IAME Rastrojero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
IAME Rastojero
IAME Rastrojero

Marque Drapeau : Argentine IAME
(Industrias Aeronáuticas y Mecánicas del Estado)
Années de production de 1952 à 1969 (1ère génération)
de 1969 à 1979 (2ème génération)
Classe Poids lourd
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l’Argentine Córdoba
Moteur et transmission
Énergie Willys : essence
Borgward D4M : Diesel
Indenor XD : Diesel
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
  • Willys 134 ci
  • Borgward D4M 110 ci
  • Indenor XD 4.88 122 ci
    (2ème génération)
Position du moteur centrale avant longitudinale
(sous la cabine)
Cylindrée Willys : 2 200 cm³
Borgward D4M : 1 800 cm³
Indenor XD : 1 946 cm3
Puissance maximale Borgward D4M : 42 ch
Indenor XD : 52 ch
Transmission Propulsion
intégrale (4x4) (2ème génération)
Boîte de vitesses
  • manuelle 3 rapports
    (1ère génération)
  • manuelle 4 rapports
    (2ème génération)
Poids et performances
Poids à vide 1 920 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s)
  • pick-up 2 portes
  • pick-up 2 portes avec plateau et portes en bois
  • châssis-seul 2 portes
  • cabine 4 portes
  • fourgon bâché 4 portes
  • break 4 portes
Châssis moteur avant, cabine arrière
Suspensions AV: ressorts + amortisseurs
AR: lames paraboliques
Direction à crémaillère non assistée
Dimensions
Longueur 4 650 mm
Largeur 1 690 mm
Hauteur 1 661 mm
Empattement 2 680 mm

Le Rastrojero était un petit camion utilitaire pick-up diesel, avec une capacité d'une demi-tonne, conçu par Raúl Gómez et construit par la société gouvernementale argentine de construction d'avions (et d'autos) IAME (Industrias Aeronáuticas y Mecánicas del Estado : Industries aéronautiques et mécaniques de l'état) de 1952 à 1980.

Bien qu'il ait surtout été produit en-tant que camion, des taxis ont aussi été fabriqués. Il doit son nom à son but de transporter les récoltes (rastrojos). Plus de 33 000 de ces engins ont été construits[1].

Première génération (1952-1969)[modifier | modifier le code]

Publicité de 1954.

Le Rastrojero nacquit comme étant le résultat d'un projet mené par la compagnie nationale, à l'époque de l'essor de la force ouvrière locale et du soutien aux industries domestiques, au-cours de la présidence du général Juan Domingo Perón.

Pour la production de ce véhicule, ils utilisèrent des pièces de tracteurs « Empire », qui avaient été achetées par le gouvernement des États-Unis quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ces tracteurs avaient un problème dans leur conception, et leur fabrication avait été interrompue. Finalement, ils furent convertis par un groupe de techniciens et d'ingénieurs, qui travaillaient sur la mise-au-point du nouveau camion.

Le premier Rastrojero sortit des chaînes d'assemblage en 1952. De 1952 à 1954, il était doté d'un moteur essence de 2,2 l (134 ci) de cylindrée, directement dérivé de celui qui équipait les tracteurs ayant servi de base à sa conception. Dès 1954, il fut remplacé par un moteur Diesel Borgward D4M à injection indirecte de 1,8 l (110 ci), développant une puissance de 42 ch[1],[2].

Une attention particulière fut accordée à la conception des garde-boue avant, en gardant à l'esprit que ce serait un véhicule pour les sentiers battus. Pour cette raison les traits des ailes ont été conçus d'une forme aasez similaire à celles utilisés à l'époque pour la course automobile Turismo Carretera, de sorte à ne pas emmagasiner des quantités excessives de boue sous les ailes.

Seconde génération (1968-1979)[modifier | modifier le code]

Finalement, en 1968, sa structure subit une refonte complète. Le nouveau modèle ressembla alors plus à une grosse voiture renforcée qu'à un simple camion.

Le remodelage passa par la conception d'un châssis nouveau, entièrement en acier, d'une cabine entièrement flottante et d'un compartiment cargo indépendant pour les versions « deux-portes ». La version « quatre-portes » était -elle- dotée d'un assemblage entre la cabine et le cargo en une seule partie. Cependant, il resta toujours au catalogue des modèles qui avaient le plateau avec ouvrants en bois ainsi que ceux équipés d'une benne.

En complément de ces modifications esthétiques, la partie cycle avait elle-aussi été revue. Le nouveau modèle était équipé d'un moteur Diesel Indenor XD 4.88 de 52 ch d'origine Peugeot, accolé à une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports, qui restait d'un modèle produit par la firme Borgward, malgré le changement de constructeur pour le moteur.

En 1974, quelques changements mineurs furent appliqués sur l'avant et l'arrière de la structure.

Une période difficile[modifier | modifier le code]

En dépit des diverses tentatives du Ministère de l'Aéronautique et de la Défense de stopper leur fabrication, la ligne d'assemblage des Rastrojeros continua son activité.

Les ingénieurs, techniciens et employés de l'usine, craignant que la production soit définitivement arrêtée, furent finalement assurés que la production tiendrait son rythme jusqu'à l'année 1979. Pendant cette période, aucune quelconque évolution de la structure ne fut à noter, en raison de l'épée de Damoclès qui stagnait tout-de-même sur la conscience de toute l'équipe des travailleurs, craignant sans-cesse un changement hâtif de situation.

Par-contre, au niveau des motorisations, de significatives évolutions furent possibles, avec notamment un moteur essence atteignant désormais une puissance de 65 ch et le Diesel Borgward grimpant à 42 ch. Dans le même temps, le Diesel Indenor culmina à 68 ch[1],[3].

En parallèle à la production du camion, l'entreprise avait également proposé d'autres modèles qui en étaient directement dérivés. Parmi eux, les plus notables furent un van et la Rastrojero Conosur, une voiture basée sur le Rastrojero de deuxième génération qui fut conçue exclusivement pour être utilisée dans les flottes de taxis.

Finalement, sur ordre du gouvernement, suite à l'application du « Programme National de Réorganisation » alors en cours en Argentine, la production de ce camion et de tous ses dérivés fut stoppée en 1980.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (es) Producción de Automotores-Rastrojero - Acces le 03/11/2011
  2. (es) Rastrojero Diesel IME - Acces 03/23/2011
  3. (en) IME Rastrojero, p. 17 - Accès 03/23/2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]