Ian MacKaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MacKaye.

Ian MacKaye

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ian MacKaye

Informations générales
Naissance 16 avril 1962
Washington D.C.
Activité principale Auteur-compositeur, musicien, producteur
Genre musical Rock alternatif, punk hardcore, post hardcore, noise rock, rock indépendant, punk, rock alternatif
Instruments Voix, guitare, basse, guitare baryton, clavier
Années actives Depuis 1979
Labels Dischord
Site officiel http://www.dischord.com/band/fugazi

Ian Thomas Garner MacKaye, né le 16 avril 1962, est un chanteur et guitariste américain. Actif depuis 1979 MacKaye est surtout connu pour sa participation dans les très influents groupes de rock punk Minor Threat et Fugazi. Il est également connu pour sa participation dans le groupe Embrace et le duo The Evens.

Il est le fondateur et propriétaire de Dischord Records, un label indépendant basé à Washington D.C.

MacKaye a été une figure majeur dans le développement du punk hardcore et a été un promoteur enthousiaste de l'éthique DIY (fais-le toi même). MacKaye a aussi travaillé en tant qu'ingénieur du son et a produit des albums des groupes 7 Seconds, Nation of Ulysses, Bikini Kill, Rites of Spring, Dag Nasty et Rollins Band. Avec son groupe Minor Threat, il est crédité comme étant le créateur du terme "straight edge", bien qu'il ait déclaré à plusieurs reprises[citation nécessaire] qu'il n'était pas dans son intention d'en faire un mouvement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Ian MacKaye est né à Washington D.C. le 16 avril 1962, et a grandi dans le quartier de Glover Park. Son père était rédacteur pour le Washington Post, d'abord comme journaliste de la Maison-Blanche, puis comme un expert en religion; MacKaye senior reste actif au sein de la progressiste Église Épiscopale de St. Stephen[1]. Selon l'ami de longue date de MacKaye, le chanteur Henry Rollins, les parents de MacKaye "ont élevé leurs enfants dans une atmosphère tolérante, super intellectuelle et ouverte"[2].

MacKaye a écouté beaucoup de types de musique, mais s'est particulièrement intéressé au début au hard rock populaire représenté par des groupes comme Ted Nugent et Queen. Ensuite, il découvrit la musique punk en 1979[3] lorsqu'il vit The Cramps dans un concert près de l'Université de Georgetown. Il a été particulièrement influencé par la scène hardcore de Californie. MacKaye s'intéressait à des groupes de hardcore tels que Bad Brains et Black Flag et a été ami d'enfance avec le chanteur de ce dernier groupe, Henry Garfield qui plus tard changea son nom en Henry Rollins.

Premiers groupes[modifier | modifier le code]

Le premier groupe de Ian MacKaye était The Slinkees qui donna un concert en 1979 où le groupe joua la chanson "I Drink Milk"[4]. Le groupe enregistra aussi deux cassettes de démo de reprises de même que des chansons qui plus tard seraient enregistrées avec The Teen Idles, groupe où MacKaye a joué la basse et les deuxièmes voix entre 1981 et 1982.

Alec MacKaye, frère de Ian MacKaye, a aussi été membre de plusieurs groupes remarquables.

Minor Threat[modifier | modifier le code]

Sentant sa créativité limitée au sein de The Teen Idles, MacKaye s'était décidé à devenir le leader et parolier de Minor Threat (1980-1983). MacKaye a cité les performances dynamiques du chanteur Britannique Joe Cocker, notamment dans le film Woodstock, comme une influence majeure sur son propre personnage sur scène[2].

Bien que The Teen Idles et Minor Threat ne bénéficièrent que d'un succès modeste à Washington D.C. et dans les alentours, ils furent reconnus plus tard comme deux des premiers et plus influents groupes de punk hardcore. Ils furent également les pionniers de la philosophie straight edge, qui rejette l'alcool, les drogues illicites et le sexe insouciant. Dans ses premières années d'adolescence, MacKaye fut témoin des effets néfastes de l'abus d'alcool et de drogue chez plusieurs amis proches, de même que chez un membre de sa famille. Il se jura alors de ne jamais consommer du tabac, des drogues ou de l'alcool.

Après la rupture de Minor Threat, MacKaye participa à plusieurs groupes à l'existence éphémère, dont Embrace (1985-1986), Egg Hunt (1986) et Pailhead (1988), dont MacKaye était le vocaliste et qu'il créa en collaboration avec Al Jourgensen du groupe de rock industriel Ministry.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Azerrad, Michael (2002). Our Band Could Be Your Life: Scenes from the American Indie Underground 1981–1991. Back Bay Books. ISBN 0-316-78753-1
  2. a et b Azerrad, 2002
  3. Conférence de Ian MacKaye à l'Université de Loyola;14 novembre, 2006 http://www.loyno.la/ianmackayetalk.mp3
  4. (en) « The AP History of Punk Rock X: Washington, D.C. », sur www.slowcode.com, Alternative Press,‎ 1996 (consulté le 10/06/2007)