo Literature Bureau,‎ 1963
  • (en) Benedict Sandin, The Sea Dayaks of Borneo: Before White Rajah Rule, Michigan State University Press,‎ 1968 (ISBN 0870131222)
  • (en) Vinson H.Sutlive Jr., Tun Jugah of Sarawak: colonialism and Iban response, Fajar Bakti,‎ 1992, 357 p. (ISBN 9676517879)
  • (en) Naimah S. Talib, Administrators and Their Service: The Sarawak Administrative Service under the Brooke Rajahs and British Colonial Rule, Oxford University Press South East Asia,‎ 1999, 304 p. (ISBN 9835600317)
Contributions du Sarawak Museum Journal depuis 1911

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://ibancustoms.wordpress.com/iban-heroes/
  2. Vinson H.Sutlive Jr., Tun Jugah of Sarawak: colonialism and Iban response, Fajar Bakti, 1992, 357 p.
  3. http://gnappell.org/articles/iban.htm
  4. http://www.adelaide.edu.au/adelaidean/issues/17521/news17545.html

Liens externes[modifier | modifier le code]