Hyderâbâd (Pakistan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hyderabad (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Hyderabad.
Hyderâbâd
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Sind
District District d'Hyderabad
Démographie
Population 3 429 471 hab. (rec. 2011)
Géographie
Coordonnées 25° 22′ 45″ N 68° 22′ 06″ E / 25.37917, 68.3683325° 22′ 45″ Nord 68° 22′ 06″ Est / 25.37917, 68.36833  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pakistan

Voir sur la carte Pakistan administrative
City locator 14.svg
Hyderâbâd
Liens
Site web http://www.hyderabad.gov.pk/

Hyderâbâd (en ourdou : حيدر آباد) est une ville du Pakistan, située dans la province du Sind. Deuxième ville la plus importante de la province après Karachi, elle compte près de trois millions d'habitants en 2011, et est la sixième plus importante du pays.

Principalement peuplée par des Muhadjirs et des Sindis, la ville est un fief politique du Muttahida Qaumi Movement et du Parti du peuple pakistanais, et a connu des affrontements communautaires ponctuels.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la partition des Indes, une importante partie de la population hindoue de la ville a émigré en Inde, et ont été remplacés par des musulmans faisant le trajet inverse. Cette population parlant ourdou constitue une véritable ethnie dans les recensements pakistanais. Appelées Muhadjirs, ils constituent aujourd'hui une important part de la ville, représenté politique par le Muttahida Qaumi Movement. Des violences ethniques ont parfois touchées la ville, souvent en échos aux troubles à Karachi[1].

Après l'indépendance en 1947, la capitale provinciale du Sind Karachi a été faite capitale fédérale, et Hyderabad a don été capitale de la province de 1947 à 1955.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la ville a presque doublé entre 1972 et 1998, passant de 628 631 habitants à 1 151 274 en 1998[2]. En 2010, la population était estimée à 1 578 367 habitants[3]. Selon les résultats préliminaires du rencesement de 2011, la population de la ville serait de 3 429 471, ce qui indique que sa population aurait triplé depuis 1998. La même étude indique que la ville compte près de 510 764 foyers, soit environ sept habitants par foyer, et indique par ailleurs que la ville compte la plus important croissance de la province, avec une augmentation de 6,5 % par an[4].

Selon le dernier recensement de 1998, la population de la ville parle majoritairement ourdou, étant donné la forte population Muhadjire ayant émigré d'Inde suite à la partition, ainsi que sindhi. On trouve aussi des minorités de Penjabis et Pachtounes, dont ces derniers notamment vivent dans un quartier à proximité de la gare.

La ville est également réputée pour sa tolérance religieuse, et compte une large minorité hindoue comptant pour 10 % de la population, ainsi qu'une petite minorité chrétienne, qui dispose dans la ville d'un diocèse, d'une cathédrale et cinq églises.

Démographie d'Hyderabad
1972 (rec.) 1981 (rec.) 1998 (rec.) 2011 (rec.)
Population 628 631 751 529 1 151 274 3 429 471

Économie[modifier | modifier le code]

La ville est un important centre commercial et industriel du sud du pays, produisant du coton et du sucre notamment, et contenant des industries de ciment, de poteries et de plastiques, notamment. La ville est également bien située sur le réseau de transport pakistanais, étant notamment directement reliée par l'autoroute no 9, longue de 136 kilomètres, à Karachi, principal port du pays. Hyderabad est également situé sur la ligne de chemin de fer reliant Karachi à Nawabshah et au nord du pays.

Politique[modifier | modifier le code]

La ville est représentée par les six circonscriptions no 45 à 50 à l'Assemblée provinciale du Sind. Lors des élections législatives de 2008, quatre d'entre elles sont remportées par le Muttahida Qaumi Movement et deux par le Parti du peuple pakistanais[5], et de même durant les élections législatives de 2013[6].

À l'Assemblée nationale, elle est représentée par les cinq circonscriptions no 218 et 222. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été remportées par deux candidats du Muttahida Qaumi Movement et trois du Parti du peuple pakistanais[7], et de même durant les élections législatives de 2013, dont notamment Ameen Faheem[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pakistan Backgrounder », sur satp.org (consulté le 20 mars 2014)
  2. (en) City Population - Pakistan
  3. (en) Hyderabad, World Gazetteer. Consulté le 11 septembre 2010
  4. (en) Abdul Sattar Khan, « Sindh population surges by 81.5 pc, households by 83.9 pc », sur The International News,‎ 2 avril 2012 (consulté le 20 mars 2014)
  5. General election 2008 - Sindh Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  6. General election 2013 - Sindh Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  7. General election 2008 - National Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  8. General election 2013 - National Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]