i-D

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
i-D
Image illustrative de l'article I-D

Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue Anglais
Périodicité Bimensuelle
Genre presse féminine
Date de fondation 1980

Rédacteur en chef Terry Jones
ISSN 0894-5373
Site web www.i-dmagazine.com

i-D est un magazine de mode, musique, art et jeunesse britannique créé par Terry Jones, ancien directeur artistique du magazine Vogue, en 1980. La première édition paraît sous la forme d'un magazine agrafé à la main et tapé à la machine à écrire. Publié à l'issue de la vague punk, le magazine devient une référence en mode de rue[1], un « découvreur de talents » comme pour les Six d'Anvers qui obtiennent à leur débuts une couverture presse en Angleterre par le magazine[2], jusqu'à devenir à l'époque « la bible du style[3] ». De célèbres photographes y travaillent alors, comme : Juergen Teller, Terry Richardson, Ellen von Unwerth, Chris Dowling, Wolfgang Tillmans, Nick Knight et Matt Jones, mais également la consultante Amanda Harlech en freelance[4].

Lorsque tourné d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre, le logo typographique « i-D » révèle un smiley faisant un clin d'œil. La plupart des mannequins en couverture du magazine sont photographiés faisant également un clin d'œil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paquita Paquin, « Magazine : de la suite dans les «i-D» », Next, sur liberation.fr,‎ 4 mai 2001
  2. Olivier Saillard (dir.), Karen Van Godtsenhoven et al., Musée de l'Histoire et des Cultures de l'immigration, Fashion Mix : Mode d'ici. Créateurs d'ailleurs, Paris, Flammarion,‎ 2014, 176 p. (ISBN 9782081343092, présentation en ligne), « Le point à l'Anvers : les 6+1 à Paris », p. 130 à 139
  3. Harriet Worsley (photogr. Getty Images), Très tendance : La mode de 1900 à nos jours [« Decade of Fashion - 1900 to the present »], Potsdam, h.F.Ullmann publishing GmbH,‎ novembre 2011, 609 p. (ISBN 978-3-8480-0118-7), chap. 9, p. 496
  4. (en) Alex Fury, « Lady Amanda Harlech: 'I really like getting my hands dirty' », sur The Independent,‎ 22 janvier 2012 (consulté le 25 février 2015)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]