Hypsilophodon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hypsilophodon, ou « dent en crête immense » est un petit dinosaure du Crétacé inférieur d'Europe et d'Amérique du Nord. Il mesurait environ 2 m de long à l'âge adulte et tout juste 1 m de haut. Il devait peser environ 25 kg et faisait partie de l'ordre des Ornithischiens, du groupe des Ornithopodes et de la famille des Hypsilophodontidés.

Description[modifier | modifier le code]

Ses fossiles ont été retrouvés en Angleterre, en Espagne et peut-être aux États-Unis où certains fossiles lui appartenant auraient été retrouvés, mais sans certitude à ce jour. Il vivait pendant le Crétacé inférieur, de -125 à -120 millions d'années.

Hypsilophodon était un dinosaure pacifique. Il ne mangeait que des végétaux, le plus souvent de très petite taille, feuilles et pousses sur les arbres[réf. nécessaire], grâce notamment à son bec corné, à l'avant du museau, bec qui ressemblait d'ailleurs beaucoup à celui des tortues. Sa tête était, elle, pas plus grande qu'une main d'enfant. Ses joues charnues lui permettaient de garder sa nourriture à l'intérieur de sa bouche lorsqu'il était occupé à la mâcher[réf. nécessaire]. Les muscles actionnant les mâchoires étaient très puissants et situés à l'arrière du crâne[réf. nécessaire].

Les paléontologues ont pensé au début, après avoir étudié les os des pieds de l'Hypsilophodon qui celui-ci avait la faculté de grimper aux arbres, dans la mesure où ces os ressemblaient beaucoup à ceux d'autres animaux arboricoles comme les singes[réf. nécessaire]. Les premières reconstitutions de ce dinosaure le montrent perché sur les branches[réf. nécessaire], mais l'on s'est aperçu plus tard que ses pieds n'étaient en fait aucunement capables de s'accrocher aux arbres à cause de la forme de leurs orteils[réf. nécessaire].

Comme de nombreux autres Ornithopodes, Hypsilophodon était pourvu de pattes postérieures longues et musclées, avec des os minces et légers, qui lui permettaient de courir à toute allure lorsque celui-ci était coursé par un carnivore. Sa longue queue lui servait, comme de nombreux autres dinosaures de cette espèce, de balancier, et n'avait, de ce fait, aucune difficulté à échapper à ses prédateurs.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Barrett et José Luiz Sanz - « Dinosaures, les seigneurs de la Terre », éditions Nathan (2000 - 2001).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]