Hypergolique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les ergols hypergoliques sont des couples de composés chimiques utilisés notamment en propulsion spatiale qui, lorsqu'ils entrent en contact mutuel, autocatalysent leur oxydoréduction (combustion) sans nécessiter de dispositifs d'allumage complexes et délicats. Ils permettent de construire des moteurs-fusée pouvant être allumés ou stoppés à volonté, simplement en ouvrant ou fermant l'alimentation de la chambre de combustion. On peut de la sorte produire des poussées dosées avec précision pour manœuvrer des engins spatiaux. En termes de rapport masse/énergie, l'efficacité de ces produits est notablement inférieure à celle des ergols cryogéniques, mais ils ont l'avantage d'être stockables à température ambiante. Ils imposent cependant des précautions particulières car ils font appels à des comburants toxiques et extrêmement corrosifs.

Des ergols tels que l'hydrazine H2N-NH2, la MMH (monométhylhydrazine H2N-NHCH3) et l'UDMH (diméthylhydrazine asymétrique H2N-N(CH3)2) sont hypergoliques avec le NTO (peroxyde d'azote N2O4), l'IRFNA (acide nitrique fumant rouge inhibé) ou encore le pentafluorure de chlore ClF5.

Voir aussi[modifier | modifier le code]