Iaroslav Mogoutine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iaroslav Mogoutine (à gauche) et Allen Ginsberg (à droite).

Iaroslav Mogoutine, également orthographié sous la forme Yaroslav Mogoutine (russe  : Ярослав Могутин), né le 12 avril 1974, est un poète, écrivain, artiste et journaliste russe. Il a également traduit en russe plusieurs écrivains américains de la Beat Generation, dont Allen Ginsberg et William S. Burroughs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né le 12 avril 1974 dans la ville industrielle de Kemerovo, en Union soviétique. Durant son adolescence, il part s'installer à Moscou et débute dans le journalisme, collaborant à plusieurs journaux et magazines, dont le quotidien de gauche Nezavissimaïa Gazeta ou le quotidien Moscow News. Il se fait connaître du public lors de sa collaboration au journal d'Eugène Dodolev Novy Vzgliad (russe: Новый взгляд), période durant laquelle ses écrits au sein du journal sont l'objet de poursuites judiciaires de la part des autorités.

C'est alors qu'il rencontre l'écrivain Edouard Limonov qu'il considère comme un mentor.

Il est contraint de quitter la Russie pour les États-Unis en 1995, où il demande l'asile politique avec le soutien d'Amnesty International et du PEN American Center, organisation américaine pour la liberté d'expression littéraire[1].

Il a reçu le prix littéraire Andreï Biély en poésie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de sept livres publiés en Russie, et de deux ouvrages de photographie reliés que sont Lost Boys et NYC Go-Go[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Picture this: Slava Mogutin », Arte Creative, 3 août 2011