Hypsistariens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hypsistariens est la dénomination donnée par les auteurs chrétiens à des groupes sectaires d'Anatolie mêlant, dans les premiers siècles de l'ère commune, des éléments chrétiens, judaïsants, zoroastriens ou des cultes à mystères.

Description[modifier | modifier le code]

Les hypsistariens avaient pour caractéristique d'honorer un dieu unitaire, le « Dieu Très Haut » et refuser le dogme chrétien de la trinité. Cette divinité appelée Hypsistos semble être une évolution de la divinité El Elyon que l'on trouve déjà mentionnée dans la Genèse[1] et qui deviendra une épithète du Dieu d'Israël[2]

Grégoire l'Ancien, père de Grégoire de Nazianze semble être originaire d'une telle communauté avant sont baptême[3].

Ces communautés dont l'histoire est mal attestée semblent avoir existé en Cappadoce jusqu'au IXe siècle[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gen 14. 18
  2. cf. Marcel Simon, « Un document du syncrétisme religieux dans l'Afrique romaine », in Comptes-rendus des séances de l'année... - Académie des inscriptions et belles-lettres, 122e année, n° 2, 1978. pp. 500-525, [article en ligne]
  3. Jean Bernardi, « Grégoire de Nazianze dans la tourmente théologique », in Les premiers temps de l'Église, éd. Gallimard/Le Monde de la Bible, 2004, p.761
  4. Philippe Gardette, Études imagologiques et relations interconfessionnelles en zone byzantino-ottomane, éd. Isis, 2007, p. 110

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]