IOPS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

IOPS (Input/Output Operations Per Second en anglais, opérations d'entrée-sortie par seconde) est une unité de mesure commune en informatique. Elle est utilisée dans les tests de performance de supports de stockage tels les disques durs (HDD), solid-state drives (SSD) et réseaux de stockage SAN.

Types de tests[modifier | modifier le code]

L'accès séquentiel comparé à l'accès direct (accès aléatoire).

Les opérations séquentielles sont généralement associées à de grandes tailles de transfert de données.
Les opérations aléatoires sont quant à elles généralement associées à de petites tailles de transfert de données.

Mesure Description
Total IOPS Nombre total d'opérations d'I/O par seconde (lors de l'exécution d'une combinaison de tests de lecture et d'écriture)
Random Read IOPS Nombre moyen d'opérations de lecture aléatoire par seconde
Random Write IOPS Nombre moyen d'opérations d'écriture aléatoire par seconde
Sequential Read IOPS Nombre moyen d'opérations de lecture séquentielle par seconde
Sequential Write IOPS Nombre moyen d'opérations d'écriture séquentielle par seconde

Mesure[modifier | modifier le code]

L'organisme Storage Performance Council a élaboré un test normalisé de mesure permettant de comparer des équipements, avec un test appelé SPC-1. Le record en 2012 est détenu par un système IBM SVC avec 520 043 IOPS. Le précédent record était atteint par un système HP 3PAR avec 450 212 IOPS[1]. Le record fin 2013 est détenu par une baie SSD Kaminario atteignant 1 239 898 IOPS[2].

La mesure du nombre d'IOPS n'est pas suffisante pour caractériser la performance d'un système de stockage, il faut tenir compte aussi du débit, qui se calcule suivant la formule:

\text{IOPS} * \text{Taille de bloc en octets} = \text{Octets par seconde} (le résultat étant habituellement converti en Mo/s)

Notes et références[modifier | modifier le code]