Iain Duncan Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Le Très Honorable
Iain Duncan Smith

alt=Description de l'image Iain Duncan-Smith Official.jpg.
Nom de naissance George Iain Duncan Smith
Naissance 4 avril 1954 (60 ans)
Édimbourg, Écosse (Royaume-Uni)
Nationalité Flag of the United Kingdom.svg Britannique
Profession Homme d'affaire
Formation
Famille
Betsy Fremantle (épouse)
4 enfants

George Iain Duncan Smith (surnommé « IDS »), né le 9 avril 1954, est un homme politique britannique membre du Parti conservateur, et membre du Parlement pour les circonscriptions londoniennes de Chingford et Woodford Green depuis 1992. Il a été chef du Parti conservateur et chef de l’Opposition de 2001 à 2003. Depuis le 12 mai 2010, il est secrétaire d'état au travail et aux retraites dans le gouvernement David Cameron.

Biographie[modifier | modifier le code]

Duncan Smith est né à Edinburgh en Écosse. Fils d'un officier de la Royal Air Force, décoré de la Seconde Guerre mondiale, il a suivi des études militaires à l'Académie royale militaire de Sandhurst et servi dans la garde écossaise en Rhodésie et en Irlande du Nord.

En 1981, il rejoint la General Electric Company et épouse en 1982 Elizabeth "Betsy" Fremantle, file du 5e Baron de Cottesloe, avec laquelle il aura 4 enfants. Candidat conservateur en 1987 au siège de Bradford West, il est battu par le candidat travailliste mais est élu en 1992 dans la circonscription de Chingford.

Eurosceptique, il devient secrétaire à la sécurité sociale dans le cabinet fantôme de William Hague en 1997 puis secrétaire à la défense du cabinet fantôme en 1999.

En 2001, soutenu par Margaret Thatcher, il succède à William Hague après la deuxième défaite consécutives des Tories aux élections générales et après s'être imposé face à Kenneth Clarke (europhile).

Mais son manque de charisme et sa piètre éloquence le mettent en position délicate au sein du parti. Contesté en interne par une motion de défiance, il doit céder sa fonction de chef de l'opposition à Michael Howard le 6 novembre 2003. Il est alors le premier chef des Tories à ne pas avoir conduit son parti à une élection générale depuis Austen Chamberlain.