Hydrate de chloral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hydrate de chloral
Hydrate de chloral
Identification
Nom IUPAC 2,2,2-trichloroéthane-1,1-diol
Synonymes Chloral hydraté
No CAS 302-17-0
No EINECS 206-117-5
SMILES
InChI
Apparence cristaux transparents, incolores, d'odeur caractéristique[1].
Propriétés chimiques
Formule brute C2H3Cl3O2  [Isomères]
Masse molaire[2] 165,403 ± 0,008 g/mol
C 14,52 %, H 1,83 %, Cl 64,3 %, O 19,35 %,
Propriétés physiques
fusion 57 °C [3]
ébullition 98 °C [3]
Solubilité 3 830 g·l-1 (eau, 38 °C) [3]
Masse volumique 1,9 g·cm-3[1]
Pression de vapeur saturante 15 mmHg (25 °C) [3]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T



Transport
-
   2811   
SIMDUT[6]
D1B : Matière toxique ayant des effets immédiats graves
D1B, D2B,
SGH[7]
SGH06 : Toxique
Danger
H301, H315, H319,
Classification du CIRC
Groupe 3 : Inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'Homme[5]
Écotoxicologie
DL50 1 100 mg·kg-1 (souris, oral)
530 mg·kg-1 (souris, i.v.)
580 mg·kg-1 (souris, i.p.) [3]
LogP 0,99[1]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'hydrate de chloral, ou trichloracétaldéhyde monohydrate est l'hydrate du chloral. Sa molécule d'eau en fait réagit et forme le diol géminal CCl3CH(OH)2 comme le reflète son nom IUPAC, 2,2,2-trichloroéthane-1,1-diol.

Sur l'homme, il a des effets sédatifs et hypnotiques. Les araignées exposées à cette substance produisent des toiles anormales. C'est aussi un réactif chimique utile.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c HYDRATE DE CHLORAL, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a, b, c, d et e (en) « Chloral hydrate » sur ChemIDplus, consulté le 12 février 2009
  4. « 2,2,2-trichloroéthane-1,1-diol » sur ESIS, consulté le 20 février 2009
  5. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Évaluations globales de la cancérogénicité pour l'Homme, groupe 3 : inclassables quant à leur cancérogénicité pour l'Homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 22 août 2009)
  6. « Chloral monohydraté » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009
  7. Numéro index 605-014-00-6 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]