Institut national du football de Vichy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis INF Vichy)
Aller à : navigation, rechercher
INF Vichy
{{#if:
Généralités
Nom complet Institut national du football de Vichy
Coordonnées 46° 04′ 26″ N 3° 15′ 13″ E / 46.074, 3.253646° 04′ 26″ Nord 3° 15′ 13″ Est / 46.074, 3.2536  
Construction et ouverture
Ouverture 1972
Fermeture 1990
Utilisation
Propriétaire Fédération française de football
Équipement

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
INF Vichy

Géolocalisation sur la carte : Auvergne

(Voir situation sur carte : Auvergne)
INF Vichy

L'Institut national du football de Vichy, plus communément appelé INF Vichy, est un centre de formation français spécialisé dans le football, basé à Vichy (Auvergne). Il est fondé en 1972 par la Fédération française de football et dissous en 1990.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Institut national du football de Vichy ouvre ses portes le 6 novembres 1972 sur l’initiative de la Fédération française de football en accord avec le Groupement du Football Professionnel et l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP). Il fonctionne en lien avec le CREPS de Vichy qui a ouvert au même moment et comprend 40 stagiaires de plus de 16 ans, sélectionnés sur concours, la première année.

Le premier directeur du CREPS abritant et gérant l’INF fut Jean Forestier. La direction technique incombait à Pierre Pibarot, épaulé par les entraîneurs Pierre Barlaguet, Joaquim Francisco Filho, Gérard Banide et Philippe Troussier. L’équipe était incorporée dans le championnat national, en juniors (deux coupes Gambardella) et en seniors (champions de D3 et D4).

Lors de la première année, les oppositions ne sont composées que de matchs amicaux. Mais à partir de la saison 1973-1974, les générations successives évoluent en Division 3[1] pour l'équipe fanion et entre la Division 4 et la Division d'Honneur pour l'équipe réserve.

En 1990, l'INF Vichy ferme ses portes après avoir permis à plusieurs dizaines de jeunes français de devenir footballeur professionnel.

Formation[modifier | modifier le code]

Chaque année l'Institut national du football de Vichy reçoit 200 à 300 candidatures et seul une trentaine de joueurs sont conservés pour la rentrée chaque mois de juillet, mais ils ne sont en fait qu'une quinzaine, trois ans plus tard, à quitter le centre à destination d'un club. Ils ont entre 16 et 18 ans.

La durée normale des études est de trois ans et à côté de l'apprentissage du métier de footballeur, les jeunes reçoivent des cours de comptabilité, commerce ou mathématiques. Les meilleurs éléments évoluent en Division 3 avec l'équipe de l'INF. Chaque entraîneur est responsable d'une génération et suis ses joueurs durant leurs 3 ans d'études.

Objectifs :

  • former des joueurs de football professionnel
  • permettre d'exercer durant leur carrière une fonction annexe d'éducateur jeunes enfants (brevet d’État d'aide-moniteur d'EPS)
  • fournir des connaissances commerciale et la maîtrise d'une langue étrangère pour préparer l'après-carrière[1]

Pierre Pibarot dit en 1980 : « nous ne cherchons pas à briller, mais à construire quelque chose de solide. Les titres viennent en supplément. L'important étant de former des footballeurs complets sur les terrains et dans la vie ».

L'INF Vichy a formé de nombreux joueurs français comme Erick Mombaerts, Jean-Pierre Papin, Frédéric Antonetti et Guillaume Warmuz.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Instructeurs[modifier | modifier le code]

Joueurs par promotions[modifier | modifier le code]

Nom Né le Poste Club à la sortie de l'INF Sélection nationale Reconversion

Promotion 1974

Frédéric Dobraje 17.05.1955 Gardien RC Lens - Agent/directeur sportif
Paul Marchioni 01.01.1955 Défenseur SC Bastia - Recruteur
Erick Mombaerts 21.04.1955 Milieu RC Lens - Entraîneur

Promotion 1975

Guy Dussaud 08.12.1955 Ailier droit Nîmes Olympique -
Jean-Luc Ettori 29.07.1955 Gardien AS Monaco France A (9,0) Entraîneur/dirigeant
Alain Larvaron 09.03.1957 Attaquant US Valenciennes Anzin - Entraîneur
Jean-Pierre Truqui 07.07.1956 Milieu Olympique de Marseille -

Promotion 1976

Philippe Berlin 26.03.1956 Défenseur Stade rennais FC -
Christian Borel 13.11.1956 Attaquant Lille OSC -
Yves Brécheteau 13.11.1955 Défenseur AS Monaco - Entraîneur
Dominique Chevalier 16.08.1956 Défenseur US Valenciennes Anzin -
Didier Christophe 08.12.1956 Milieu AS Monaco France A (6,1) Entraîneur
Guy Genet 14.08.1955 Olympique lyonnais - Coordinateur sportif
Robert Jacques 16.02.1957 Ailier droit US Valenciennes Anzin France militaire Entraîneur

Promotion 1978

Dominique Bisbal 23.10.1958 Attaquant Lille OSC -
Simei Ihily 10.04.1959 Milieu gauche SC Bastia - Professeur de sport
Bruno Mignot 15.04.1958 Défenseur SC Bastia - Encadrant sportif
Jean-Pierre Mottet 1959 Gardien Lille OSC - Entraîneur de gardiens

Promotion 1979

Alain Couriol 24.10.1958 Attaquant AS Monaco France A (12,2) Entraîneur
Dominique Deplagne 13.08.1958 Gardien Montpellier PSC - Entraîneur
Alain Fiard 17.09.1958 Milieu SC Bastia - Entraîneur
Patrick Rey 15.03.1959 Ailier gauche Lille OSC -

Promotion 1980

Albert Cartier 22.11.1960 Défenseur AS Nancy-Lorraine - Entraîneur
Dragan Cvetkovic 19.09.1961 Milieu Besançon RC - Entraîneur
Jean-Luc Le Magueresse 25.04.1961 Défenseur Stade brestois - Consultant TV
Pascal Mariini 28.11.1960 Attaquant SC Bastia -
Jean-Michel Raymond 24.08.1959 Gardien Toulouse FC -
Philippe Thys 30.08.1959 Défenseur FC Metz - Recruteur

Promotion 1981

Pierre Bianconi 16.11.1962 Défenseur SC Bastia - Décédé
Alain Bouflet 01.05.1961 Attaquant SC Abbeville - Entraîneur
Didier Danio 10.05.1962 Milieu AJ Auxerre France militaire
Pascal Malbeaux 16.07.1961 Milieu FC Rouen Commerçant
Pascal Olmeta 07.04.1961 Gardien SC Bastia France B et olympique divers

Promotion 1982

Frédéric Antonetti 19.08.1961 Milieu SC Bastia - Entraîneur
Alain Casanova 18.09.1961 Gardien Le Havre - Entraîneur
Jean-Michel Simonella 27.03.1962 Gardien Nîmes Olympique -
Noël Vidot 15.12.1962 Milieu Le Havre - Entraîneur

Promotion 1983

Gilles Bourges 21.05.1963 Gardien Stade rennais Entraîneur de gardiens
Bernard Ferrer 23.01.1964 Milieu AJ Auxerre France B
Jacques Philip 22.03.1963 Milieu Olympique lyonnais
Philippe Sence 01.10.1962 Gardien FC Rouen Entraîneur de gardiens
Dominique Thomas 13.03.1963 Défenseur Lille OSC - Entraîneur
Frédéric Zago 12.08.1963 Défenseur AS Monaco - Entraîneur

Promotion 1984

Philippe Burgio 12.02.1965 Défenseur SC Toulon - Entraîneur
Thierry Ganthier 19.03.1964 Milieu Stade de Reims - Entraîneur et Responsable Commercial
Jean-Claude Nadon 21.11.1964 Gardien EA Guingamp France B Entraîneur
Jean-Pierre Papin 05.11.1963 Attaquant Valenciennes FC France A (54,30) Entraîneur/consultant TV
Didier Tholot 02.04.1964 Attaquant SC Toulon Entraîneur
Jacky Vidot 01.08.1964 Défenseur EA Guingamp -

Promotion 1985

Bernard David 11.10.1964 Milieu FC Grenoble - Entraîneur
David Marraud 03.08.1964 Gardien FC Nantes - Entraîneur
Yves Mangione 27.12.1964 Attaquant Stade rennais - Entraîneur

Promotion 1986

Éric Assadourian 24.06.1966 Attaquant Toulouse FC Arménie A (12,3)
Claude Barrabé 19.11.1966 Gardien Paris SG France espoirs (13,0) Entraîneur de gardiens
Nicolas Dehon 02.04.1968 Gardien ES Troyes AC - Entraîneur de gardiens

Promotion 1987

Christophe Avril 28.07.1968 Défenseur CO Saint-Dizier - Entraîneur
Patrice Colas 17.03.1968 Milieu CSC Thouars| - Entraîneur
Hubert Fournier 03.09.1967 Défenseur US Maubeuge - Entraîneur
Sylvain Sansone 18.10.1967 Gardien FC Sète France espoirs (10,0) Entraîneur
Bruno Valencony 16.06.1968 Gardien SC Bastia Entraîneur de gardiens

Promotion 1988

Emmanuel Hutteau 10.08.1968 Défenseur FC Rouen - Entraîneur
Olivier Pickeu 24.02.1970 Attaquant Lille OSC - Manager général

Promotion 1989

Guillaume Warmuz 22.06.1970 Gardien Olympique de Marseille France espoirs (11,0) Entraîneur de gardiens

Promotion 1990

Emmanuel Rival 15.02.1971 Milieu SM Caen Entraîneur
Fabrice Grange 3.12.1971 Gardien Olympique lyonnais Entraîneur de gardiens

Le club[modifier | modifier le code]

A partir de 1973, l'INF dispose d'une équipe en Division 3 dans laquelle les meilleurs jeunes du centre peuvent évoluer dans le but de leur fournir une véritable expérience. Les résultats comptent peu, en effet l'équipe ne peut être ni reléguée, ni promu. Du fait qu'il s'agisse d'un centre de formation avec donc des joueurs mineurs, celle-ci ne peut devenir professionnelle, la promotion en D2 ne peut donc pas lui être accordé malgré les deux titres de champions en poule en 1979 et 1983.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Saison après saison[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Coupe de France
Division Classement Points Journées V N D Bp Bc Diff.
1972-1973 pas inscrit
1973-1974 Division 3 Centre 16e[3] 19 pts 30 6 7 17 34 49 -15 -
1974-1975 Division 3 Centre 10e 27 pts 30 10 7 13 40 42 -2 -
1975-1976 Division 3 Centre 3e 38 pts 30 15 8 7 53 28 +25 -
1976-1977 Division 3 Centre 9e 30 pts 30 9 12 9 34 34 0 6e tour
1977-1978 Division 3 Centre 2e 41 pts 30 17 7 6 57 30 +27 -
1978-1979 Division 3 Centre 1er[4] 42 pts 30 16 10 4 45 19 +26 32e de finale
1979-1980 Division 3 Centre 5e 33 pts 30 11 11 8 41 29 +12 32e de finale
1980-1981 Division 3 Centre 3e 40 pts 30 15 10 5 51 22 +29 7e tour
1981-1982 Division 3 Centre 4e 32 pts 30 11 10 9 32 35 -3 7e tour
1982-1983 Division 3 Centre 1er[4] 46 pts 30 19 8 3 50 18 +32 32e de finale
1983-1984 Division 3 Centre 2e 41 pts 30 15 11 4 36 14 +22 7e tour
1984-1985 Division 3 Centre 4e 33 pts 30 9 15 6 32 26 +6 8e tour
1985-1986 Division 3 Centre 4e 35 pts 30 14 7 9 43 29 +14 32e de finale
1986-1987 Division 3 Centre 9e 27 pts 30 7 13 10 35 29 +6 -
1987-1988 Division 3 Centre 6e 31 pts 30 12 7 11 46 35 +11 8e tour
1988-1989 Division 3 Ouest 15e[5] 21 pts 30 4 13 13 21 40 -19 -
1989-1990 Division 3 Centre 15e 21 pts 30 6 9 15 28 43 -15 -

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b 20 - Marchioni Paul - N°866 - 1972/1974 - INF Vichy
  2. Seulement champion du groupe Centre en 1983
  3. L'INF Vichy est repêché suite à une décision du conseil fédéral de la Fédération française de football.
  4. a et b L'INF étant une structure amateure, elle ne peut accéder aux deux premières divisions professionnelles
  5. L'INF est maintenu en D3 aux dépens de l'Evreux AC (14e).