Hymne de l'Union soviétique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Гимн Советского Союза (ru)

Guimn Sovietskogo Soïouza (ru)
Hymne de l'Union Soviétique

Hymne national de Drapeau de l’URSS Union soviétique
Paroles Sergueï Mikhalkov
Musique Alexandr Alexandrov
1939
Adopté en 1944
Remplacé par Chanson patriotique
Fichiers audio
L'Hymne soviétique (paroles de 1944)
L'Hymne soviétique (paroles de 1977)
Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés à utiliser ces médias ?

L'Hymne de l'Union soviétique (russe : Гимн Советского Союза ; Guimn Sovietskovo Soïouza) fut l'hymne national de l'URSS du , en remplacement de l'Internationale, jusqu'à l'effondrement du pays en 1991.

Historique[modifier | modifier le code]

La musique est d'Aleksandr Alexandrov et a été, à l'origine, composée pour l'hymne du Parti bolchévique et, partiellement, pour une chanson de 1936 intitulée Jit' stalo loutchche, jit' stalo vesseleï! (en russe : Жить стало лучше, жить стало веселей!)[1].

En 1944, Staline choisit cette musique pour le nouvel hymne national de l'URSS, dont il fit composer les paroles par Sergueï Mikhalkov. Ce nouvel hymne, remplaçant l'Internationale (qui resta cependant l'hymne national de la RSFS de Russie), composé en plein pendant la guerre avec l'Allemagne nazie, fait largement référence à ce contexte historique.

À partir de 1955 et de la politique de déstalinisation lancée par Khrouchtchev, l'hymne, qui louait Staline, était censé être exécuté sans paroles. Cependant, en l'absence de paroles de remplacement, les anciennes paroles de 1944 étaient encore souvent utilisées. Ceci jusqu'en 1977, où les paroles de l'hymne furent révisées par leur auteur, Sergueï Mikhalkov : le passage concernant Staline fut expurgé (lignes 3-4 de la deuxième strophe), ainsi que ceux faisant directement référence au contexte de la Seconde Guerre mondiale (lignes 3-4 du refrain et troisième strophe), mais il conserve néanmoins sa mélodie ainsi qu'une majorité de ses paroles.

En 2000, plusieurs années après la disparition de l'URSS, la musique de l'hymne soviétique fut réutilisée pour créer l’Hymne national de la Russie, dont les paroles furent, encore une fois, composées par Sergueï Mikhalkov.

Paroles[modifier | modifier le code]

L'hymne de l'Union soviétique possédait des traductions officielles dans toutes les langues officielles des Républiques socialistes soviétiques de l'URSS, ainsi que dans d'autres langues de minorités soviétiques. Seule la version originale, en russe, et la traduction en français du sens de ces paroles, sont présentées dans cet article ; mais d'autres versions sont disponibles sur Wikisource.

Paroles de l'hymne national de 1944[modifier | modifier le code]

Hymne national de l'Union soviétique (paroles de 1944)
Paroles officielles en russe Transcription Traduction en français
Première strophe

Союз нерушимый республик свободных
Сплотила навеки Великая Русь.
Да здравствует созданный волей народов
Единый, могучий Советский Союз!

Soïouz nerouchymyï respoublik svobodnykh
Splotila naveki Velikaïa Rous'!
Da zdravstvouïet sozdannyï voleï narodov
Iedinyï, mogoutchiï Sovietskiï Soïouz!

L'Union indestructible des républiques libres
A été réunie pour toujours par la Grande Russie.
Que vive, fruit de la volonté des peuples,
L'unie, la puissante, Union Soviétique !

Припев: Pripev: Refrain :

Славься, Отечество наше свободное,
Дружбы народов надёжный оплот!
Знамя советское, знамя народное
Пусть от победы к победе ведёт!

Slavsia, Otetchestvo nache svobodnoïe
Droujby narodov nadiojny oplot!
Znamia sovietskoïe, znamia narodnoïe
Poust' ot pobedy k pobede vediot!

Sois glorieuse, notre libre Patrie,
Sûr rempart de l'amitié des peuples !
Étendard soviétique, étendard populaire,
Conduis-nous de victoire en victoire !

Deuxième strophe

Сквозь грозы сияло нам солнце свободы,
И Ленин великий нам путь озарил:
Нас вырастил Сталин — на верность народу,
На труд и на подвиги нас вдохновил!

Skvoz' grozy siïalo nam sontse svobody,
I Lenin veliki nam pout' ozaril:
Nas vyrastil Stalin — na vernost' narodou,
Na troud i na podvigui nas vdokhnovil!

À travers les orages rayonnait le soleil de la liberté,
Et le grand Lénine a éclairé notre voie :
Staline nous a élevés — il nous a inspiré
la foi dans le peuple, l'effort et les exploits !

Припев Pripev Refrain
Troisième strophe

Мы армию нашу растили в сраженьях.
Захватчиков подлых с дороги сметём!
Мы в битвах решаем судьбу поколений,
Мы к славе Отчизну свою поведём!

My armiïou nachou rastili v srajen'iakh,
Zakhvattchikov podlykh s dorogui smetiom!
My v bitvakh rechaïem soud'bou pokoleniï,
My k slave Ottchiznou svoïou povediom!

Notre armée est sortie renforcée des combats
Nous libérerons notre pays de ses vils envahisseurs !
Nos batailles décideront de l'avenir du peuple,
Nous couvrirons notre pays de gloire !

Припев Pripev Refrain

Paroles de l'hymne national de 1977[modifier | modifier le code]

Hymne national de l'Union soviétique (paroles de 1977)
Paroles officielles en russe Transcription Traduction en français Transcription phonétique
Première strophe

Союз нерушимый республик свободных
Сплотила навеки Великая Русь.
Да здравствует созданный волей народов,
Единый, могучий Советский Союз!

Soïouz neruchymyï respoublik svobodnykh
Splotila naveki Velikaïa Rous'.
Da zdravstvouïet sozdanny voleï narodov,
Edinyï, mogoutchiï Sovietski Soïouz!

L'Union indestructible des républiques libres
A été réunie pour toujours par la Grande Russie.
Que vive, fruit de la volonté des peuples,
L'unie, la puissante, Union Soviétique !

sɐˈjus nʲɪ.ruˈʂɨ.mɨj rʲɪsˈpub.lʲɪk svɐˈbod.nɨx |
splɐˈtʲi.lə nɐˈvʲe.kʲɪ vʲɪˈlʲi.kə.jɪ ˈrusʲ
də‿ˈzdra.stvu.jɪt ˈsoz.də.nɨj ˈvo.lʲɪj nɐˈro.dəf
ɪˈdʲi.nɨj mɐˈɡu.t͡ɕɪj sɐˈvʲɛt͡s.kʲɪj sɐˈjus

Припев: Pripev: Refrain : Refrain :

Славься, Отечество наше свободное,
Дружбы народов надёжный оплот!
Партия Ленина — сила народная,
Нас к торжеству коммунизма ведёт!

Slavsia Otetchestvo nache svobodnoïe,
Droujby narodov nadiojnyï oplot!
Partiïa Lenina — sila narodnaïa,
Nas k torjestvou kommounizma vediot!

Sois glorieuse, notre libre Patrie,
Sûr rempart de l'amitié des peuples !
Le parti de Lénine, force du peuple,
Nous conduit au triomphe du communisme !

ˈslafʲ.sʲə ɐˈtʲe.t͡ɕɪs.tvə ˈna.ʂɨ svɐˈbod.nə.jɪ
ˈdruʐ.bɨ nɐˈro.dəf nɐˈdʲoʐ.nɨj ɐˈplot
ˈpar.tʲɪ.jə ˈlʲe.nʲɪ.nə sʲi.lə nɐˈrod.nə.jə
nɐs k‿tər.ʐɨstˈvu kə.muˈnʲiz.mə vʲɪˈdʲot

Deuxième strophe

Сквозь грозы сияло нам солнце свободы,
И Ленин великий нам путь озарил:
На правое дело он поднял народы,
На труд и на подвиги нас вдохновил!

Skvoz' grozy siïalo nam solntse svobody,
I Lenin velikiï nam pout' ozaril:
Na pravoïe delo on podnial narody,
Na troud i na podvigui nas vdokhnovil!

À travers les orages rayonnait le soleil de la liberté,
Et le grand Lénine a éclairé notre voie :
Il a élevé le peuple vers la juste cause,
Et il nous a inspiré le travail et les exploits !

skvəzʲ‿ˈɡro.zɨ sʲɪˈja.lɐ nam ˈson.t͡sɪ svɐˈbo.dɨ
i‿ˈlʲe.nʲɪn vʲɪˈlʲi.kʲɪj nɐm‿ˈputʲ ə.zɐˈrʲil
nɐ‿ˈpra.və.jɪ ˈdʲɛ.lə on ˈpod.nʲɪl naˈro.dɨ
nɐ‿ˈtrud i‿nɐ‿ˈpod.vʲɪ.ɡʲɪ ˈnas vdəx.nɐ.vʲɪl

Припев Pripev Refrain Refrain
Troisième strophe

В победе бессмертных идей коммунизма
Мы видим грядущее нашей страны.
И Красному знамени славной Отчизны
Мы будем всегда беззаветно верны.

V pobede bessmertnykh ideï kommounizma
My vidim griadouchtcheïe nacheï strany.
I Krasnomou znameni slavnoï Ottchizny
My boudem vsegda bezzavetno verny.

En la victoire des idées immortelles du communisme
Nous voyons l'avenir de notre pays.
Et à l'étendard rouge de notre glorieuse Patrie,
Nous serons toujours infailliblement fidèles.

f‿pɐˈbʲe.dʲɪ bʲɪˈsmʲɛrt.nɨx ɪˈdʲej kə.muˈnʲiz.mə
mɨ‿ˈvʲi.dʲɪm ɡrʲɪˈdu.ɕːiə ˈna.ʂɨj stra.nɨ
i ˈkras.nə.mu ˈzna.mʲɪ.nʲɪ ˈslav.nəj ɐˈt͡ɕiz.nɨ
mɨ ˈbu.dʲɪm fsʲɪɡˈda bɪ.zːɐˈvʲɛt.nə vʲɪrˈnɨ.

Припев Pripev Refrain Refrain

Anecdote[modifier | modifier le code]

L'émission Made in Groland utilise l'Hymne de l'Union soviétique pour son générique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre est directement inspiré d'une formule célèbre de Staline, prononcée dans son Discours aux Stakhanovistes, le 17 novembre 1935 : « la vie est maintenant meilleure, camarades. La vie est devenue plus gaie ».