I Have No Mouth, and I Must Scream (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le jeu vidéo. Pour la nouvelle de science-fiction de laquelle il est issu, voir Je n'ai pas de bouche et il faut que je crie.
I have no mouth, and I must scream
Éditeur Cyberdreams
Développeur The Dreamers Guild
Concepteur Harlan Ellison, David Mullich et David Sears

Date de sortie 31 octobre 1995
Genre Horreur, Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Mac OS, PC (DOS)
Contrôle clavier et souris (PC)

I have no mouth, and I must scream est un jeu d'aventure développé par The Dreamers Guild et édité en 1995 par Cyberdreams sur PC.

Il est à l'origine issu d'une nouvelle écrite par Harlan Ellison et sortie en 1967. Réécrit par Ellison lui-même, I have no mouth and I must scream suit les aventures de 5 personnages dans le monde d'A.M; un super ordinateur ayant réduit le monde à néant.

Il est à noter que c'est Ellison qui fait la voix d'A.M dans la version originale.

Scénario[modifier | modifier le code]

Le monde a été détruit par A.M, un ordinateur surpuissant créé par les humains. Cependant, A.M a décidé de garder en vie et captifs, 5 humains auxquels il fait subir les pires sévices. Voilà 109 ans que Ellen, Gorrister, Nimdok, Benny et Ted, rendus immortels, doivent partager leur quotidien avec l'ordinateur.

L'aventure démarre par un "jeu" lancé par A.M qui propose aux 5 personnages de les libérer s'ils arrivent à terminer chaque quête qu'il leur a préparé. Le joueur doit alors choisir avec quel personnage il va démarrer l'aventure. Dès que ce dernier aura terminé son scénario, le joueur devra en choisir un autre jusqu'à ce qu'il n'en reste plus. L'aventure se termine ainsi en plein cœur d'A.M où le joueur devra choisir un personnage souhaitant mettre fin à tout ce chaos.

Personnages[modifier | modifier le code]

I have no mouth and I must scream est un jeu extrêmement dérangeant, comportant des personnages torturés.

Ted est le personnage le moins touché par A.M, c'était un agent immobilier qui a abusé de la confiance des gens. Il est désormais enclin à de vives crises de paranoia.

Ellen est une jeune femme traumatisée par un viol qu'elle a subi dans un ascenseur. Elle a désormais une peur panique de la couleur jaune, chose dont A.M va se servir à de multiples reprises.

Benny était un homosexuel particulièrement attirant que A.M a rendu laid et animal. Il est à présent une sorte de singe avec des organes génitaux particulièrement développés. Dans l'aventure il ne parle pas et A.M pour le punir davantage lui a coupé les tendons d'achille, ce qui ne lui permet pas de marcher correctement.

Gorrister est un ancien routier et ayant perdu sa femme, la culpabilité le ronge.

Nimdok est un ancien scientifique Nazi qui a fait de nombreuses expériences sur les enfants et les prisonniers sous le 3ème Reich.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

I have no mouth and I must scream est un point & click dans lequel le joueur évolue au moyen de différentes actions (huit au total) et d'objets qu'il doit savoir utiliser au bon moment.

Fins alternatives[modifier | modifier le code]

Il est à noter qu'Harlan Ellison lui-même ne souhaitait pas que le jeu se termine bien. Le scénario propose donc un challenge intéressant puisqu'au final, le joueur ne réussira pas réellement à sauver ses personnages. Toutefois, il existe deux fins.

  1. AM gagne la partie, se servant des recherches de Nimdok afin de transformer le dernier personnage en une sorte d'immonde limace sans bouche. On entend alors ce personnage dire en fond « Je n'ai pas de bouche et il faut que je crie » ou en anglais "I have no mouth and I must scream".
  2. AM perd la partie, permettant au dernier personnage de faire exploser tout l'ordinateur et de ce fait ses 5 prisonniers. Toutefois, 750 humains actuellement cryogénisés sur la lune sont réveillés et la terre redevient petit à petit un espace habitable.

Différences avec le livre[modifier | modifier le code]

Il n'y a en réalité que très peu de points communs avec la nouvelle d'Ellison. En effet cette dernière tient sur une vingtaine de pages et n'explore pas ou très peu les différentes histoires des personnages. De plus, ces derniers sont à l'origine à la recherche de boites de conserve afin de se nourrir. Ils parcourent ainsi des centaines et des centaines de km avant de parvenir aux grottes de glace où se trouvent ces fameuses boites. Malheureusement pour eux, A.M ne leur a pas fourni d'ouvre boite ce qui ne leur permet pas d'ouvrir les conserves afin d'en manger leurs contenus. Benny va alors devenir fou et s'en prendre à Gorrister... La fin de l'aventure se termine cependant comme dans le jeu, quatre personnages meurent et sont donc "sauvés", tandis que l'un d'eux se transforme en grosse limace gélatineuse... Le livre se termine par ces mots : "I have no mouth and I must scream".

Controverses[modifier | modifier le code]

Le jeu contenant énormément de scènes de violence, il fut amputé du personnage de Nimdok en France et en Allemagne. Ce dernier étant nazi, les deux pays ont refusé de le faire apparaître dans le jeu. Pourtant, lui seul connait le code d'accès de la console dans le chapitre final permettant de terminer le jeu. Les autres personnages peuvent tout de même deviner ce code en essayant des combinaisons aléatoires au prix d'électrocutions.

Le jeu fut également interdit aux moins de 18 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]