Hyperlapse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hyperlapse (encore appelé Walklapse, Spacelapse, Stop-Motion Time-lapse, Motion Timelapse, Timelapse avec des mouvements) est une technique de time-lapse, dans laquelle la position de la caméra n'est pas fixe comme dans le cas d'une séquence de time-lapse basique. Ces mouvements de caméra sont souvent déterminés par une marque au sol, parfois grâce à un ruban adhésif, à des lignes de pavés ou grâce à un quelconque tracé au sol. Cette technique diffère du Motion Timelapse qui est souvent réalisé sur un rail (un travelling) de courte longueur, alors qu'en hyperlapse, la caméra doit parcourir de (très) longues distance.

Impact visuel[modifier | modifier le code]

L'ultra accéléré permet de raccourcir considérablement le temps réel. L'hyperlapse va ajouter une composante spatiale supplémentaire. L'appareil va tourner autour d'un point fixe virtuel et ainsi visualiser clairement la distension du sujet. Cette technique se prête tout particulièrement bien à l'architecture.

Exigences techniques[modifier | modifier le code]

Pré-requis techniques[modifier | modifier le code]

Un hyperlapse se réalise comme un stop-motion avec un appareil qui prend de simples prises de vue avant d'être montées en film (d'où le nom stop-motion accéléré). Dans un film hyperlapse, l'appareil est dirigé vers un point fixe sur lequel il restera durant tous les déplacements de l'appareil. Afin d'éviter d'utiliser des rails, tous les déplacements se feront en marchant et l'appareil sera muni d'un pied (d'où le nom anglais Walklapse). Toutes les photos seront organisées lors de la post production afin d'obtenir un effet de mouvement. L'hyperlapse est donc une méthode demandant beaucoup de travail de prise de vue.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terme "hyperlapse" a été créé par le réalisateur américain, Dan Eckert. Le terme Hyperlapse a été marqué par l'artiste Shahab Gabriel Behzumi pour sa vidéo „Berlin Hyper-Lapse“ (2012)[1] [2] [3]. L'inspiration est venue du réalisateur Godfrey Reggio et de sa célèbre trilogie Qatsi (en anglais dans l'Internet Movie Database) Koyaanisqatsi [4], (en anglais dans l' Internet Movie Database) Powaqqatsi[5], (en anglais dans l' Internet Movie Database)[6]) aux effets visuels saisissants. La technique utilisée par Godfrey Reggio est celle du Motion Timelapse.

Développement[modifier | modifier le code]

L'hyperlapse est aussi comme le time-lapse essentiellement constitué de photos. La différence de traitement en post-production est qu'après les prises de vues d'un hyperlapse, chaque plan est stabilisé avec des logiciels de stabilisation (La stabilisation la plus utilisée est celle par défaut du logiciel Adobe After Effects). Les développements de cette technique sont continuels. Par exemple, la qualité des images de la séquence est sans cesse améliorée grâce aux méthodes de prise de vue de plus en plus performant mais aussi grâce au l'automatisation des techniques de stabilisation de l'image. En outre, la tendance actuelle est la surenchère au niveau de la résolution de l'image ce qui offre plus de possibilités au moment de la post-production. De plus, cette haute résolution permet d'effectuer des changements de focale sans perdre en qualité ce qui élargit encore davantage le champ des possibilités.

Google Streetview Hyperlapse[modifier | modifier le code]

Google Street View Hyperlapse est une application Open Source de la firme canadienne Teehan + Lax qui a permis de réaliser à partir de photos de Google Streetview des séquences personnalisées. Après avoir défini un début et une fin de séquence, le planificateur de routes Google calcule le trajet et génère l'itinéraire virtuel. StreetView Hyperlapse permet pour la première fois à l'utilisateur d'avoir une vue à 360° en changeant continuellement le point fixe du photographe virtuel. La séquence ainsi créée élargit le processus d'hyperlapsing en offrant une nouvelle dimension à l'observateur qui peut maintenant changer après coup l'angle de vue d'une vidéo ou d'une séquence accéléré. StreetView Hyperlapsing rend également possible pour la première fois « l'hyperlapsing » à l'utilisateur sans équipement particulier. Le seul pré-requis nécessaire est que l'itinéraire souhaité soit déjà répertorié dans le service Google Street View avec l'option panorama 360°. En Allemagne, le service proposant la création d'itinéraires en hyperlapse n'est disponible que pour les grandes villes mais dans d'autres pays comme les Etats-Unis un grand nombre de photos des rues (StreetView) sont disponibles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Berlin Hyper-Lapse », Shahab Gabriel Behzumi,‎ septembre 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  2. « TV report about hyperlapse photography », EUROMAXX Lifestyle Europe DW.de Deutsche Welle,‎ décembre 2012 (consulté le 9 mai 2013)
  3. « interview-about-hyperlapsing-with-shahab-behzumi », Gunther Wegner,‎ janvier 2013 (consulté le 9 mai 2013)
  4. [1]
  5. [2]
  6. [3]

Weblinks[modifier | modifier le code]