Iain Banks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Banks.

Iain Banks

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Iain Banks en 2009

Nom de naissance Iain Menzies Banks
Autres noms Iain M. Banks
Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 16 février 1954
Dunfermline, Écosse (Royaume-Uni)
Décès 9 juin 2013 (à 59 ans)
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Science-fiction
Distinctions Prix British Science Fiction

Œuvres principales

Iain Menzies Banks, né le 16 février 1954 à Dunfermline dans le Fife et mort le 9 juin 2013 (à 59 ans)[1], est un écrivain écossais qui publie ses romans grand-public sous le nom de Iain Banks et ses romans de science-fiction sous le nom de Iain M. Banks. Il a étudié l'anglais et la philosophie à l'université de Stirling.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Iain Banks est le fils d'un officier de marine en poste à l'Amirauté. Il se destine à l'écriture dès son enfance et entreprend des études d'anglais et de philosophie à l'université de Stirling. Son premier roman, The Wasp Factory (en), paraît en 1984[2]. En 1997, un sondage mené par le libraire britannique Waterstones et la chaîne de télévision Channel 4 auprès de 25 000 personnes le désigne comme l'un des 100 meilleurs livres du XXe siècle[3].

Plusieurs de ses œuvres ont connu des adaptations. Espedair Street (en), consacré à une vedette du rock sur le déclin paraît en 1987. Son adaptation radiophonique (en) en quatre parties est diffusée en 1998 par BBC Radio 4. L'adaptation cinématographique (en) de Complicity (en), paru en 1993, est tournée en 2000 par le réalisateur Gavin Millar[2]. The Crow Road (en) paraît en 1992, et son adaptation télévisuelle (en) en quatre parties est diffusée en 1996 par BBC Scotland.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Tout comme son ami Ken MacLeod (lui aussi écrivain écossais de science-fiction), Banks fait montre d'une solide connaissance de l'histoire des mouvements politiques de gauche dans ses écrits. Il développe en particulier l'argument selon lequel une économie de l'abondance rendrait possible (si ce n'est inévitable) l'anarchie ou l'adhocratie. Il a signé la Déclaration de Calton Hill (en) qui appelait à l'indépendance de l'Écosse.

À la fin de l'année 2004, Banks était l'un des membres les plus en vue d'un groupe de politiciens et de personnalités médiatiques qui ont mené campagne pour une démission de Tony Blair après l'invasion de l'Irak en 2003. En signe de protestation, il a coupé en deux son passeport avant de le poster au 10 Downing Street[4]. Son ouvrage Raw Spirit fait état de ses préoccupations à propos de l'invasion de l'Irak et le principal protagoniste de son roman The Steep approach to Garbadale débat avec un autre personnage sur un sujet très similaire[5].

Décès[modifier | modifier le code]

Il décède en juin 2013, à l'âge de 59 ans, d'un cancer de la vésicule biliaire [6] .

Œuvres[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Roman de Iain Banks.

Littérature générale[modifier | modifier le code]

Science fiction[modifier | modifier le code]

La plupart de ses romans de science-fiction se déroulent au sein d'une grande civilisation pan-galactique, La Culture, qui est décrite en détail. Ces romans, bien qu'utilisant la même toile de fond, ne doivent pas nécessairement être lus dans un ordre déterminé:

Ses autres romans de science-fiction :

Ouvrage non fictif[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Folkert Degenring, Identität zwischen Dekonstruktion und (Re-)Konstruktion im zeitgenössischen britischen Roman : Peter Ackroyd, Iain Banks und A.S. Byatt, G. Narr, Tübingen, 200, 235 p. (ISBN 9783823364276) (texte remanié d'une thèse)
  • (en) Cairns Craig, Iain Banks's 'Complicity' : a reader's guide, Continuum, New York, London, 2002, 91 p. (ISBN 0826452477)
  • (en)(fr) Olivier Demissy Cazeilles, Problems of translating modern Scottish literature into French, with special reference to 'The crow road' by Iain Banks, University of Stirling, 2004 (Ph.D)
  • (en) Alan MacGillivray, Iain Banks' 'The wasp factory, 'The crow road' and 'Whit', Association for Scottish Literary Studies, Glasgow, 2001, 74 p. (ISBN 0948877480)
  • (en) Moira Jean Martingale, Iain Banks : the renovation of the Gothic, University of Bristol, 2008, 328 p. (Ph.D)
  • (en) Isobel Murray (dir.), Scottish writers talking 2 : Iain Banks, Bernard MacLaverty, Naomi Mitchison, Iain Crichton Smith, Alan Spence : in interview, Tuckwell Press, East Linton, 2002, 207 p. (ISBN 1862322805)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :