IGEM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'iGEM, ou International Genetically Engineered Machine competition (Compétition internationale de machines génétiquement modifiées), est une compétition internationale de biologie synthétique.

Principe[modifier | modifier le code]

Les étudiants reçoivent un kit de composants biologiques (appelés Biobriks (en)) au début de l'été. Ce kit est envoyé par le registre des composants biologiques standards (en), situé au MIT. Les étudiants travaillent en laboratoire au cours de l'été et combinent ces composants à des composants qu'ils ont eux-mêmes conçus pour construire des circuits génétiques synthétiques et les faire fonctionner dans des cellules vivantes.

Le format de l'iGEM regroupant des phases de conception et de construction est très motivant et constitue une méthode d'apprentissage efficace. Une des principales caractéristiques de l'iGEM est que les participants commencent leurs projets avec des connaissance scientifiques relativement restreintes, la plupart étant en première et deuxième année d'université. L'iGEM se décline en deux catégories, undergraduate et overgraduate. Le niveau bac +5 (ou un âge de 23 ans) est la limite pour participer à iGEM undergraduate. Après avoir obtenu un bac +5 il reste toujours possible de participer en tant que conseillers ou superviseurs, ou bien de participer dans la catégorie overgraduate[1].

Jusqu'en 2010, les étudiants se retrouvaient à l'automne aux États-Unis au MIT pour la jamboree, une grande fête où chaque équipe présente son travail devant un jury composé de chercheurs et ingénieurs de différents domaines : biologie, physique, chimie, informatique. Les jury désignent les meilleurs projets dans différents catégories : médecine, recherche fondamentale, environnement.

Face à l'augmentation du nombre d'équipes (164 en 2011), il a été décidé que des jamboree régionaux seraient mis en place (Europe, Asie, Amérique), puis les équipes sélectionnées par régions, se retrouveront pour un "Jamboree" final au MIT à Boston.

En 2012, l'iGEM s'est détachée du MIT et constitue maintenant une organisation à but non-lucratif[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]