Hydrure de lithium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hydrure de lithium
NaCl polyhedra.png
__ Li+    __ H-
Structure de l'hydrure de lithium
Identification
Nom IUPAC Hydrure de lithium
No CAS 7580-67-8
No EINECS 231-484-3
Apparence solide de formes variables, blanc a grisatre, hygroscopique, sans odeur. devient sombre lors d'exposition a la lumiere[1].
Propriétés chimiques
Formule brute HLiLiH
Masse molaire[3] 7,949 ± 0,002 g/mol
H 12,68 %, Li 87,32 %,
Moment dipolaire 5,884 ± 0,001 D [2]
Propriétés physiques
fusion 680 °C[1]
ébullition Se décompose au-dessous du point d'ébullition à 850 °C[1]
Solubilité dans l'eau : réaction[1]
et les alcools
Masse volumique 0,760,77 g·cm-3[1]
d'auto-inflammation 200 °C[1]
Propriétés électroniques
1re énergie d'ionisation 7,7 eV (gaz)[4]
Cristallographie
Structure type NaCl[5]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Corrosif
C
Facilement inflammable
F



NFPA 704

Symbole NFPA 704

SIMDUT[6]
B6 : Matière réactive inflammableE : Matière corrosive
B6, E,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'hydrure de lithium est le composé inorganique de formule LiH. L'hydrogène y possède un nombre d'oxydation de -I.

Lorsqu'il est mélangé à l'eau, 1 g de LiH libère 2,8 L d'hydrogène.

LiH + H2OLiOH + H2

Le composé s'enflamme instantanément au contact de l'eau à 20 °C.

La dénomination deutérure de lithium (noté LiD) correspond au cas où l'hydrogène est remplacé par son isotope lourd, le deutérium. Le 6LiD est utilisé dans les bombes H, pour alimenter la fusion en combustible.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Stockage d'hydrogène

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f HYDRURE DE LITHIUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. (en) David R. Lide, Handbook of chemistry and physics, CRC,‎ 16 juin 2008, 89e éd., 2736 p. (ISBN 142006679X et 978-1420066791), p. 9-50
  3. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  4. (en) David R. Lide, Handbook of chemistry and physics, CRC,‎ 2008, 89e éd., 2736 p. (ISBN 9781420066791), p. 10-205
  5. (en) Bodie E. Douglas, Shih-Ming Ho, Structure and Chemistry of Crystalline Solids, Pittsburgh, PA, USA, Springer Science + Business Media, Inc.,‎ 2006, 346 p. (ISBN 0-387-26147-8), p. 64
  6. « Hydrure de lithium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009