Inspection générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la recherche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis IGAENR)
Aller à : navigation, rechercher

L’Inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale et de la recherche (IGAÉNR) est un corps d'inspection à compétence générale relevant du ministère de l'Éducation nationale et du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale a été créée par le décret no 65-299 du 14 avril 1965. Elle remplace alors trois services d'inspection : les inspecteurs généraux des services administratifs, les inspecteurs généraux des internats, les inspecteurs généraux des œuvres en faveur des étudiants et l’inspecteur du matériel de santé scolaire[1].

Elle a été réformée en 1999 par le décret numéro 99-878 du 13 octobre 1999 qui étend sa compétence à la recherche scientifique. Le nouveau décret modifie également l’appellation des deux classes d’inspecteurs.

Composition et fonctionnement[modifier | modifier le code]

Recrutement[modifier | modifier le code]

Le corps comprend des inspecteurs de 1e et de 2e classe. Les inspecteurs de 1e classe sont désignés à raison de 2 sur 5 provenant de la 2e classe par promotion ; 2 sur 5 choisis parmi les directeurs généraux, directeurs, délégués, sous-directeurs et chefs de service d’administration centrale, les recteurs et de hauts fonctionnaires; 1 sur 5 nommé au tour extérieur. Les inspecteurs de 2e classe sont choisis parmi les administrateurs civils, les secrétaires généraux d’université, d’académie ou d’ÉPST, les secrétaires généraux d'administration scolaire et universitaire, les directeurs de CROUS, et éventuellement d’autres fonctionnaires de catégorie A.

Organisation[modifier | modifier le code]

L’Inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale et de la recherche est dirigée par un chef de service nommé pour cinq ans.

Les inspecteurs sont répartis en sept groupes territoriaux :

Nom du groupe Académies rattachées
Centre Clermont-Ferrand, Dijon, Limoges, Orléans-Tours
Est Besançon, Nancy-Metz, Reims, Strasbourg
Île-de-France Créteil, Paris, Versailles
Midi Bordeaux, Montpellier, Toulouse
Nord-Ouest Amiens, Lille, Rouen
Ouest Caen, Nantes, Poitiers, Rennes
Sud-est Aix-Marseille, Corse, Grenoble, Lyon, Nice

Missions[modifier | modifier le code]

Sous l’autorité du ministre chargé de l’éducation et du ministre chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche, l’IGAÉNR a « une mission permanente de contrôle, d’étude, d’information, de conseil et d’évaluation », notamment en matière administrative et financière[2].

Elle est chargée en particulier de contrôler l’emploi des fonds publics consentis à des organismes publics ou privés œuvrant en matière d'éducation ou de recherche[3].

À l’égard des services déconcentrés (académies, inspections académiques, vice-rectorats) ou des établissements publics ayant une fonction d’éducation, elle effectue des missions d’audit.

Les inspecteurs généraux de l’administration de l’Éducation nationale et de la recherche participent également à la gestion des personnels, surtout le personnel d'encadrement (secrétaires généraux d’administration scolaire et universitaire, chefs d'établissements), en participant à leur recrutement (jury de concours), à leur formation et à leur évaluation.

Désormais, l’IGAÉNR et l’IGÉN reçoivent chaque année une lettre de mission du ministre et publient un rapport conjoint.

L’IGAÉNR se voit souvent confier des missions sur un sujet particulier, parfois avec l’aide de l’un ou l’autre des deux autres services d’inspection générale du ministère. Elle peut aussi être mandatée par le Premier ministre ou exercer des missions auprès de gouvernements d’autres pays.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 65-299, art. 1er et 13.
  2. Code de l'éducation, art. R.241-6.
  3. Code de l'éducation, art. L.241-2.

Lien externe[modifier | modifier le code]