I Killed the Prom Queen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

I Killed the Prom Queen

Description de cette image, également commentée ci-après

Jaime Hope, au Impericon Never Say Die! Tour 2013 de Cologne, en Allemagne.

Informations générales
Surnom IKTPQ
Pays d'origine Adélaïde, Australie-Méridionale,
Drapeau de l'Australie Australie
Genre musical Metalcore mélodique, deathcore, metalcore
Années actives 2000-2007, 2008, depuis 2011
Labels Epitaph, 618, Final Prayer, Missing Link, Resist, Eulogy, Stomp, Metal Blade, We Are Unified
Site officiel Ikilledthepromqueen.com/
Composition du groupe
Membres Jona Weinhofen
Kevin Cameron
Benjamin Coyte
Jamie Hope
Shane O'Brien
Anciens membres Ben Engel
Simon O'Gorman
Lee Stacy
Michael Crafter
Leaton Rose
Ed Butcher
JJ Peters
Sean Kennedy

I Killed the Prom Queen est un groupe de heavy metal australien. Le groupe a constamment participé à de nombreuses tournées en Australie, aux États-Unis, au Japon et en Europe. Depuis son lancement, le groupe a fait paraître deux albums studio, When Goodbye Means Forever... (2003) et Music for the Recently Deceased (2006) – le dernier qui a atteint le top 30 du ARIA Albums Chart. Le groupe se sépare en avril 2007 lorsque Weinhofen rejoint le groupe américain Bleeding Through et Peters fonde le groupe punk hardcore Deez Nuts. I Killed the Prom Queen se forme de nouveau pour une tournée en mi-2008, et pour la parution d'un album live et DVD, Sleepless Nights and City Lights, qui a atteint le top 50. En mai 2011, le groupe se forme de nouveau pour le Destroy Music Tour et annonce leur projet d'un troisième album studio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et Choose to Love, Live or Die (2000–2002)[modifier | modifier le code]

I Killed the Prom Queen est formé dans la ville d'Adélaïde, en Australie-Méridionale fin 2000, avec un line-up composé de Ben Engel à la basse, Simon O'Gorman à la guitare, JJ Peters (Josef John W Peters)[1] à la batterie, Austin H au chant, et Jona Weinhofen à la guitare[2]. Peters, Weinhofen et le bassiste Leaton Rose étaient auparavant membres d'un petit groupe local appelé band Cur[3]. Début 2000, Weinhofen quitte Cur pour former The Fall of Troy avec le chanteur Michael Crafter, puis il forme, par la suite, I Killed the Prom Queen[3]. À l'origine nommé The Rubiks Equation, puis brièvement Child Left Burning, la première performance du groupe se déroule au Reynella Youth Enterprise Centre fin 2001[3]. L'année suivante, Crafter se joint au chant, et peu après Rose remplace Engel à la basse.

Les membres du groupe sont influencé par les groupes hardcore des années 1990 dont Poison the Well, Converge, Hatebreed, Earth Crisis, et de groupes de death metal mélodique suédois comme At the Gates, Soilwork et In Flames. Fin 2001 et début 2002, le groupe fait paraître un extended play de quatre chansons intitulé Choose to Love, Live or Die, produit par Paul Degasperi et le groupe lui-même ; en plus de morceaux de guitare effectués par Cain Kapetanakis[4]. Il devait à la base contenir cinq chansons, mais un bug informatique a éliminé la cinquième. En 2002, il paraît chez 618 Recordingset reparaît au label Final Prayer Records distribué par Missing Link Records[4],[5]. Suite à ça, O'Gorman quitte le groupe pour rejoindre Day of Contempt, et Kevin Cameron se joint à eux endossant le rôle de guitariste.

Collaboration avec Parkway Drive et When Goodbye Means Forever (2003–2005)[modifier | modifier le code]

En mars 2003, Rose quitte le groupe (pour rejoindre le groupe The Hot Lies) et Sean Kennedy prend sa place. Ce line-up composé de Weinhofen, Peters, Cameron et Kennedy se stabilise pour devenir un line-up « instrumental ». Dès lors, ils composent une démo, Homicide pour la compilation rock punk, Harder Core than You, distribuée par Blunt Magazine[6]. Crafter, à Byron Bay, assiste à la première performance du groupe metalcore, Parkway Drive – impressionné par leur prestation, ils leur propose de composer un split CD avec son groupe[7]. En mai, Final Prayer Records fait paraître I Killed the Prom Queen / Parkway Drive: Split CD qui inclut deux chansons de I Killed the Prom Queen (Homicide Documentaries et Death Certificate for a Beauty Queen) et deux de Parkway Drive.

En septembre, le line-up composé de Cameron, Crafter, Kennedy, Peters et Weinhofen, fait paraître le tout premier album du groupe, When Goodbye Means Forever... au label de hardcore Resist Records, en décembre[8]. Il est produit par Dan Jones, Anj et le groupe[8]. Début 2004, ils participent à une tournée locale avec Evergreen Terrace, Give Up the Ghost, et Boysetsfire[9]. L'album est commercialisé aux États-Unis, distribué par le label Eulogy Recordings en mars, ce qui mènera le groupe à faire sa tournée dans le pays[9]. Selon Crafter, dès leur arrivée à Hawaï, « on nous a posé plusieurs questions. De quelle prison on venait, que faisaient nos parents, et qu'est-ce que nos parents pensaient de nos tatouages[9]. »

Le groupe passe les mois à venir en tournée avec Caliban, Evergreen Terrace, It Dies Today, Lamb of God, Silverstein, Bleeding Through, The Red Chord, Fear Before the March of Flames, Until the End, The Warriors, Between the Buried and Me, et On Broken Wings pendant quatre mois. le groupe fait ensuite paraître son troisième EP, Your Past Comes Back to Haunt You, le 7 mars 2005.

Music for the Recently Deceased (2005–2007)[modifier | modifier le code]

En août 2005, I Killed the Prom Queen part en Suède pour y enregistrer leur album, Music for the Recently Deceased[10]. Fin 2005, la session d'enregistrement s'achève mais Crafter est renvoyé du groupe en janvier 2006. Ils décident alors de replacer Crafter par Ed Butcher au chant dans chacune de leurs chansons. Music for the Recently Deceased est produit par Fredrik Nordström[10], qui a travaillé avec Dimmu Borgir, Darkest Hour, At the Gates et In Flames[11] et par Patrik J Sten[12].

L'album est commercialisé le 1er juillet 2006, distribué par le label Stomp Entertainment, et atteint le top 30 du ARIA Albums Chart[13],[14]. La tournée promotionnelle de l'album s'effectue en 50 dates de trois mois[15]. S'ensuit d'une tournée avec Killswitch Engage et Lamb of God[15]. Par la suite, Metal Blade Records fait paraître l'album aux États-Unis, à la même date de participation du groupe au New England Metal and Hardcore Festival. De retour en Australie, le groupe prépare une tournée avec The Haunted et Exodus, et participe en décembre au festival Metal for the Brain.

Séparation et Say Goodbye Tour (2007–2008)[modifier | modifier le code]

En janvier 2007, le chanteur de I Killed the Prom Queen, Butcher, retourne au Royaume-Uni. Le groupe annonce sa séparation avec son chanteur qui rejoindra le groupe britannique Eternal Lord. Tyrone Ross du groupe Mourning Tide, endosse temporairement le rôle de chanteur lors de la tournée du groupe au Japon. Colin Jeffs du groupe Heavens Lost, leur fournit le chant pendant leur tournée européenne avec Bleeding Through, All Shall Perish, et Caliban.

En avril, I Killed the Prom Queen annonce sa dissolution, du fait qu'ils ne réussissent pas à trouver un nouveau chanteur permanent, et que Weinhofen ai rejoint Bleeding Through. peu après leur dernière tournée, Crafter revient endosser le rôle de chanteur. En mai 2008, Stomp refait paraître Music For The Recently Deceased en édition limitée à 5 000 exemplaires pour le Say Goodbye Tour. Ils participent à cette dernière tournée aux côtés de Bring Me the Horizon, The Red Shore, The Ghost Inside et d'autres groupes locaux. Un album live et DVD, Sleepless Nights and City Lights, est enregistré lors de leur prestation à Adélaïde ; il est paru le 22 novembre 2008 et a atteint le top 50[14]. I Killed the Prom Queen joue son dernier concert à Brisbane le 8 juin 2008.

Nouvelle formation et Beloved (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

En mars 2011, I Killed the Prom Queen annonce une tournée locale avec The Amity Affliction, Deez Nuts, et Of Mice & Men, partie intégrante du Destroy Music Tour en mai[16]. Jamie Hope (ex-membre de The Red Shore) remplace Butcher et Crafter au chant. Sur la page officielle Facebook du groupe, cette nouvelle formation devrait durer un long moment. En cette même période, Weinhofen ne prévoit pas de quitter son groupe Bring Me the Horizon, mais il participe quand même aux compositions du groupe[17]. Cependant, Peters continue de jouer dans son groupe Deez Nuts[18].

Début janvier 2012, Jona Weinhofen confirme la parution prochain d'un nouvel album, Music for the Recently Deceased, et leur entrée en studio fin 2012 pour une parution de leur album début 2013[18],[19]. Cependant, le groupe annonce sur Facebook leur projet de fait paraître l'album pour 2014. Ensuite, le groupe annonce trois dates de tournée au Royaume-Uni pour juillet 2012[20] presqu'en même temps que leurs dates pour le Sonisphere[21] ; cependant, le festival a été annulé[22]. Le 21 août 2012, I Killed the Prom Queen fait paraître leur nouvelle chanson, Memento Vivere sur YouTube.

Le groupe joue en soutien à Parkway Drive au Atlas Tour australien et néo-zélandais en décembre 2012. En janvier 2013, Weinhofen quitte Bring Me The Horizon. Le 24 mars 2013, JJ Peters quitte le groupe en bons termes pour se concentrer sur son projet, Deez Nuts. Il est remplacé par Shane O'Brien, ex-membre de Confession et Buried In Verona (en). I Killed The Prom Queen annonce sa signature avec le label Epitaph Records[23], et un nouvel album Beloved pour le 14 février 2014 en Australie, et le 18 février aux États-Unis[24].

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Jona Weinhofen – guitare, chant clean, clavier (2000–2007, 2008, depuis 2011)
  • Kevin Cameron – guitare (2002–2007, 2008, depuis 2011)
  • Jamie Hope – chant (depuis 2011)
  • Benjamin Coyte – basse (depuis 2013)
  • Shane O'Brien – batterie (depuis 2013)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Lee Stacy – chant (2000–2002)
  • Simon O'Gorman – guitare rythmique, chœurs (2000–2002)
  • Ben Engel – basse (2000–2002)
  • JJ Peters – batterie (2000–2007, 2008, 2011–2013)
  • Michael Crafter – chant (2001–2006, 2008)
  • Leaton Rose – basse (2002–2003)
  • Sean Kennedy – basse (2003–2007, 2008, 2011–2013)
  • Ed Butcher – chant lead (2006–2007)

Discographie[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Damn Right », APRA Works Search, Australasian Performing Right Association (APRA) (consulté le 22 septembre 2011) Note: "Damn Right" was written for Deez Nuts, Peters' later group.
  2. Eduardo Rivadavia, « I Killed the Prom Queen: overview », Allmusic. Rovi Corporation (consulté le 22 août 2010)
  3. a, b et c Raptinmuddle, « I Killed the Prom Queen », FasterLouder (Sound Alliance),‎ 28 avril 2008 (consulté le 22 septembre 2011).
  4. a et b « Choose to Love Live or Die », Music Australia, National Library of Australia,‎ 20 décembre 2008 (consulté le 21 septembre 2011).
  5. « Harder Core than You », Music Australia, National Library of Australia,‎ 22 avril 2005 (consulté le 21 septembre 2011).
  6. DVD. Crafter, Michael. 22 septembre 2009. Parkway Drive: The DVD. « This was like the first day I came to Byron, so I didn't really expect this band to be good. And then I heard them and was just like, 'These are the biggest breakdowns ever', and I was just freaking out. Saw the first show ever, and I just couldn't believe it, it actually was just like, 'I've got to get this band on something'0 »
  7. a et b « When Goodbye Means Forever », Music Australia, National Library of Australia,‎ 4 mai 2009 (consulté le 21 septembre 2011)
  8. a, b et c « I Killed the Prom Queen » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 3–16 novembre 2004. Consulté le 21 septembre 2011.
  9. a et b « I Killed the Prom Queen » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 10–23 août 2005. Consulté le 21 septembre 2011.
  10. « Frederik Nordström: Credits », Allmusic. Rovi Corporation (consulté le 22 septembre 2010).
  11. « Music for the Recently Deceased – I Killed the Prom Queen: Credits », Allmusic. Rovi Corporation (consulté le 22 septembre 2010)
  12. « The ARIA Report » [PDF], Australian Recording Industry Association (ARIA),‎ 7 août 2006 (consulté le 22 septembre 2011), p. 3, 6, 10, 13, 20
  13. a et b « Discography I Killed the Prom Queen », Australian Charts Portal, Hung Medien (consulté le 23 septembre 2011).
  14. a et b « I Killed the Prom Queen » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 11–24 octobre 2006. Consulté le 22 septembre 2011.
  15. « New Interview with I Killed the Prom Queen drummer, JJ Peters » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 21 mars 2011. Consulté le 4 août 2011.
  16. Oliver Sykes, Jona Weinhofen, « Bring me the horizon - Interview at With Full Force Festival 2011 by PitCam.TV », PitCamProduction,‎ 13 juillet 2011 (consulté le 4 août 2011)
  17. a et b « I KILLED THE PROM QUEEN INVADES EUROPE, JONA AND JJ SPEAK OUT! », Monster Energy,‎ 21 juin 2012 (consulté le 23 juin 2012)
  18. « I Killed The Prom Queen Writing New Material », The PRP,‎ 9 janvier 2012 (consulté le 13 janvier 2012).
  19. « I Killed The Prom Queen To Tour The UK In July », Rocksound,‎ 9 mai 2012 (consulté le 12 mai 2012)
  20. « Queen, Kiss, Faith No More to headline Sonisphere 2012 », NME,‎ 20 février 2012 (consulté le 12 mai 2012)
  21. Sean Michaels, « Sonisphere 2012 festival is cancelled », The Guardian, Guardian Media Group,‎ 29 mars 2012 (consulté le 12 mai 2012).
  22. (en) « I Killed the Prom Queen sign to Epitaph », sur Alt Press,‎ 13 novembre 2013 (consulté le 5 février 2014).
  23. (en) Matt Crane, « I Killed The Prom Queen, ‘Beloved’ Album Premiere », sur Alt Press,‎ 4 février 2014 (consulté le 5 février 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]