ISA95

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La norme ANSI/ISA-95.00.0x est une norme US développée par l'ISA au sein du comité ISA95. Elle est également publiée comme norme internationale ISO/CEI 62264 conjointement par l'ISO et la CEI au sein du comité joint JWG5 conjuguant les efforts des comités ISO TC 184/SC 5 et CEI SC65E.

Objectifs[modifier | modifier le code]

La mission du comité ISA95 est définie ainsi :

  • Définir en détail un modèle abstrait de l'entreprise incluant les fonctions de gestion et d'exécution.
  • Etablir une terminologie commune pour la description et la compréhension de l'entreprise, incluant les fonctions de pilotage de la production et des processus de métier.
  • Définir les échanges d'information entre les fonctions de pilotage de la production et les autres fonctions de l'entreprise.

La norme couvre donc un vaste domaine incluant à la fois l'aspect opérationnel de la communication entre systèmes informatiques et la modélisation du système de production dans ses aspects structurels et comportementaux. Ces deux problématiques sont en fait directement liées par le besoin de disposer de structures informationnelles attachées à la réalité de l'entreprise plutôt qu'aux structures de données propres aux solutions informatiques lorsqu'il s'agit de mettre en place des interfaces robustes et pérennes.

Contenu[modifier | modifier le code]

La norme se compose actuellement des parties suivantes:

Norme "Enterprise - Control Systems Integration"
Norme US Norme Intl Sous-Titre
ANSI/ISA-95.00.01: 2000 ISO/CEI 62264-1: 2003 Part 1: Models and Terminology”
ANSI/ISA-95.00.02: 2001 ISO/CEI 62264-2: 2004 Part 2: Data Structures and Attributes”
ANSI/ISA-95.00.03: 2005 ISO/CEI 62264-3: 2006 Part 3: Activity Models of Manufacturing Operations Management
SA draft 95.00.04 NA (Part 4: Object Models and Attributes of Manufacturing Operations Management)
ASNI/ISA-95.00.05: 2007 NA Part 5: Business to Manufacturing Transactions
SA draft 95.00.06 NA (Part 6: Manufacturing Operations Management Transactions)
ISA-TR88.95.01 NA Using ISA-88 and ISA-95 Together

En bref[modifier | modifier le code]

Les points clés de la norme ISA-95 peuvent être résumés de la façon suivante :

Séparation planification et d'exécution[modifier | modifier le code]

La nécessité d'un découplage entre la planification et la réalisation des activités opérationnelles s'est avérée essentielle pour connecter deux univers de discours très différents dans l'entreprise, ceci indépendamment de l'urbanisation effective des solutions informatiques. Cette séparation est présentée sous les deux aspects des processus et des responsabilités.

Modèles informationnels[modifier | modifier le code]

La norme définit un ensemble de modèles décrivant les aspects structurels (Produit, matières, installations de production, ressources humaines) et opérationnels (capabilité, production) du système de production utilisés pour supporter les échanges d'information (B2M, Business To Manufacturing).

Modèles fonctionnels[modifier | modifier le code]

La norme définit un ensemble de modèles d'activités décrivant les aspects comportementaux (processus métier, activités, tâches) du système de production utilisés pour définir les besoins de support informationnel (MES/MOM, Manufacturing Execution Systems, Manufacturing Operation Management)

Modèles transactionnels[modifier | modifier le code]

La norme définit des services informationnels permettant de traiter les besoins d'interaction entre solutions informatiques.

Approche globale de la production[modifier | modifier le code]

La norme supporte l'ensemble des domaines opérationnels liés à la production, incluant la maintenance, la qualité et la logistique interne.

Les modèles de la norme[modifier | modifier le code]

La norme définit les modèles suivants (dernière version à publier en 2010):

Modèles de Hiérarchie Physique[modifier | modifier le code]

La norme décrit une hiérarchie globale de l'entreprise issu du modèle physique ISA-88 La hiérarchie proposée ampute le modèle ISA-88 des 2 couches basses (Equipment module et Control Module) et propose des terminologies alternatives aux niveaux Process Cell et Unit pour les autres types de production (continue et discrète) et le stockage.

La norme, qui distingue à présent l'équipement en tant que ressources opérationnelle dans l'installation et l'actif mécanique référencé par la maintenance, précise que ce modèle hiérarchique décrit dans la norme correspond au premier cas, et ne propose pas de terminologie pour la hiérarchie de l'actif physique (d'où le pluriel dans le titre de cette section).

Contrairement à la norme ISA-88, qui s'articule de façon très précise aux 4 niveaux inférieurs, la norme ISA-95 n'est pas directive quant à l'organisation physique du système industriel. Il n'est d'ailleurs pas dans l'intention de la norme d'imposer la hiérarchie physique proposée : le modèle étant extensible et réductible, il n'est donc qu'un exemple possible d'organisation industrielle qui permet de discuter de l'univers du discours.

Modèles des ressources: Equipement, Personnel, Matières[modifier | modifier le code]

La norme propose 4 modèles pour décrire les ressources mises en œuvre dans le système de production. Elles sont limitées formellement aux 4 types suivants: Personnel, Equipement (rôle), Actif physique (matériel) et Matières (objet de la création de valeur).

Ces modèles, relativement semblables s'appuient sur un méta-modèle implicite pouvant être décliné pour d'autres types de ressources qui ne seraient pas correctement pris en compte par les modèles proposés. (outillage et énergie par exemple).

Modèle de Segment d'Activité Opérationnelle[modifier | modifier le code]

Tous les modèles de la norme sont organisés autour d'une structure de description d'activité opérationnelle élémentaire, le "segment" (process, product, requirement, capability...). Le segment définit les activités opérationnelles (étapes de production, de maintenance, de qualification, logistique) en leur associant simplement les ressources correspondantes et les données/paramètres associés. Au-delà des objectifs d'interopérabilité de la norme, le segment constitue l'élément de modélisation qui permet d'associer l'exécution des activités physiques réelles à leur prise en compte globale dans l'architecture du système de production.

Modèle de Définition d'Activité Opérationnelle[modifier | modifier le code]

Ce modèle permet de décrire une activité opérationnelle complète (par exemple l'élaboration d'un produit) au moyen d'une structure simple et très ouverte permettant par exemple de décrire aussi bien une spécification produit basée sur le modèle process ISA-88 qu'un mode opératoire détaillé basé sur le modèle procédural ISA-88 (bien que ceci soit mal accepté au sein des comités ISA88 et ISA95 en raison de leur focalisation respective)

Modèle de Capabilité Opérationnelle[modifier | modifier le code]

Ce modèle, destiné aux échanges d'information pour la planification, permet de décrire l'état des ressources sur un horizon de temps et d'espace déterminé.

Modèles d'Information de réalisation d'Activité Opérationnelle[modifier | modifier le code]

2 modèles identiques permettent de décrire les travaux à effectuer (ordres de production, de maintenance, d'analyse, de transfert...) et de rapporter leur réalisation. Structurés comme le modèle de définition, ils permettent de supporter des ordres simples faisant appel principalement au savoir-faire des exécutants pour assurer l'ensemble du travail demandé, comme des ordres complexes (make to order) pour lesquels le travail doit être décrit minutieusement.

Autre travaux en relation avec l'ISA-95[modifier | modifier le code]

Norme ISA-88[modifier | modifier le code]

La norme ISA-88 avait à l'origine l'ambition de couvrir l'ensemble du contrôle et de la gestion du système de production. Le comité ISA88 ayant recadré son périmètre de contrôle des flux et transformations physiques dans l'atelier, le comité ISA95 a été créé pour reprendre le domaine de la gestion de la production et des flux physiques généraux. Les deux normes se recouvrent assez largement - et logiquement - sur la description de l'outil de production, avec un accent plus pratique et opérationnel côté ISA-88, plus générique et tactique côté ISA-95. En fait, les deux normes prises ensemble s'avèrent particulièrement pertinentes pour supporter une démarche d'architecture de fabrication couvrant toutes les dimensions du système de production, la redondance et la compatibilité des modèles ne faisant que renforcer la cohérence globale qui s'en dégage. Un groupe de travail indépendant s'est mis en place pour tenter de construire une ontologie commune susceptible de tirer parti des concepts des deux normes et de s'affranchir au besoin des contraintes terminologiques.

WBF B2MML/BatchML[modifier | modifier le code]

Le groupe de travail XML du WBF a développé un ensemble de schémas XML nommé B2MML pour mettre en œuvre l'ensemble des modèles de la norme dans le développement d'interfaces XML. En parallèle avec ces travaux, ce groupe a également développé le schéma BatchML dédié aux modèles ISA-88. Suite à la publication de la partie 4 de la norme ISA-88 intégrant une partie des modèles ISA-95, B2MML incorpore à présent l'ensemble des modèles des 2 normes.


OAGIS[modifier | modifier le code]

L'Open Application Group est une association d'éditeurs de logiciels de gestion d'entreprise regroupant en particulier les grands éditeurs ERP. La norme ISA-95 s'est inspirée de ses travaux pour définir le modèle transactionnel de la partie 5 de la norme. L'OAG a repris certains modèles de la norme dans sa spécification de schemas XML pour l'interopérabilité autour des solutions de gestion d'entreprise.

MIMOSA[modifier | modifier le code]

MIMOSA est une association consacrée à la gestion des actifs industriels. La révision en cours de la norme présentera une adaptation de ses modèles pour la maintenance inspirée des modèles MIMOSA.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]